MPM va brancher une cinquantaine de stations services électriques

À la une
le 27 Juil 2012
10

Marseille ne fait pas partie des 12 villes pilotes pour le développement de bornes de recharges pour véhicules électrique – au niveau local, c'est Aix-en-Provence qui est dans la course. Elle ne bénéficiera donc pas d'une partie des 50 millions d'euros mis sur la table par l'Etat, et recyclés par Arnaud Montebourg dans son plan de soutien à la filière automobile. Ni de financements dans le cadre de son label Ecocité puisque, contrairement à d'autres, son projet n'en prévoit pas. La ville va pourtant, avec les 17 autres communes de la communauté urbaine, faire un premier tour de roue vers l'installation de ces infrastructures. Elle font en effet partie d'un appel d'offre lancé par Marseille Provence Métropole (MPM) pour créer des "stations de charge multimodales" à partir de 2013.

Gares et stations de métro

Avec un budget (maximal) de 2,9 millions d'euros, le marché comprend l'aménagement de lieux pour recharger et garer des vélos et tous types de véhicules électriques. Les emplacement ne sont pas encore définitifs, mais 30 endroits sont prévus à Marseille et un pour chaque autre communes de MPM. Visés en priorité : les pôles d'échanges (gares Saint-Charles et Blancarde…), les stations terminus métro/tramway (Caillols, la Rose, la Fourragère…) et les points stratégiques de Marseille Provence 2013 (J1, J4, Friche de la Belle de Mai…). Pierre Semeriva, vice-président MPM voit plus loin:

Nous comptons bâtir une maison de la mobilité dans un futur proche. Un lieu de renseignement et de conseil autour des modes de déplacement écologiques à Marseille.  

MPM n'a pas pu nous fournir de tendances sur l'évolution du nombre de voitures électriques à Marseille. En tout cas, l'Etat français en prévoit 27 000 en plus pour 2013 (contre 5000 en 2012), ce qui ne comprend pas les vélos et autres scooters. En clair, la demande d'espaces aménagés risque de devenir incontournable dans notre ville : "Quand ils louent nos scooters ou vélos électriques, nos clients n'ont pas d'espace spécifique pour les charger en ville. Ils utilisent le systèmes D, en se raccordant à des pharmacies ou restaurants", explique-t-on à Wattmobile. Cette entreprise spécialisée dans la location de deux roues électriques à Marseille observe une demande croissante, surtout en période estivale.

Les cyclistes marginalisés ? 

Reste qu'en attendant l'éclosion de ces scoots et autres quatre-roues à batterie, le plus gros de ces stations multimodales – dont l'idée est de favoriser la combinaison avec les transports en commun – concerne les vélos. Un mode encore marginal, voire marginalisé, avec seulement 83 km de pistes cyclables dans MPM, à comparer aux 2000 km de voie. "Le futur projet de MPM nous satisfait, tant qu’une mesure est faite pour favoriser le vélo… même électrique !", reconnaît Philipe Cahn, vice-président du collectif Vélos en Ville, qui compte quant à lui on l'aura compris sur ses mollets. "Mais il faut penser à faire des aménagement pour favoriser la circulation des vélos." L'association, qui dit observer une augmentation des usagers, rappelle ses revendications :  

On sait qu'il n'est pas toujours possible d'aménager des pistes cyclables. Mais on souhaite aussi plus de zones limitées à 30 km, et permettre le plus souvent possible aux vélos d'avoir accès aux couloirs de bus.

Même si le CVV admet que les "zones 30" sont plus nombreuses, il a multiplié ces derniers mois les contentieux avec MPM devant le tribunal administratif et demande comme à Lyon, Strasbourg ou Grenoble "plus de volonté pour développer le vélo". Prochain test : le schéma directeur des modes doux, piloté par Pierre Semeriva et dont la finalisation est prévue cette année par MPM.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. La Vigie La Vigie

    Création d’une “MAISON DE LA MOBILITE” ? alors que nous sommes une des villes les plus embouteillées de France et d’Europe ? Cocasse non ? Avant de nous dire comment bouger, en mode écolo ou autre, il faudrait d’abord que l’on puisse mieux circuler par un meiileur réseau de transports publics et par une surveiilance accrue des automobilistes qui font n’importe quoi en terme de stationnement et de circulation.

    Signaler
  2. marco13000 marco13000

    Mieux se deplacer, ca veut dire deja sortir le cul de la bagnole ou du scooter, dans une ville ou la moitie des deplacements fait moins de 4 km. Le changement demande de l effort. Et l effort par definition ca fait un peu mal sur le coup. Enfin, l ecologie a la francaise (electrique) est en marche ……doucement.

    Signaler
  3. joliette13 joliette13

    Qu’ils fassent déjà des vraies voies de vélos avec des vrais horaires de circulation, des vraies voies pour les transports en commun qui ont une vraie cohérence, des parkings en périphérie et après on pourra passer à cette seconde étape !!

    Signaler
  4. Vieux Patriote Vieux Patriote

    Tout à fait d’accord avec vous Joliette 13 Un gadget de plus Qui va payer ? Il n’ y a aucune cohérence ni sens des priorités dans l’ésprit des “décideurs” de cette ville

    Signaler
  5. concierge durable concierge durable

    Il existe également à Marseille un loueur (longue et courte durée) et vendeur de véhicules électriques scooters, vélos, voitures très sympa pour petite famille , fourgons, et voiturette d’été. Il se nomme e-cars center et est situé cours Gouffé. A découvrir.

    Signaler
  6. Trésorier Trésorier

    Nos élus ont l’habitude de l’affichage pur dans le domaine (comme dans bien d’autres). Aucune cohérence, aucune vision à long terme, aucune action globale, aucune continuité, aucune ambition.

    Signaler
  7. Marseillais indigné Marseillais indigné

    Décidément ils ont le sens des priorités à MPM !Un gadget de plus Comme on dit “ils ont oublié d’où ils viennent ,ils ne savent pas où ils vont ,mais ils font tout ça avec l’argent des autres”

    Signaler
  8. Franfreluchaaaa Franfreluchaaaa

    Excellente initiative, timide mais encourageante pour (enfin) commencer à pouvoir changer de braquet sur la mobilité individuelle à Marseille et ses moyens (électriques, ouf, on respire). Reste à aménager aussi les transports en commun et les voies de circulation des vélos, on a hâte !

    Signaler
  9. Anonyme Anonyme

    Quelqu’un a t-il la carte des emplacements des 30 premiers endroits prévus ?…

    Signaler
  10. pauldu48 pauldu48

    j’imagine deja les emplacements qui seront squattés 24/24 par des automobilistes a essence..

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire