Quatre ans après le scandale des fuites radioactives, la Timone peine à rentrer dans le rang

Actualité
Violette Artaud
10 octobre 2017 0

Quatre ans après le scandale des personnels irradiés et du rapport pointant la mauvaise culture de radioprotection de la Timone, l'Agence de sûreté nucléaire continue de rappeler à l'ordre l'AP-HM, qui peine à rentrer dans les clous.

Photo : Esther Griffe.

« En 2017, nous nous sommes rendus deux fois à la Timone alors qu’en temps normal, c’est plutôt une fois tous les deux ans. En 2018, il n’y aura pas de visite dans les blocs opératoires de cet hôpital car on ne veut pas s’acharner et nous avons du travail ailleurs. Mais on ne les oublie

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE
Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l'Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l'indépendance de votre journal



0
commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire