[Mythes et mythos] L’avenue Ansaldi ou la voie du philosophe qui n’existait pas

Série
le 11 Août 2020
18

Une des grandes avenues des quartiers Nord porte le nom d'un imposteur qui n'a rien fait d'autre de marquant que d'obtenir que son nom soit donné à des rues. Retour sur l'histoire d'Alexandre Ansaldi, escroc littéraire des coins de rue.

L'avenue Alexandre Ansaldi dans le 14e arrondissement de Marseille. Photo : Benoît Gilles.

L'avenue Alexandre Ansaldi dans le 14e arrondissement de Marseille. Photo : Benoît Gilles.

La série

Il y a les mythes fondateurs qui offrent une légende à un territoire. Il y a de jolies histoires qui offrent du folklore mais tiennent du mensonge. Inventaire d'été des grands mythes et total mytho.

Une série d’été sur les mythes et mythos ne pouvait pas faire l’impasse sur Alexandre Ansaldi. L’homme est le prince des mythomanes et, forcément diraient certains, il a à Marseille une avenue à son nom. Pas une avenue comme on en fait ici, tortillon obscur aussi court que large. Non, une belle et grande avenue […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. raph2110 raph2110

    Merci pour ce moment d’histoire marseillaise. Il est des opportunités de la vie qui sont offertes à certains, M. Ansaldi a eu la sienne. Il faut tout de même lui reconnaître une solide pugnacité pour satisfaire son égo et parvenir à maintenir sa trace dans le temps

    Signaler
  2. FM84 FM84

    Quel acharnement à mentir! Un mytho de première! L’avenue du Mytho!

    Signaler
  3. ALAIN B ALAIN B

    Nous pourrions la remplacer par AMBROISE CROIZAT qui n’a pas de nom de rue dans Marseille

    Signaler
  4. Guylaine Guylaine

    Excellent ! Bravo pour cette histoire que je découvre complètement. Quel type !Je me demande s’il ne mérite pas sa rue, quand même 🙂

    Signaler
  5. Guylaine Guylaine

    Excellent ! Bravo pour cette histoire que je découvre complètement. Quel type !Je me demande s’il ne mérite pas sa rue, quand même 🙂

    Signaler
    • Richard Mouren Richard Mouren

      oh oui, certainement, surtout dans la ville où on montre aux visiteurs le trou par lequel Edmond Dantès s’est enfui de sa cellule du Château d’If….. (peut-être que ce n’est plus le cas, mes souvenirs étant anciens).

      Signaler
  6. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Y aurait tant de citoyen.nes méritant.es sur la ville plutôt que le nom de ce doux rêveur qui encombre une rue de Marseille.
    Comme quoi les beaux parleurs / écriveurs ont droit de citer dans not’bonne ville.

    Signaler
  7. Un électeur du 9 ème Un électeur du 9 ème

    Beaucoup d’autres rues mériteraient d’être débaptisées également …

    Signaler
  8. Annnieday Annnieday

    Il y a tellement d’hommes et de femmes qui mériteraient cela : Louise Michel, Ibrahim Ali par exemple

    Signaler
  9. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    En bref un émule, qui fut lui bien vivant ,du célèbre professeur BOTULE cité dans un de ses livres par BHL notre « nouveau » philosophe germanopratin

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      Pas la peine de défigurer le nom de cet auteur imaginaire dont seul BHL (ou un nègre facétieux) a cru à l’existence : c’est de Jean-Baptise Botul qu’il s’agit.

      Signaler
  10. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Qui sont les membres de  »La commission des noms de rues » sur Marseille?
    Qui les contrôlent dans leur  »respect des principes « d’intérêt public et de neutralité »?
    Peuvent-ils revenir sur des décisions tel que celle de  »baptiser » une rue importante du  »rigolo » Ansaldi?
    En est-il pareil en ce qui concerne d’autres décisions?
    Toute ces questions qui mettent en œuvre non pas un idéal de gestion exempte d’erreur dans une grande commune comme Marseille mais tout simplement de travailler à un but qui associe autant élus, techniciens et citoyens de notre belle Cité!

    Signaler
  11. Patrick Magro Patrick Magro

    Ça ferait une belle avenue Ibrahim Ali ! Patrick Magro. Abonné à Marsactu

    Signaler
  12. ANCRAGES ANCRAGES

    Et si on renouvelait enfin le process et les membres, en 2020?
    La Commission des noms de rue a pour rôle de dénommer des voies nouvelles ou sans nom. Elle est composée d’un président qui nomme les membres (environ 36 membres). La commission est composée de : représentants des mairies de secteur, élus, historiens, Comité du Vieux Marseille, CIQ, Archives Municipales, membres de l’Académie de Marseille, etc….

    Signaler
  13. Benjamin Koskas Benjamin Koskas

    « Avoir cédé », « avoir créé »… Et non « avoir créer » , « avoir céder ». Quand on fait profession d’écrire ce serait bien d’accorder correctement le participe passé. Ou alors de changer de secrétaire de rédaction…

    Signaler
    • Benoît Gilles Benoît Gilles

      Bonjour monsieur et merci pour votre vigilance. Nous faisons beaucoup d’efforts pour ne pas laisser passer de telles fautes mais nous sommes trop souvent pris en défaut. Nous travaillons à ce que ce défaut trouve une réponse durable. Merci de votre patience en attendant celle-ci.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire