Revivez le premier débat des régionales

À la une
le 22 Oct 2015
2

Ce mercredi soir avait lieu le premier débat télévisé des régionales en PACA. Rapide retour sur une heure d'échanges de qualité inégale.

Europe 1 - Débat Régionales 2015 Marseille

Europe 1 - Débat Régionales 2015 Marseille © François Moura – Capa Pictures – Europe 1

L’exercice est toujours risqué. Parler d’un débat régional sur des antennes nationales – Europe 1 et I-télé en l’occurrence – nécessite de naviguer entre les thématiques locales et les sujets à même de maintenir une audience nationale en haleine. Sans surprise, le milk shake qui en ressort n’est pas forcément des plus digeste.

Loading

Le débat proposé en six tranches d’une dizaine de minutes – publicité oblige – a tout de même fait ressortir quelques points de divergence clairs. Le premier porte-à-faux concerne la Villa Méditerranée : Christophe Castaner (PS) assume ce bâtiment totem du dialogue méditerranéen, Sophie Camard (EELV-Front de gauche) fait avec en voulant pousser l’organisation de congrès et la culture au sein d’un bâtiment aux 5 millions d’euros de budget régional annuel. Quant à Christian Estrosi (LR) et Marion Maréchal-Le Pen (FN), ils la vendront aussi vite que possible. À qui ? Nous n’aurons pas la réponse.

Nous n’aurons pas plus de réponses immédiates sur les nombreuses batailles de chiffres souvent cryptiques auxquelles se sont livré les candidats. Au rang des invectives, on notera les passes d’arme entre Christian Estrosi et Marion Maréchal-Le Pen sur les repas de substitution dans les cantines ou la sécurité dans les trains express régionaux et les gares.

À ce jeu-là, les candidats de gauche, pas aidés par les sondages qui immanquablement les donnent en troisième et quatrième places, se sont retrouvés plus marginalisés. Christophe Castaner doit à la fois assumer le bilan de Michel Vauzelle et celui d’un gouvernement impopulaire. Sophie Camard peine elle à imposer ses thèmes de campagne et sa connaissance des dossiers. À tel point qu’elle invectivera finalement les deux animateurs, Michaël Darmon et Jean-Pierre Elkabbach : “Ce ne sont que des questions sur les thématiques du Front national.”

Marsactu vous propose de revoir ci-dessous les meilleurs moments de ce débat vu de Twitter.

Jean-Marie Leforestier, Julien Vinzent et Lisa Castelly

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Je n’ai pas pu suivre cette émission. Et j’avoue être un peu déçu par votre article, qui ne m’en apprend pas grand chose. Le sujet “Villa Méditerranée” occupe près d’un quart du contenu de celui-ci. Les débats ont-ils été à ce point vides ?

    Plutôt qu’une description des postures des uns et des autres, j’aurais aimé votre analyse de la crédibilité de leurs propos, pourquoi pas sur le mode “Intox-Désintox” de Libé : a-t-on assisté à un concours de slogans, ou à des débats sur des propositions ?

    Enfin, il me semble que les “thématiques du Front National” polluent en effet dangereusement le débat public actuellement : le relever ne me paraît pas constituer une “invective”.

    Signaler
    • Julien Vinzent_ Julien Vinzent_

      Bonjour,
      cet article a été rédigé à chaud, dans la foulée du débat. La logique était uniquement “documentaire”, c’est-à-dire de permettre à nos lecteur de retrouver l’intégralité du débat, après une courte mise en contexte.
      Concernant la logique “Désintox”, nous serons amené à la pratiquer pendant la campagne et nous avons déjà commencé à relever des affirmations pendant le débat.
      A bientôt.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire