Payan, Ghali, Galtier : les têtes de liste boudent les mairies de secteur

Décryptage
par Lisa Castelly & Jean-Marie Leforestier
le 10 Juil 2020
12

Les maires d'arrondissements vont être élus ce dimanche. Dans plus de la moitié des cas, le candidat élu par les Marseillais cédera son siège à un autre de ses colistiers, pour prendre un poste à la mairie à la Ville ou à la métropole. Tour d'horizon secteur par secteur.

Sophie Camard, Samia Ghali, Michèle Rubirola et Benoît Payan lors de l'élection du 4 juillet. Tous les quatre ont été élus maires dans leurs secteurs et la plupart vont céder leur siège ce dimanche. (Image LC)

Sophie Camard, Samia Ghali, Michèle Rubirola et Benoît Payan lors de l'élection du 4 juillet. Tous les quatre ont été élus maires dans leurs secteurs et la plupart vont céder leur siège ce dimanche. (Image LC)

Cette fois-ci, c’est vraiment la dernière élection pour Marseille. Dimanche, se tiendront les conseils d’arrondissements inauguraux qui doivent désigner les maires de secteur. C’est la dernière étape-clé de la mise en place du nouvel exécutif marseillais. Si les mairies de secteur ne possèdent que peu de prérogatives (centres d’animation, état civil et avis sur les […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Lisa Castelly
Journaliste
Jean-Marie Leforestier
Journaliste

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Bertrand LAVILLE Bertrand LAVILLE

    Pendant des mois, vous entendez Dupont vous dire « Votez pour moi », et huit jours après, il vous dit: « Tout bien réfléchi, je vous mets Durand à la place »

    Où est le respect des électeurs ?
    Comment voulez-vous qu’ils vous fassent confiance ?
    Vous sciez la branche sur laquelle vous venez de vous asseoir; ne faites pas l’étonné lorsque 65% des électeurs refusent de voter.

    Ce ne sont pas les Politiques qu’il faut changer, mais les règles de la politique.

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      C’est absolument faux. Avez-vous remarqué que vous voyez pour des LISTES ? De surcroît ces listes sont à double détente avec la loi PLM : secteur et municipalité, ce qui rend les choses plus difficiles… que diriez-vous si aucune des têtes de listes d’arrondissement n’avait de fonction d’adjoint.e à ma mairie centrale ?

      Signaler
    • Alain M Alain M

      C’est sur la loi PLM qu’il faut centrer les critiques. Que je sache, les candidats n’ont pas voté cette loi. Ils l’ont même systématiquement critiquée. Demandons le suffrage universel à Marseille comme dans les autres grandes villes. Ceci dit je ne suis pas sûr que le suffrage direct ait réglé la question de la participation partout ailleurs en France.

      Signaler
  2. Pitxitxi Pitxitxi

    Dommage quand même ce non-cumul entre poste d’adjoint et maire de secteur. J’imagine le désarroi de certains élections qui ont fait un choix et se retrouvent avec un autre maire de secteur à la place. Même si, pour qui vote à Marseille depuis un moment, on connait un peu la chanson…

    Outre les tensions entre les différentes composantes du PM qui peuvent ressurgir, il est dommage de constater que la parité ne sera plus respectée.

    Signaler
    • manudu83 manudu83

      Si Nouriati Djambae est élue, on aura 4 maires de secteur femme:
      Camard
      Djambae
      Bareille
      Boulaiseur
      donc pour la parité on est pas mal.

      Signaler
    • juH juH

      Je suis quand même bien embêté par le cumul de beaucoup des élus pm: conseiller municipal, adjoint a la mairie centrale, conseiller communautaire. Ca fait beaucoup pour une seule personne. Il me semble que des engagements avaient été pris mais n’ont pas été respectés. Appât du gain, du pouvoir ? Il aurait été préférable de répartir les responsabilités avec les autres colistiers pour leur permettre d’expérimenter un mandat de conseiller et également de maintenir les conseillers dans l’emploi pour ne pas en faire des professionnels de la politique. Il me semble avoir lu dans la charte du candidat pm qu’un seul mandat exécutif successif était autorisé. J’ai quelques doutes sur l’application d’une telle mesure… J’espère au moins que le reste de leur programme sera appliqué car pour l’instant ça ressemble pas mal a ce qui se faisait avant…

      Signaler
  3. Richard Mouren Richard Mouren

    Exact, vous avez tout à fait raison: c’est cette loi électorale dit ¨PLM qu’il faut amender. Elle est nocive car elle installe une séparation entre le maire de Marseille et ses administrés. Ces mairies de secteur n’ont aucune utilité (mais elles coûtent un pognon de dingue), mais il faut en passer par là. Les personnes qui briguent la mairie centrale DOIVENT présenter leur candidature aux mairies de secteur et il est normal qu’ils se désistent s’ils deviennent adjoint en mairie centrale (responsabilité autrement plus lourde que l’inauguration des chrysanthèmes qui est le lot habituel des maires de secteur).

    Signaler
    • LAYE LAYE

      D’après l’article le non cumul est une pratique décidée par Gaudin rien n’empêche d’être adjoint et maire de secteur mais cela permet de multiplier le nombre d’affidés apparemment la rupture avec le « gaudinisme » se limitera à enlèvement des barrières devant la mairie

      Signaler
  4. MarsKaa MarsKaa

    Non seulement entre mairie centrale et mairies de secteur, il y a pléthore de postes que l’on pourrait reduire car redondants ou inutiles pour certains, mais aussi on pourrait voter pour des équipes plutôt que des personnalités…
    moi je veux une équipe à la tête de ma mairie de secteur et de la mairie centrale. Pas untel ou unetelle. Je ne crois ni aux personnes providentielles, ni aux chefs. Les debats de personnes et les egos à proteger cela na plus sa place en politique. Parlons programme ! Mettons en place des mesures, des politiques, en travaillant en équipe.

    Signaler
  5. PierreLP PierreLP

    « Multiplier le nombre d’affidés » ? Et si c’est le contraire qui était appliqué, je suppose que l’on critiquerait le cumul des mandats !
    séparer les fonctions d’adjoint au maire de celle de maire de secteur, c’est permettre aux élus concernés de se consacrer davantage à leur mission. Contrairement à ce.lles.ux (désolé, un peu difficile en écriture inclusive)qui sont ministre et maire, Président de Métropole et de Conseil départemental, etc etc

    Signaler
  6. Ivan Hassler Ivan Hassler

    Cette loi PLM est à supprimer.

    Signaler
  7. Rémy D Rémy D

    Merci à Sophie Camard de tenir ses engagements !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire