Squash : La France échoue encore…

À la une
le 4 Mai 2010
0

Les joueuses et les joueurs français avaient fait les choses, comme on dit, pour que la fête soit folle samedi. A domicile, les deux équipes de France, avaient en effet réussi à se qualifier pour les finales, devant le public d’Aix en Provence, au gymnase du Val de l’Arc. Et bien…c’est (encore) raté pour la fiesta…

Faut-il néanmoins reprocher aux squasheuses et squasheurs ces deux défaites ? Non, ne soyons pas trop durs.

Les filles

Tout d’abord, soulignons que, cette deuxième place est historique, puisqu’elles disputaient, contre les Pays Bas, la première finale européenne de leur histoire ! On se laissera aller, toutefois, à éprouver une pointe de regret, car les Françaises avaient battu les Néerlandaises en phase de poule, sur le score de  2 à 1. Les Pays Bas ont donc fait preuve de plus de sang froid que nos joueuses et se sont imposés à leur tour 2 à 1. Saluons, tout de même, la performance des Françaises, qui se sont arrachées comme jamais pour ce championnat d’Europe.

Les hommes

On les attendait logiquement en finale en début de compétition. Malheureusement, ils se sont faits écraser par les champions anglais. Comme nous vous le disions dans un précédent article, les britanniques gagnent la compétition européenne depuis plus de 17 ans, et ils ne sont vraisemblablement pas enclins à passer la main… Si les Français avaient commencé le championnat par un parfait 4-0, ils sont sortis, samedi, sur un résultat identique, mais inversé : 0 à 4. Cinglant, isn’t it ? Là encore, nous sommes en droit d’éprouver des regrets, malgré cette nouvelle deuxième place (la 10e en onze ans…). Cette équipe était constituée de régionaux (un Aixois et trois Marseillais) et l’on attendait que leur motivation toute particulière, leur permettrait de faire tomber ces gloutons anglais.

Lavigne s’en va sur une déception

Et non chers rêveurs, Thierry Lincou, Grégory Gaultier, Mathieu Castagnet  et Renan Lavigne n’ont pas conjuré le sort. Pour ce dernier, capitaine emblématique des Bleus, qui rêvait de cette victoire de prestige chez lui, ce match qu’il a disputé et perdu en finale (6 à 11 et 5 à 11), était le tout dernier de sa longue carrière. Le fameux syndrome Zidane…sans coup de boule.

Un lien> site de la fédération française de squash

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire