Patrick Mennucci : « L'eau en régie publique à Marseille ? Ça m'étonnerait ! »

À la une
Jean-Marie Leforestier
22 mars 2011 19

On l’attendait, en novembre, puis en février, puis en avril prochain, puis… La question de l’eau sera-t-elle renvoyée aux calendes phocéennes ? Pour l’instant, à la différence de leurs cousines grecques, celles-ci ont quand même une date définie. Bon, rêvez pas, on va pas vous donner l’heure non plus. On connaîtra la position socialiste sur la gestion de l’eau à Marseille [1] « en juin… ou en juillet », nouvelle dead-line fixée par le Monsieur Flotte du PS 13, Patrick Mennucci.

En attendant, au PS, on débat. L’annonce en a été faite à la mi-février. Et depuis, que s’est-il passé ? A vrai dire, pas grand chose. D’abord, il faut que chaque section le mette à l’ordre du jour d’une de ses réunions. Puis viendra l’heure de se réunir à la fédé. « On rencontrera des associations », dit Mennucci : la coordination Eau bien commun 13 [2] est déjà candidate. « On comparera les expériences à Reims (régie publique), Lille (délégation à une société privée) et Paris (régie publique) », poursuit le maire du 1/7. Quand ? Ça reste flou.

Pas d’audit

Une attente qui pourrait finir par lasser les partisans de l’eau publique. A leurs yeux, il est temps de couper le robinet d’eau tiède. « Plus on tarde à répondre, plus ce sera difficile de sortir de l’asservissement de la délégation de service public (DSP) », lance Philippe Michaud du collectif Eau bien commun 13… Car pour virer la Sem et ses 52 années d’hégémonie (et même pour renégocier un meilleur contrat), il faut s’y prendre à l’avance.

Finance Consult incite dans son dernier rapport à choisir au plus tard en juin 2011. C’est la date que devrait retenir MPM. La communauté urbaine  n’a pourtant pas jugé bon de mandater Finance Consult, son cabinet conseil, pour procéder à un audit sur le terrain. Les experts doivent se contenter des lignes de comptes rendues par la Sem dans leur rapport annuel. Un régime sec auquel les élus sont aussi réduits. « Aujourd’hui, la seule question c’est où en est-on ? résume Sylvie Nespoulous, conseillère communautaire Europe Ecologie membre de la comission Ager (une agglomération éco-responsable) Mais on nous refuse l’accès aux comptes détaillés.»

Entre les lignes

Une chose est sûre : à MPM, les élus PS attendront la position du parti avant de se prononcer. Sans abandonner son désormais classique « toute les options sont sur la table », Eugène Caselli n’oubliait pas de noter face à notre caméra que le PS, désormais très critique au niveau national sur le recours au privé, laissait néanmoins le choix aux communes, et que Martine Aubry était d’ailleurs toujours en DSP à Lille.

Entre les lignes, pas sûr qu’un retour au public soit dans l’intention des socialistes… Hier, Patrick Mennucci était même plus clair. Au détour d’une question sur cette fameuse concertation, il nous reprenait, ferme : « La régie publique à Marseille ? Ça m’étonnerait ! »

De la DSP à la SPL ?

Une autre option a davantage recueilli l’approbation de celui qui est aussi conseiller communautaire : la SPL, pour société publique locale, un nouvel outil créé l’an dernier par les parlementaires. Un choix aussi privilégié par le PCF annonce, pour la première fois ce mercredi dans La Marseillaise, Christian Pellicani. Il s’agit d’une société à capital entièrement public qui « permet de s’exonérer des règles strictes et des contrôles de la fonction publique tout en évitant la mise en concurrence ».

Et qui divise y compris dans les rangs des partisans du public. Pour Philippe Michaud, entre « dessaisissement de la force publique, absence de contrôle, Veolia ou Suez qui peuvent obtenir des avantages aussi importants : dans une SPL, il y a tout pour recomposer une DSP. » La sentence est partagée, de manière moins virulente, par Europe Ecologie, son porte-parole Sébastien Barles craignant un « dévoiement de la maîtrise publique ». A Brest, EELV n’a pas caché son insatisfaction à l’annonce de la création d’une SPL par le PS, allié au PC.

Or, la vraie-fausse majorité de MPM exige que la gauche vote d’une seule voix avec à ses côtés les « non-alignés », qui ne sont pas membre du groupe présidé par Renaud Muselier. Pas gagné donc. Au bout du bout, c’est bien Veolia et sa Sem qui pourrait tirer les marrons du feu. Il y a quelques jours, un socialiste nous confiait : « on peut très bien négocier un nouvelle DSP dont le prix et la transparence seraient aussi avantageux que dans une gestion publique. » Commentaire de Sylvie Nespoulous, un poil désabusée : « Je ne sais même pas s’ils seront assez solides pour faire une vraie renégociation… »

[1] Le contrat d’assainissement de la Seram arrive à échéance en 2012. Celui concernant la distribution (confiée à la Sem) en 2013. Un avenant d’un an devrait être voté pour faire correspondre les deux dates.

[2] Le collectif regroupe des citoyens, des associations et les partis de gauche, sauf le PS, et organise ce 22 mars une manifestation à 14h et une projection à 18h à l’occasion de la journée mondiale de l’eau.

Un lienLes 5 enjeux de la gestion de l’eau à Marseille, sur Marsactu

Un lien  Pour la journée mondiale de l’eau, les lecteurs de la Provence peuvent eux découvrir une poignante tribune de Loïc Fauchon, président du conseil mondial de l’eau, dont le siège est situé à Marseille. Mais pas un mot sur sa deuxième casquette de président de la Société des Eaux de Marseille, filiale de Veolia Eau, dont on retrouve une pub en page 12. Dans une pétition, la fondation France libertés lui demande d’ailleurs d’abandonner un de ses postes.

19
commentaires

Commentaires

Abonnez-vous pour voir les commentaires.

  1. Seaside

    A Marseille, tout va à vau l’eau ….

    C’est pour tout pareil et c’est à désespérer !

    Signaler
  2. charlessxx

    Les socialistes font semblant de, les communistes font semblant de, la droite ne fait même pas semblant de prendre le taureau par les cornes et de travailler à la gestion publique de l’eau, sinon à une DSP équitable pour le portefeuille des familles de Marseille et MPM… Tous ont partie liée avec Veolia et ses filiales, c’en est presque de la consanguinité.

    Signaler
  3. francois13005

    Ce soir, une soirée thema sur Arte avec le film « Water Makes Money » à 20h40. Bon visionnage.

    Signaler
  4. liseron duveteux

    Merci François,
    On en parle demain.

    Loic Fauchon,l’art et la manière de noyer le citoyen…
    Sous un torrent,de bonnes raisons personnelles,
    Surfant sur la vague humaniste,jusqu’à plus soif.
    Comme d’autres,ne se mouillent jamais.

    Signaler
  5. zenon

    60 millions de consommateurs et Owni ont lancé une opération Transparence sur les tarifs pratiqués sur l’eau. C’est basé sur une déclaration par chaque internaute de sa consommation et de combien il paye.
    Les données collectées seront présentées au Forum mondial de l’eau de Marseille le 22 mars 2012
    le lien: http://owni.fr/2011/03/22/prix-de-l-eau-crowdsourcing/

    Signaler
  6. Jeanne

    Et si on suivait la vague de la « remunicipalisation » de l’eau, et pourquoi pas un référendum ? le retour au service public est souhaitable puisque nous payons, à Marseille, 40 % trop cher !

    Signaler
  7. céhère

    Il dit cela sur quel ton Menucci ? Genre ça l’attriste ou goguenard ?

    Signaler
  8. liseron duveteux

    Fantastique émission!
    le commun des mortels,ne peut pas imaginer un seul instant que ça éxiste.
    Le diable s’il avait un nom pourrait s’appeler Véolia,ou Fauchon…
    Le but de la manoeuvre,aprés avoir engrangé des milliards,et des milliards ,c’est quoi?

    Signaler
  9. liseron duveteux

    Oui des milliards!
    Mais pas seulement.
    Il ya quelque chose d’encore plus énorme,derrière tout ça.
    Sans quoi, cela n’aurait aucune raison d’exister.
    Humanisme…humanité!
    Attention,danger,lorsque l’on commence à se servir de tels arguments…!

    Signaler
  10. casanovette

    Le Ps ne s’est il pas encore assez coulé ?… Aujourd’hui, le mot d’ordre établit par tout les politiques est le fameux  » PAS DE DÉBAT « , histoire de noyer le poisson . Apparemment, Mennucci  » qui tient cela pour acquis » suit bien cette ligne.
    Il devrait faire bien attention, car ici, il ne s’agit pas de gloser sur le rouge à lèvre de Carla Bruni … ni sur la robe de Roselyne Cachalot mais bien de payer une eau plus chère, de moindre qualité.
    Le PS devrait retenir la leçon que de l’eau … on en fait des Tsunamis et que pour chaque citoyens … la coupe est pleine ! Arrêtons de boire la tasse !!!

    Signaler
  11. liseron duveteux

    Très chère Casanovette,

    Tant va la cruche à l’eau, qu’elle…

    Signaler
  12. couri24

    Menucci se sait foutu au PS des BdR.

    il a choisi la trahison de son parti,de ses amis,d’Alexandre Guerini et cela plusieurs fois plus par bêtise que par statégie fine.
    Beaucoup de socialistes ne veulent pas qu’il soit un jour député,ce n’est plus possible!

    Le Président Caselli est proche de Fauchon(SEM) a qui il sauve le poste de PDG auprès de Véolia,le PS veut la régie publique,Menucci veut être agréable à Caselli pour avoir au moins un point d’attache en interne en plus de celui de Bernardi (commission d’appels d’offres MPM).
    Nous sommes dans la politique.

    Mais très honnetement jamais la régie n’arrivera à être aussi performante que la Sem qui travaille très bien sous la gouvernance de Fauchon malgré tout.

    Ricou 24.

    Signaler
  13. liseron duveteux

    Couri,

    Je ne sais pas,si vous avez lu le message que je vous ai laissé,concernant notre éventuèlle rencontre.
    je vous disais donc,qu’il serait preferable,de ne pas demander à Pierre de me donner votre email,ou le mien.
    la qualité de son journal,vient aussi de la confidentialité des pseudos.
    laissons lui cette qualité, éssentièlle,si vous le voulez bien.
    Je vous reitère ma proposition.
    Vous choississez le jour, et le lieu,par ce site.
    Je m’occupe du reste.
    Vous êtes mon invité
    Bien à vous.

    Signaler
  14. couri24

    Mon cher Liseron je n’avais pas lu votre post sur le sujet,je m’en excuse.
    Je vous propose un café tous les jours sauf le mercredi,ou un repas le midi les lundi,mardi,jeudi ou vendredi de la semaine prochaine à votre convenance,je peux me déplacer facilement.

    Sur le dossier de l’eau je reconnais très facilement la qualité de la sem et de ses agents,même Fauchon n’aura pas était un mauvais patron sous ses airs mondains et détachés.
    Les services de la régie ne peuvent pas assurer le même service.
    Nous devons souhaiter la meilleure concurence entre la SAUR,SUEZ,et VEOLIA.
    Je n’oublie pas le marché de l’assainissement, très lucratif et qui sera soumis à appels d’offres au même moment et lui exploité par Suez(seram) à ce jour.

    Ricou 24.

    Signaler
  15. couri24

    Julien, certes le résultat de la sem est très bon………….et alors si nous sommes en sécurité « sanitaire »,si notre réseau est entretenu,si le personnel est heureux,si le client est respecté.
    Peut être aussi que l’entreprise est bien gérée,et les prix bien négociés.
    Affaire à suivre ………….avec vigilance lors de la consultation ds entreprises.
    Les marchés de collecte des ordures sur les 5 secteurs privatisés sont à l’échelle bien plus lucratif et personne ne dit rien.
    Le rapport de la cour des compte de 2006 est en ligne,il explique très bien le système mis en place par les amis de Muselier à l’époque pour gaver les majors collecteurs d’ordures.
    Caselli grace à son professionalisme,à sa parfaite connaissance du secteur des déchets et à la qualité de son service a su dégager d’importantes économies sur le secteur des déchets, 50 m€.
    Il saura, cher Julien faire la même chose sur le marché de l’eau avec sa nouvelle équipe bien plus dynamique et honnête que la précédente.

    Ricou 24

    Signaler
  16. liseron duveteux

    Cher Ricou,

    On a reussi à faire le lien,je vous propose donc,vendredi prochain midi.
    Pour le lieu il est un peu tôt,je vous le précise à partir de mercredi.
    A très bientôt.

    Signaler
  17. couri24

    Merci Liseron et ok pour vendredi,en plus le résultat des élections sera à commenter en plus des « affaires »Alexandre Guerini.

    Si vous le voulez on peut inviter Julien et Pierre nos deux journalistes pour échanger sur tous les sujets d’actualités en leur compagnie?
    Bon we.

    Ricou 24.

    Signaler
  18. couri24

    Certes Julien votre dernière analyse n’est pas fausse et pose les bonnes questions,mais ne perdons pas de vues la lourde tache qu’est la distribution de l’eau………tous les jours,chez tous.
    Vos remarques imposent de la part de la SEM une analytique remise au public sur tous les postes.
    Mais nous savons aussi que dans les citoyens il y a aussi de « chieurs » qui posent la question à deux balles et qui cherchent polémique à tout,cela ne motive une communication complête et simple de la part des sociétés.
    Le mal n’est pas de partout.
    Et c’est moi qui défends cette entreprise qui est pourtant aussi un outils politique……le monde à l’envers.

    Ricou 24.

    Signaler
  19. liseron duveteux

    Cher Couri,
    Sincèrement ,j’y avais pensé.
    Je n’ai pas osé vous le proposer.
    Il ne tient qu’à eux,ce sera avec plaisir.
    Mais pour revenir au problème des besoins vitaux,dont l’eau est un des principaux,et le sera encore plus dans les années à venir.
    Au delà de la politique pure et dure,le contrôle des énergies,et notamment de l’eau,va être un enjeu essentiel du 21ème siècle.
    Les citoyens français, s’ils ne sont pas plus attentifs,plus impliqués,sur des problèmes qui en plus d’être essentiels,génèrent des sommes gigantesques.
    Pourraient avoir d’amères surprises.
    Bien à vous.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot-de-passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire