Pollution de l'air : attention à la bûche de Noël

À la une
le 23 Déc 2013
10

On s'en doute, les lecteurs de Marsactu ne croient plus au père Noël. En ce jour de réveillon, on ne va donc pas vous expliquer qu'il faut éviter d'allumer la cheminée, de peur que le gros bonhomme rouge se retrouve cramoisi. Par contre, c'est à la santé des Marseillais qu'une flambée de bûches pourrait poser des problèmes. À tel point que le plan de protection de l'atmosphère (PPA) du département, concocté cette année, prévoit de les interdire purement et simplement.

Pur et simple n'est peut-être pas l'expression adaptée, vu la complexité de l'affaire. D'abord, comme le précise un document pédagogique sur le sujet, c'est le feu de cheminée pour se chauffer qui est interdit, pas celui "à des fins d'agrément". Explication : espérer chauffer son logement avec un foyer ouvert, par définition très peu efficace sur le plan énergétique, ça se discute. Dans un département où la pollution aux particules fines dépasse les normes européennes (plus de 50 jours de pic de pollution en 2013), ça s'interdit même. Car les foyers ouverts gênèrent bien plus de particules que les inserts ou les poêles et chaudières récents. Par contre, allumer la cheminée pour la beauté du geste – "à des fins d'agrément" – ça ne se discute pas.

Pas de "police des cheminées"

Bon courage à ceux qui seront chargés de faire respecter l'interdiction pour démêler l'utile de l'agréable. D'ailleurs, on ne va pas "créer une police des cheminées", comme le relevait ironiquement le conseil général de Seine-et-Marne dans le JDD. Les détails d'un arrêté préfectoral sur le sujet ne sont pas encore connus, mais on devine qu'il faudra faire oeuvre de pédagogie. Responsable de la coordination scientifique d'Air Paca, l'observatoire régional de la qualité de l'air, Alexandre Armengaud estime qu'une application complète de cette mesure amènerait à "une diminution drastique" des particules fines dans l'air ambiant. S'il reconnaît que d'autres sources d'émissions sont en cause, il rappelle que le PPA ne se limite justement pas aux cheminées, mais prévoit aussi des mesures sur les transports ou l'industrie.

Reste donc à faire savoir, la campagne de communication prévue dans le PPA n'étant pas encore lancée. Reste surtout à faire passer la pilule de l'achat d'un équipement plus performant, qui peut revenir à plusieurs milliers d'euros, au-delà du site Les bons plans pour l'air. Une politique d'aides à l'échelle régionale (Avignon, Toulon et Nice n'ont pas non plus des ciels d'azur) serait même bienvenue, en particulier pour les ménages en situation de précarité énergétique.

Cet article vous est offert par Marsactu

Cet article vous a plu ?

Vous seul garantissez notre indépendance

JE M’ABONNE À PARTIR DE 1€

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. titoune titoune

    N’importe quoi! Taux d’émission co2 voiture,130g.Les constructeurs d’avions , se targuaient l’an dernier de sortir des appareils qui , maintenant, arrivaient à n’émettre plus que 4 kg de co2 au kilomètre!!!! Et ils nous tournent sur la tête toute la journée.
    Par combien a été multiplié le nombre de camions qui, actuellement font le trajet Fos-Marseille ou, Fos-Arles ,et vers le nord de la France.
    Les industries, on connait, c’est pas grave. Les incinérateurs, on nous dit depuis quelques temps, qu’ils fonctionnent parfaitement,
    et que les analyses de l’air sont impeccables…..(même si maintenant, on brule les plastiques, etc…,,etc………
    Et puis, on vient nous casser les pieds( j’ai pas osé) avec le feu de nos cheminées, alors qu’en été, on a aussi les mêmes problèmes de pollution!
    Ça me fait penser au mec qui , lorsqu’il est en panne avec sa voiture, commence par ouvrir le capot, avant de regarder s’il a encore du carburant dans le réservoir.
    Hé, les gars, mèfi maintenant avec les grillades au feu de bois!!!!!

    Signaler
  2. lutin lutin

    Je suis en IdF, roule en transports en communs pour le pas utiliser de voiture, me fait polluer par une circulation de plus en plus importante (Diesel et autre), des usines, des avions … Merci de me prouver avec des chiffres que cette mesure a un sens pour une utilisation d’agrément (niveaux de pollution relatifs, foyers ouverts vs foyer fermés). Et svp interdisez aussi les barbecue comme la Chine vient de le faire à Pékin.

    Signaler
  3. pique boufigue pique boufigue

    bien le bonjour,
    ils se chauffent a quoi tous ces minsitres bobos dans leurs mas du Vaucluse,une perquisition surprise pour un sondage serez pas mal a faire,moi je me chauffe cheminée bois buches a gogo si tres froid chauffage cenral au fioul et alors,on va pas nous interdire de peter aussi,car polution aussi ,alors les verts,toinoin,.hollande n en veux plus,au point ou il en est il s en est il s en fou des ecolos,bon bout d an

    Signaler
  4. pique boufigue pique boufigue

    je parler des somptueuxes demeures,chateaux du LUBERON……

    Signaler
  5. titoune titoune

    Anonyme, tout ce que l’on peut raconter dans nos commentaires, ne servira jamais .Ça nous permet de nous exprimer, mais ça ne changera jamais rien. Seul le référendum a ce pouvoir (à condition qu’on nous le propose).
    En ce qui concerne le co2,merci pour l’info, je ne savais pas qu’il polluait si peu!!!! C’est à se demander pourquoi on fait des CT.
    En ce qui concerne l’article “M planète dans le Monde, s’il y en a un qui est bien mal “placé” pour l’ouvrir, c’est bien Jean-Vincent Placé, sénateur- écolo. Il ferait mieux de régler d’abord sa dette de18 à 20.000 euros ,pour des PV et contraventions, qu’il n’a certainement pas eues en roulant à vélo, mais plutôt dans une super bagnole turbo-D diesel………Encore un bel exemple de ce qui dirige notre pays!
    En ce qui concerne le diésel, il faudrait arrêter d’avoir la mémoire courte, et se rappeler qu’il y a quelques années , après deux hivers relativement doux, on n’avait plus de place pour stocker le gas-oil(j’ai bossé 35 ans dans le pétrole). Le gouvernement du moment, stimulé par les actionnaires du pétrole, a conseillé aux constructeurs-auto, de privilégier le moteur diesel, et , à la population d’en acheter.
    Il faut savoir aussi, qu’on ne peut pas à partir du pétrole brut, distiller le produit que l’on veut. Un pourcentage de, gaz, essences, gas-oil, fuel lourd, est déterminé par le brut.
    Comme prévu, le pourcentage de moteurs diesel a augmenté, et ravi les actionnaires qui ont pu écouler leurs stocks.
    Sauf qu’aujourd’hui, on importe du gas-oil, parce qu’on a trop de véhicules diesel…. 60%!!
    Aujourd’hui, la part des particules fines est d’environ 14%. Elle atteint jusqu’à 80% en ville selon le trafic, et ce n’est pas en ville qu’il y a le plus de chauffages au bois.
    De plus , il faut être “pas bien ” pour se chauffer au bois avec un foyer ouvert, sans parler de la consommation par rapport au résultat.
    Le pire, c’est qu’on sait faire des moteurs plus performants, moins gourmands, et même des moteurs sans carburants pétrole.
    Et oui, mais , les actionnaires peuchère, si on diminue le brut? Hé??.
    La firme Tata,en inde sort une voiture à air comprimé, qui semble super performante et plus qu’économique, mais tant qu’il y aura des sous à faire avec le brut, ça serait étonnant qu’elle soit homologuée en Europe.
    Pour en terminer, avec les feux de cheminées, et le cinéma qu’on fait avec, j’ai l’impression de voir un gros incendie, auquel les pompiers tournent le dos pour éteindre un feu de poubelle

    Signaler
  6. PC PC

    Arletty aurait adorée cet article.

    Signaler
  7. delia71 delia71

    Voila, ils osent t’accuser de polluer
    Toi, qui depuis les nuits des temps
    Tu as été le coeur de nos foyers
    Chauffant, nourrissant réconfortant.

    Bercée par ton joyeux ronronnement
    Que des fois ai-je plongé dans la torpeur!
    Toi qui savais réchauffer en même temps
    Créant autour de toi la joie et le bonheur
    Nos âmes, nos esprits, apaisant la douleur
    Des hivers rigoureux… dont nous n’avions
    plus peur!

    Mon âtre abandonné depuis longtemps…
    Ne crépitent plus en toi les feux de bois
    Car n’est plus là le maître qui aimait tant
    Te soigner, t’allumer, s’étendre près de toi
    Lui, qui avait grandi dans les forêts
    Savait que le bois…. n’a jamais pollué.
    Quel moderne chauffage peut se vanter
    De mettre mieux qu’un juge ou d’un curé
    la paix dans les foyers, réconcilier…
    de réchauffer le corps transi d’un SDF
    Tout en évitant… la facture EDF???

    Signaler
  8. Marius Marius

    S’il n’y avait que la pollution par le feu dans la cheminée, ce serait peu de choses.

    Ce feu a existé pendant des millénaires et ce n’est pas lui qui est à l’origine du récent détraquement du climat de la planète.

    Le problème, c’est que l’état de l’atmosphère devient tellement alarmant à cause des sources majeures de pollution, que pour tenter de réduire les dégâts les autorités cherchent de tous les côtés des moyens d’améliorer la situation, ils cherchent même du côté du feu dans le foyer !

    Au passage, je signale que le bilan CO2 du feu dans la cheminée est équilibré, car le CO2 dégagé est celui qui avait été absorbé par le bois pendant sa vie. Et si nous ne brûlons pas le bois des vieux arbres, il dégagera du méthane en pourrissant dans la forêt.

    Il y a un inconvénient, relativement faible, de particules fines et de protoxyde d’azote, qui autrefois était négligeable quand il était la seule source de pollution.

    Signaler
  9. Marco13 Marco13

    Une vidéo très instructive avec un spécialiste au discours pédagogique. Merci.
    Par contre, beaucoup d’aneries dans les commentaires, les lecteurs de la Provence auraient-ils migré ? Et encore les mêmes rengaines ” la pollution c’est les autres, finalement ce n’est pas grave, ces écolos nous emmerdent”.

    Pour prendre de la hauteur sur ce sujet, je signale qu’en Région Rhône Alpes, une des réions les plus touchées par la pollution atmosphérique générée par le chauffage au bois et le trafic lourd, l’Etat et la l’ADEME ont mis en place un Fonds Air Bois pour prendre en charge 50% du coût du remplacement des matériels les plus polluants, avec un plafond de 1000 €. Un exemple d’utilisation d’argent public très intéressant.

    http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/6_Fonds_Air_Bois_-_GAymoz_V2.pdf

    Signaler
  10. Anonyme Anonyme

    Avec le logo edf en background, on se doute qu’il est mieux de se chauffer au nucléaire plutôt qu’au bois. Les déchets sont enfouis en Lorraine, tant pis pour eux.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire