MPM devra envoyer son vélo à la révision

À la une
le 24 Jan 2012
10

Le jugement est tombé hier. Le tribunal administratif a condamné Marseille Provence métropole qui n’avait pas jugé bon de mettre en place des aménagements cyclables sur trois voies ciblées par le Collectif vélo en ville (CVV). Les conclusions du tribunal sont claires : les motifs invoqués par MPM sont bidons et ne permettent pas une entorse au code de l’environnement.

Trois mois pour se rattraper

Dans le détail, rue Augustin-Aubert, MPM estimait que l’aménagement était impossible, dangereux et surtout qu’une alternative existait nécessitant tout de même un gros détour qu’éviterait un contre-sens cycliste. Pour les juges, MPM n’a apporté « aucun élément sérieux de nature à démontrer que l’aménagement cyclable litigieux présenterait des dangers, notamment pour les cyclistes. » Avenue Desautel, la communauté urbaine retoquait les vélos car un aménagement cyclable aurait empêché deux poids lourds de s’y croiser. Aux yeux du tribunal, les véhicules de secours et les camions de poubelles ne sont pas si nombreux sur cette voie loin d’être la plus fréquentée de Marseille pour justifier qu’on y chasse la bicylclette. Enfin, pince sans rire, le tribunal renvoie avec faicilité dans les cordes la collectivité concernant le chemin de la Parette. Grosso modo, l’argument de MPM consistait à dire qu’il était trop dangereux d’avoir une piste cyclable discontinue, seule solution possible à cet endroit. Pas bête, le tribunal a trouvé que c’était encore plus dangereux d’être tout le temps mélangé aux voitures.

Finalement, MPM est donc contredite sur toute la ligne. Le juge leur a donné trois mois pour apporter des solutions sur ces lieux précis. D’ici là, le fameux schéma directeur des transports doux ne sera certainement pas prêt. Pierre Semeriva, porteur de ce projet, va ressortir fragilisé de cet épisode judiciaire. Il pourrait bien être accusé, en jouant le jeu de la participation avec Vélos en ville, d’avoir introduit le loup dans la bergerie. CVV, lui, aura obtenu une double satisfaction en ce début de semaine avec la reprise de ces arguments concernant sur le boulevard urbain dans le rapport d’enquête publique sur la semi-piétonnisation du Vieux-Port. Il n’entend d’ailleurs pas s’arrêter là, son avocat Benoit Candon visant  « les voies rénovées lors des travaux de tramway sont encore dépourvues d’itinéraires cyclables alors qu’elles sont larges, stratégiques et emblématiques : la rue de la République et la Canebière. » Ça promet.

Actualisation à midi le 25 janvier : Nous avons pu joindre Pierre Semeriva, vice-président de la communauté urbaine en charge du schéma directeur des transports doux. MPM est entrain d’étudier les suites à donner à ce jugement. Pour l’élu, « ce jugement peut être à double tranchant. Soit ça nous freine, soit ça nous renforce. On ne peut pas se permettre d’être en contradiction avec la loi. C’est un avertissement. Maintenant, il faut arrêter de se passer la balle et avancer. Ça vaut pour MPM, autant que pour les autres. »

Un lien Vélo : MPM a-t-elle déraillé ? sur Marsactu

Un lien Le détail du jugement

 

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. céhère céhère

    L’avenue Desautel est un sens unique, je ne vois pas pourquoi il est question de croisement, et encore moins de croisement de poids lourds.
    Rue Augustin Aubert un contresens cyclable serait envoyer les cyclistes au casse-pipe, c’est quand même une des voies qui prolongent le Jarret. Il fallait une voie séparée, il y avait la place.

    Signaler
  2. Ricou 24. Ricou 24.

    Petit à petit les aménageurs prennent conscience des besoins et des travaux à faire pour que le vélo existe en ville.
    Personne dans les services à MPM croit à la motivation des politiques pour permettre de vrais aménagements sur les structures,seule,et c est dommage,l épreuve de force donne des résultats.
    Mais attention que les visions elles aussi politique du collectif vélo en ville ne soient pas dogmatiques.

    Ricou 24. (qui aime le vélo………dans les col,les campagnes)LoL

    Signaler
  3. pique boufigue pique boufigue

    eh bien messieur il faut en faut du courage pour faire du vélo à marseille,piste cyclabe ou pas,c est de la folie.
    parfois on croit rever,vous les mettez ou les piste sur la rue de la republique,ah oui je vois entre les rail du tram.
    ah ils sont beau nos ecolos bobos marseillais.
    au fait pourquoi pas un pedalos du vieux ort aux goudes……

    Signaler
  4. lol lol

    Marseille cumule deux records du monde en matière de vélos :
    Celui de la piste cyclable la plus courte (15 mètres, le long de la CCI face au centre Bourse), et celui de la seule piste cyclable au monde interdite aux vélos (Prado). Ils ont fini par enlever les panneaux d’interdiction quand ils ont vu que les touristes hilares se faisaient photographier devant…

    Signaler
  5. Mathilde Mathilde

    Bravo le CVV!! Tous avec vous!!

    Signaler
  6. Casanovette Casanovette

    Enfin une bonne nouvelle !!! Bravo à Michel Fornairon et au CVV ! Dans cette jungle urbaine qu’est Marseille et son fiasco de projets absurdes et inutiles … quelques éclaircies surviennent grâce aux hommes et aux femmes … DE TERRAIN !

    Signaler
  7. Clar Clar

    Ces réglementations ont le mérite d’exister, et le moins que l’on puisse dire est que pas mal de communes font vraiment le “service minimum” en matière d’aménagement des voies de circulation. Et certaines enfreignent carrément la loi, ce qui n’est pas à leur honneur.

    Signaler
  8. Lydr2Douai Lydr2Douai

    Excellentissime ! Bien fait ! Enfin une justice!

    Signaler
  9. Tresorier Tresorier

    Plusieurs commentaires :

    – bravo au CVV,
    – il est inadmissible que nos élus, qui ont voté la loi, et qui devraient être les premiers à l’appliquer et à la respecter ne le fassent pas. Ils se déconsièdèrent encore p

    Signaler
  10. Tresorier Tresorier

    Plusieurs commentaires :

    – bravo au CVV et à Maître Candon,
    – il est inadmissible que nos élus, qui ont voté la loi, et qui devraient être les premiers à l’appliquer et à la respecter ne le fassent pas. Ils se déconsidèrent encore plus par ce comportement,
    – l’argument de l’avocat de MPM parlant de la nécessaire sécurisation automobile à la sortie des écoles est proprement affligeant. ON va à l’école à pied, en bus ou en vélo. Pas besoin de voiture dans une ville !!!
    – le CVV a trop longtemps été dans une phase de négociation avec les élus afin d’acquérir une position connue et reconnue par nos instances. Il était enfin temps que nous arrêtions de laisser la situation actuelle perdurer et nous rendre ainsi complice par notre silence. Les associations de la FUB ne doivent pas servir de faire valoir à des élus en mal de réélection ou de couleur verte sur leurs affiches.
    – Depuis des années, qu’a-t on vu ???? Nos élus ont compris que le vélo était “tendance”, porteur électoralement, mais c’est tout. Ils ont mené une politique d’affichage, au rabais, en essayant de gêner le moins possible l’auto-bourrin électeur (la publicité des vélos Decaux roulant sur les trottoirs de la corniche l’illustre parfaitement).
    – Ou a-t on vu ailleurs qu’à Marseille des trottoirs aussi sales, petits ou squattés qu’à Marseille, en pleine impunité ???!!! Il ne fait pas bon être piéton, enfant, personne âgée ou handicapé à Marseille……
    – Ou a-t on vu autant de “pistes” cyclables tracées sur les trottoirs aux dépends des piétons, d’aménagements non respectés et non entretenus, d’aménagements discontinus et incohérents, de promesses (vélos dans le tram, aménagements le long du tram) aussi oubliés après avoir été dits ????

    J’espère que MPM ne continuera pas dans le déni de la réalité en faisant appel de cette ordonnance.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire