Réforme du bac : l’Education nationale veut garder la main face aux profs mobilisés

Info Marsactu
Pierre Coronas
24 Jan 2019 1

Courant décembre, en pleine mobilisation lycéenne contre la réforme du bac, le directeur académique des services de l’Éducation nationale dans les Bouches-du-Rhône a écrit aux proviseurs des lycées du département. Il leur demandait alors d'empêcher des réunions entre professeurs, parents d'élèves et élèves. Les syndicats d'enseignants crient à la censure et craignent pour leur liberté d'expression.

Depuis la rentrée de janvier, des réunions un peu particulières se tiennent dans quelques lycées du département. Celles-ci ont pour but d’informer les élèves et parents d’élèves sur la réforme du baccalauréat. Il s’agit de réunions officielles, organisées dans les établissements sous la responsabilités des proviseurs. Une manière pour l’Éducation nationale de garder la main […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Profitez de notre offre découverte 1 euro le 1er mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous


A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire