Plombée par des flux financiers suspects, la clinique Bonneveine au bord du gouffre

Enquête
par Florian Espalieu & Severine Charon
le 1 Fév 2024
4

En octobre dernier, Marsactu révélait que plus de 6 millions d’euros manquaient dans les caisses de la clinique marseillaise et que le parquet national financier avait ouvert une enquête à ce sujet. Nouvel épisode ce jeudi, avec une assemblée générale qui doit évoquer les grosses difficultés financières de la structure.

La clinique Bonneveine, dans le 8e arrondissement. (Photo : JML)
La clinique Bonneveine, dans le 8e arrondissement. (Photo : JML)

La clinique Bonneveine, dans le 8e arrondissement. (Photo : JML)

Combien de temps va encore tenir la clinique Bonneveine ? Cet établissement médical d’une centaine de lits, employant plus de 200 personnes, doit tenir une assemblée générale ce jeudi 1ᵉʳ février pour en discuter. D’après son directeur général Fabrice Julien, elle serait déjà en “cessation de paiements”. Il aurait tenu ces propos lors du conseil […]
Vous voulez lire la suite ?
Abonnez-vous à Marsactu
Florian Espalieu
Severine Charon

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Electeur du 8e © Electeur du 8e ©

    Le charme de l’Ebitda, ce solde intermédiaire de gestion qui ne veut pas dire grand chose si on le prend isolément. J’en avais vu un jour une définition pleine de mauvais esprit : “résultat avant d’avoir payé les charges” ! Donc mèfi quand le seul indicateur communiqué publiquement est celui-ci.

    Signaler
    • Gabriel Gabriel

      Exact, cher électeur du 8e. Jean-Marie Messier avait également fini par communiquer sur cet indicateur lorsqu’il dirigeait Vivendi …
      L’EBITDA représente le cash dégagé par l’activité. Votre définition est en effet pleine de mauvais esprit car les seules charges qui sont en-dessous de l’EBITDA sont a) les dotations (nettes de reprises) relatives aux amortissements et aux provisions; b) les frais financiers; c) l’impôt sur les sociétés.
      Au cas présent, on peut imaginer que ça représente pas mal d’argent car une clinique est un gros investissement immobilier et en matériel (sauf si c’est financé en leasing); si la clinique est financée par les banques, un paquet de frais financiers avec des taux remontés à au moins 3 à 4%. Par contre pas d’IS car la clinique est sans doute déficitaire.
      Dernier point : les conventions de gestion centralisée de trésorerie sont courantes dans les groupes; mais elles ne doivent pas entraîner le sous-financement des filiales.
      A suivre donc …

      Signaler
  2. BRASILIA8 BRASILIA8

    Vu la surface du terrain et sa situation les promoteurs sont prêts a aider
    Mr Bensaid en lui rachetant la clinique

    Signaler
    • Moaàa Moaàa

      On appelle ça, du détournement de fonds, de l’abus de bien social puisque ces 4.5 millions d’euros ont transité sur les comptes de son son entreprise en redressement judiciaire. Toujours la même chiasse à Marseille. M’étonnerait pas que certains zelus siègent au CA de cette ” association”.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire