Reprise de La Marseillaise : un “ouf !” et du flou

Actualité
le 23 Sep 2020
5

L'offre de reprise du journal La Marseillaise, portée par Maritima Médias devrait, sauf surprise, recevoir l'accord du tribunal de commerce. Le groupe parapublic martégal et les mairies de gauche qui le soutiennent seront toutefois minoritaires, derrière de discrets "partenaires privés". Si cette nouvelle gouvernance reste floue, les salariés sont convaincus de pouvoir conserver l'identité du journal.

L'enjeu

L'offre prévoit le maintien d'un quotidien dans les Bouches-du-Rhône et du niveau d'effectifs actuel (53 salariés). Le projet porté un temps par La Provence a finalement a été retiré.

Le contexte

Après des difficultés récurrentes depuis une dizaine d'années, La Marseillaise revendiquait un retour à l'équilibre depuis 2019. L'impact économique de la crise sanitaire l'a fait replonger.

La Marseillaise a fini par y installer sa rédaction. Ce mardi, le quotidien avait de nouveau rendez-vous au tribunal de commerce. Pendant les longues heures de l’audience à huis clos, alors que le tonnerre gronde à l’extérieur, les salariés reprennent progressivement leurs activités dans le hall. La conférence de rédaction terminée, les coups de fils […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. barbapapa barbapapa

    CCI Imprimerie ou Création Communication Impression, dirigée par M. Malka, est une belle affaire qui appartien(drai)t de fait au PCF

    Signaler
  2. corsaire vert corsaire vert

    Peut importe la couleur politique d’un journal ce qui est primordial c’est la diversité de l’information face aux pressions et à la pensée unique distillée aujourd’hui dans la majorité de presse française .
    Une main mise de La Provence aurait signé la fin du pluralisme journalistique de notre presse régionale .

    Signaler
  3. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Quid des éditions numériques?

    Signaler
    • Julien Vinzent_ Julien Vinzent_

      Bonjour,
      quelle est votre question ?

      Signaler
  4. Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

    Le Procureur aurait émis quelques réserves. On aimerait savoir lesquelles ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire