Neuf ans après le scandale, le dossier de la BAC Nord arrive bien amaigri au tribunal

Actualité
le 12 Avr 2021
7

En 2012, la polémique de la BAC Nord avait eu un retentissement national. Après la dissolution de cette brigade de la police nationale, l’enquête s’est resserrée sur 18 fonctionnaires. Ils comparaissent à partir de ce lundi.

(Photo JML)

(Photo JML)

Ce lundi 12 avril comme le reste de l’année, le tribunal correctionnel de Marseille examinera des infractions aux stupéfiants et des vols. Mais cette fois, les policiers seront sur le banc des prévenus. Neuf ans après les premières révélations autour de l’affaire dite de la “BAC Nord”, 18 fonctionnaires sont finalement renvoyés devant les juges. […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. barbapapa barbapapa

    Si les clients ont un peu de cash, on peut les défendre “pro bono” ?

    Signaler
  2. Zumbi Zumbi

    On devrait faire apprendre cette phrase à tous les policiers impliqués dans des affaires de violence, à commencer par l’assassin de Georges Floyd : “j’ai juste pris des libertés avec le code de déontologie, c’est pas une infraction…”

    Signaler
  3. TINO TINO

    Notre société est toujours mal à l’aise lorsqu’elle doit punir la délinquance des gens dits “respectables”. Des vérités pas bonnes à dire et à entendre s’imposent et troublent son cher ordre moral. La délinquance n’est pas l’apanage des gueux.

    Signaler
  4. Jacques89 Jacques89

    4500 arrestations par an, pas étonnant que nos élus aient voulu stopper « l’hémorragie ». « Où on va les mettre si ça continue ? » Quoi que, dans le lot, doit y avoir des doublons… un peu comme Sarko, les tribunaux sont plus encombrés que les prisons…

    Signaler
  5. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Cette instruction en dit long sur la façon dont Justice=Police. Attendons avec un souci d’égalité ou d’équité en la confiance-de-la-Justice-de-notre-pays comme, en creux, comment un metteur en scène pâlirait d’envie d’un tel scénario.
    Mais ce ne sont que des ”brebis-galeuses”…!

    Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    Tout le monde reconnaît le manque de moyens de la justice,la France est un état de Droit avec ses points négatifs et ses points négatifs dont le temps.C’est un Monde de patience.
    La Justice immédiate est souvent dangereuse sur ce type de dossiers.Alors un peu de patience.
    D’ailleurs j’ai une petite pensée,sourire en coin,au sujet des interventions dans Marsactu qui juraient que jamais,oh grand jamais, les Guerini ne seraient pas confrontés aux juges.

    Signaler
  7. guillaume-origoni guillaume-origoni

    Il semble effectivement, que le dossier soit bien amaigri…reste quelques écoutes un peu problématiques non ? Vous avez eu les PV ? Les avez-vous entendues ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire