Renaud Muselier distribue à des collégiens 200 livres écrits par Renaud Muselier

Info Marsactu
Lisa Castelly
22 Mar 2018 19

Lors d'une visite d'élus au collège-lycée Honoré-Daumier, les membres du corps enseignants ont eu la surprise de voir le président de région offrir aux élèves 200 livres dont il est l'auteur.

L’exercice de communication politique est classique. Des élus et officiels visitent un établissement scolaire pour annoncer un nouveau projet qu’ils s’apprêtent à financer, puis retrouvent des élèves en classe ou réunis dans une salle pour l’occasion le temps d’un petit discours et d’une photo. Sauf que la procédure bien rodée a laissé une drôle d’impression à plusieurs enseignants du collège-lycée Honoré-Daumier le jeudi 15 mars. Et plus particulièrement, la nature d’un cadeau offert aux élèves.

Renaud Muselier, président Les Républicains de la région, y présentait un nouveau dispositif de sécurité, en compagnie de la présidente du département Martine Vassal, du recteur Bernard Beignier ainsi que d’autres élus du secteur. L’événement s’est conclu par une distribution aux élèves de l’établissement présents d’un cadeau inattendu : 200 exemplaires du livre Daumier, artiste frondeur, Marseillais rebelle, publié en 2008 par un certain… Renaud Muselier.

La distribution des 200 ouvrages est confirmée à Marsactu par les services de la région, qui précisent cependant que c’est “le président qui a décidé de les offrir gracieusement aux élèves qui le souhaitaient” et que la collectivité n’a pas dépensé un euro pour financer l’achat des ouvrages.

Un mélange des genres qui crée le malaise

Dix ans après leur publication, l’écrivain-président de région devait donc avoir de conséquentes fins de stock sous le coude, alors que l’ouvrage ne semble pas avoir vraiment fait référence dans la pléthore d’ouvrages consacrés à Daumier. À la bibliothèque de l’Alcazar, un unique exemplaire est conservé en réserve, et consultable sur demande, aucun département n’ayant manifesté le souhait de l’acquérir.

L’ouvrage de 322 pages retrace la biographie de l’artiste caricaturiste né à Marseille en 1808. Premier adjoint de Jean-Claude Gaudin au moment la rédaction, le biographe méconnu explique dans la préface s’être lancé dans cette entreprise pour “rendre hommage à un homme envers lequel [il] éprouve non seulement une grande admiration, mais une grande sympathie”“Mieux que quiconque, Renaud Muselier pouvait comprendre cet autre Marseillais et son sentiment de déracinement dans l’âpre capitale où sombrent tant d’illusions”, renchérit la très enthousiaste 4e de couverture.

Un des 200 livres distribués à des collégiens du collège-lycée Honoré Daumier par Renaud Muselier.

Ce don du président de région LR, qui ne cache pas ses ambitions municipales pour 2020, a en tout cas mis mal à l’aise certains membres de l’équipe pédagogique qui y voient une forme d’auto-promotion déplacée. “Au moins, le thème était approprié au nom du lycée, souffle l’un d’eux. Mais cela nous a un peu déboussolés, de voir se mêler la politique à la présence des élèves”. Un autre écrit à Marsactu sous couvert d’anonymat que le procédé relèverait “à [ses] yeux (…) au moins de manipulation politique auprès des plus jeunes, et cela qui plus est, dans le cadre scolaire. Je suis apolitique mais j’ai trouvé cela suffisamment écœurant”.

L’enseignant complète par un commentaire un peu plus littéraire : “À leur retour en classe, je propose aux élèves de lire ce livre qu’on vient de leur offrir. Au bout de trois pages, il m’est tombé des mains. Un bouquin adapté à leur niveau à 4 euros, ça aurait été tout aussi bien…”. Rivale affichée de Renaud Muselier pour rafler la Ville, la présidente LR du département Martine Vassal, avait quant à elle apporté pour la visite “des clés USB et des livres pour la bibliothèque, adaptés au niveau des collégiens”, se sont empressés de répondre ses services.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

1 € LE 1ER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.


A la une

Évacuations : 31 familles définitivement relogées, 1 131 personnes toujours à l’hôtel
"Ils ne veulent voir qu'une ou deux personnes alors on n'y va pas. On attend ensemble dans le hall et on pose nos questions...
[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire