[Retour aux sources] Sous le Palais Longchamp, les citernes « cathédrales » oubliées

Série
le 22 Août 2020
8

Édifice artistique, lieu culturel et de détente, le Palais Longchamp avait à l'origine une fonction essentielle de château d'eau. Il est juché sur des citernes de 30 000 mètres cubes aujourd'hui désaffectées et inutilisées. Deuxième épisode de notre série.

Le palais Longchamp représenté sur une carte postale de la fin du XIXe Siècle.

Le palais Longchamp représenté sur une carte postale de la fin du XIXe Siècle.

Série

Pendant l'été, Marsactu remonte aux sources de l'eau, et de son histoire, en partant de Marseille, pour arriver jusqu'à la fraîcheur des sources des Alpes.

Avec sa fontaine monumentale et ses airs majestueux, comme posé en haut du boulevard du même nom, le Palais Longchamp a été, on le sait, construit à la gloire de l’arrivée de l’eau potable en abondance à Marseille. En 1869, on inaugurait donc cet ensemble architectural en pierre imposant, mettant en scène l’allégorie de la […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Étonnant cet article qui résume bien la où plutôt les municipalités de Gaudin, une ville sans projets.

    Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    Intéressant, l’article donne envie d’en savoir plus !
    Ouf nous avons échappé à des projets pharaoniques complètement déments.
    Ce palais et ce parc, avec aussi la partie jardin zoologique, ont une histoire, les pavillons, les rocailles, les fontaines, les statues, le palais, le kiosque à musique, tout ce patrimoine peut etre valorisé, entretenu, et conservé, avec un accès gratuit pour tous. La végétation du parc est un apport essentiel de verdure et de fraîcheur dans le centre ville. Un des rares parcs où les enfants peuvent s’amuser et se defouler.
    Au diable la betonisation du parc pour des équipements payants !

    Signaler
    • justinia1901 justinia1901

      J ai visite ce parc en 1957. À l époque il y avait un zoo. Je l avais trouvé majestueux. Je n osé pas,y retourner de peur d être déçue. Dommage !

      Signaler
  3. jasmin jasmin

    Le fonctionnement d’une municipalité devrait être transparent aux contribuables et citoyens. Quand on voit les Suisses au courant de tout ce qui se fait chez eux dans leurs cantons et appelés au vote pour tout ce qui engage leurs impôts, on est vraiment étonné d’être des pions sans voix dans cette soit disant démocratie. On rêve d’un système où les ressources, dépenses et projets de la vie sont connus de tous et affichés sur internet, sur les murs, les citoyens appelés à participer aux choix fondamentaux, à même participer à la créativité de ces projets. Pourquoi il n’y a pas un système où les citoyens participent au nettoyage de la ville, si la ville n’y arrive pas? C’est vraiment à désespérer.
    Quant aux citernes sous Longchamp, s’il faut descendre par une échelle pour regarder des cuves et que c’est impossible sauf des centaines de millions d’euros, on peut les laisser tranquilles. Peut être qu’un jour, on sera content d’avoir ces citernes s’il y a un attentat de l’ordre de l’empoisonnement de l’eau dans les centres modernes de traitement d’eau. Ou en tant que refuge en cas de besoin. Qui sait; il y a plein plein de lieux non utilisés et abandonnés dans les grandes villes anciennes.

    Signaler
    • jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

      Ok pour la démocratie  »participative » à condition que ne soit pas une manipulation d’élus qui n’en font qu’à leur tête ou/et pour leur propre réélection.

      Signaler
  4. fht13 fht13

    Il me semblait que le projet de replique de la grotte Cosquer était plutôt prévu dans la citerne sous la place des Moulins dans le panier.

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Cher Memin, c’est ce qu’ils font déjà.
    , ils font ce qu’ils veulent.
    En revanche faire comme nos amis Suisses quand 50 000 ou 100 000 personnes suivant le cas peuvent déclancher un référendum cela serait pas mal. Certains thèmes seraient peut-être concernés Un hippodrome à Borely ou pas, les trottinettes ou pas, la pietonnisation ou pas, le patrimoine vendu ou pas.
    Cela poserait sûrement des problèmes de compétences juridiques, mais ce n’est que du Droit.

    Signaler
  6. Marc Marc

    Quel dommage que vous n’ayez pas pu prendre de photo de ces citernes!
    Merci pour cet article et cette belle série.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire