Municipales en juin, Gaudin toujours maire : les conséquences politiques du coronavirus

Actualité
le 24 Mar 2020
14

La crise sanitaire repousse le second tour des élections municipales et bouscule le fonctionnement des institutions. Une loi vient fixer les nouvelles règles.

Le Sénat et l’Assemblée nationale se sont mis d’accord sur le projet de loi instituant l’état d’urgence sanitaire. Celui-ci comporte un certain nombre d’aménagements qui régissent à la fois la suite des élections municipales et le fonctionnement transitoire des institutions locales. Revue de détails :

Un deuxième tour en juin…

Le deuxième tour des élections municipales a un nouvel horizon : fin juin. La décision appartiendra au conseil des ministres qui au plus tard le 27 mai en fixera la date « si la situation sanitaire permet l’organisation des opérations électorales au regard, notamment, de l’analyse du comité de scientifiques ». Celle-ci sera connue quelques jours plus tôt. Si la tenue du second tour est confirmée, les listes devront être déposées en préfecture durant les jours suivants cette validation avec la possibilité de fusion entre celles du premier tour. Voilà qui laisse du temps à des négociations qui d’habitude se font en moins de 48 heures. Pour rappel, les règles pour élaborer les listes du second tour :

Ou une élection complète plus tard

S’il est jugé trop imprudent de maintenir le second tour au mois de juin, alors il faudra tout recommencer. De nouvelles listes pourraient se présenter comme certaines renoncer à concourir à un scrutin dont la date sera alors à déterminer. La question des moyens financiers nécessaires à une nouvelle campagne (en temps normal, seule la moitié du budget maximal est remboursée par l’État) reste toutefois entière et certains candidats pourraient tirer la langue.

Jean-Claude Gaudin toujours maire

Contre toute attente, Jean-Claude Gaudin est toujours maire de Marseille et cela devrait durer au moins trois mois encore. En l’absence de nouveaux élus désignés, l’ensemble des conseillers municipaux reste en fonction tant que les élections municipales ne sont pas arrivées à leur terme, y compris dans les villes où une liste l’a emporté au premier tour. Cela vaut aussi pour la présidente de la métropole Martine Vassal et ses vice-présidents. Les instances ne se réuniront en revanche pas dans l’immédiat, pour des raisons sanitaires évidentes. Le comité scientifique proposera des aménagements pour pouvoir le faire fin mai. En attendant, un certain nombre de contraintes comme le vote obligatoire du budget de la Ville de Marseille avant le 30 avril est repoussé. Des mesures transitoires seront adoptées pour permettre la continuité du service public municipal.

Le conseil municipal de simiane est valable mais…

Comme Marsactu l’a révélé, le conseil municipal de Simiane-Collongue s’est réuni le 20 mars malgré les consignes sanitaires du Premier ministre intimant de repousser ces réunions. La loi constate que les délibérations, dont l’élection du maire et de ses adjoints, ont été « régulièrement adoptées » car aucune loi ne venait confirmer à l’heure de cette réunion les propos d’Édouard Philippe. Cependant, tout cela n’aura pas d’effet immédiat. Ces décisions rentreront en application « aussitôt que la situation sanitaire le permettra » et « au plus tard au mois de juin ».

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Titi du 1-3 Titi du 1-3

    Bravo à Emilio Guzman pour la photo.

    Signaler
  2. toine toine

    Il aurait pas pu croiser Teissier, Boyer ou la Vassal dernièrement papy Gaudin?

    Signaler
  3. Input Output Input Output

    Il a brillé par son inaction pendant tout son mandat officiel pour préserver son poste et maintenant il n’a même plus à faire semblant de faire quoi que ce soit pour rester en poste à ne rien faire. Ubu roi !

    Signaler
  4. nicolasmemain nicolasmemain

    ému de voir l’entièreté de son oeuvre de développement par le tourisme tomber définitivement à genou

    Signaler
    • LN LN

      Oui, tous les bateaux qui viennent encore accoster débarquent les passagers qui peuvent mettre pied à terre pour monter dans un bus, à la seule condition d’avoir un vol de transfert assuré. Sinon, c’est retour au port d’attache.
      Pas de bol quand même !

      Signaler
    • PromeneurIndigné PromeneurIndigné

      Faire débarquer les touristes des paquebots de croisière,est-ce bien responsable et raisonnable ? N’oublions pas la quarantaine « fictive » à la quelle fut soumis le « Grand Saint Antoine » dont l’équipage au XVIII eme véhicula la peste à Marseille

      Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Sur la photographie jean clooooooode attaque t’il son premier ou second sommeil ?

    Signaler
  6. 9zéros 9zéros

    Putain j’en étais sûr Gaudin Deferre c’est du pareil au même, tous les 2 vont mourrir au pouvoir! après on peut rire des dictateurs du continent Africain mais on vaut guère mieux.

    Signaler
  7. Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

    Le choc des mots, le poids d’une photo fascinante qui nous montre un homme repu. Repu de pouvoir, les mains bien calées sur la bedaine. Repu de respectabilité dans un costume de prix, taillé sur mesure, la rosette en boutonnière. Et un homme figé dans l’inaction qui va s’accorder une sieste de trois mois supplémentaires…

    Signaler
  8. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Longtemps, Marseille a eu un maire à temps partiel, plus intéressé par les combinazioni du théâtre politicien parisien que par les difficultés de sa ville – et il y en avait quelques-unes. Puis le même maire a retrouvé – récemment – un temps complet… enfermé dans une mairie bunkerisée pour lui éviter d’entendre les Marseillais et de voir la réalité d’une ville abandonnée.

    Peu avare de discours et de promesses, à défaut de rigueur de gestion et de vision stratégique, il a été rattrapé par la réalité avant la fin de son quatrième mandat : comme dans le conte d’Andersen, le roi est nu. Et c’est ce roi tout nu qui va continuer « d’administrer » – à sa façon – la ville. Rien ne presse, en effet, pour relever les ruines qu’il aura laissées…

    Signaler
  9. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Où se confine -t-il actuellement ? Aux pieds de la Sainte-Baume ? « Tranquille  » comme on dit ?

    Signaler
  10. isa13 isa13

    Et les services municipaux, comment fonctionnent-ils dans cet entre-deux? Où en est la Grande Panne informatique qu’a subi le site de la ville ? Si j’en juge par le site des bibliothèques municipales, certains serveurs sont toujours HS. Dommage qu’on ne puisse plus accéder au prêt en ligne depuis 10 jours, par temps de confinement… Quelqu’un a-il des infos là dessus?

    Signaler
    • Palissade Palissade

      Système informatique toujours HS !

      Signaler
  11. isa13 isa13

    Incroyable. Merci pour la confirmation

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire