Quand la justice tance la Ville sur la mise en sécurité des immeubles de la rue d’Aubagne

Info Marsactu
le 22 Juin 2020
5

Le tribunal administratif a autorisé la poursuite des travaux de démolition des deux immeubles voisins de ceux qui s'étaient effondrés en novembre 2018, rue d'Aubagne. La décision municipale fait suite à un courrier corsé signé par la procureur et le juge que Marsactu a pu consulter. Depuis le choix de la démolition bute toujours sur la persistance d'un risque d'instabilité.

Depuis des mois, ils doivent tomber. Le tribunal administratif a levé, le 4 juin dernier, l’obstacle juridique qui pouvait suspendre cette démolition comme le demandaient des propriétaires des 69 et 71, rue d’Aubagne et certains de leurs voisins, soucieux de voir émerger un autre scénario. L’arrêté de déconstruction en extrême urgence, pris par le maire, […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Bibliothécaire Bibliothécaire

    En conclusion on fait évacuer tous ceux au dessus et on démolit tout ? En partant du haut ? Moi qui prenait ce passage à pieds, je ferai le détour par la rue Estelle ou Lieutaud.

    Signaler
  2. Jacques89 Jacques89

    Des seuils de 1 cm « valeur est très régulièrement dépassée »: ça fait peur!!!
    Effectivement vaut mieux faire un détour! Un camion un peu plus lourd que les autres qui passe sur Lieutaud, et tout peut descendre.

    Signaler
  3. GlenRunciter GlenRunciter

    Il faut reconnaitre que ces échanges incessants d’experts ne permettent pas d’aider à la décision a prendre ! Détruire ? Consolider ? Pendant ce temps le temps passe.

    Signaler
  4. Dark Vador Dark Vador

    Si j’ai bien compris, si les deux immeubles en cause doivent être démolis, le risque immédiat et épouvantable est « l’effet domino »… On voit déjà mieux de quoi il retourne…

    Signaler
  5. Malaguena/Jeannine Malaguena/Jeannine

    Bon il est clair la rue d’aubagne ce nest pas notre dame de Paris la 2eme a droit à toutes les attentions

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire