Michel Vauzelle, "préfet fantôme" pour France Soir

À la une
le 5 Mai 2011
17

Depuis août 2010, Michel Vauzelle touche une pension mensuelle de 4000 euros brut, en tant que préfet. Un triple SMIC que le président socialiste du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur cumule naturellement avec ses diverses indemnités d’élu. C’est ce que révèle ce mercredi France Soir, qui revient sur le système des préfets « en mission de service public relevant du gouvernement ».

Une acrobatie « autorisée par un décret du 23 décembre 1982, à hauteur de 5 % de l’effectif budgétaire du corps des préfets », qui a bénéficié sous Mitterrand à soixantaine de « préfets fantômes » – d’après l’expression du quotidien – « des membres du PS, des élus de ce parti et des amis ou proches de l’ancien président ». Michel Vauzelle était dans la promo 1985.

L’intéressé a réagi dans un communiqué un brin gêné aux entournures publié dans l’après-midi : pour lui, France Soir « semble ignorer que les préfets ne sont pas tous affectés à une préfecture de département. Il indique qu’il y a 236 préfets, mais chacun sait qu’il n’y a pas 236 départements en France. Les préfets sont en effet des agents au service de la République, soit pour exercer des fonctions dans un département, soit, et c’est le cas de plus de la moitié d’entre eux aujourd’hui, des fonctions au service de l’Etat. »

Ephémère mission, durable rétribution

En effet, et ceux-ci sont, dans leur grande majorité, préfets maritimes, délégués à la sécurité, à l’égalité des chances…  »J’ai pour ma part été nommé préfet suivant les textes de loi en vigueur en conseil des ministres et avec publication au journal officiel pour exercer la fonction de porte-parole de la présidence de la République », explique Michel Vauzelle.

Une fonction, oublie-t-il de préciser, qu’il a quittée en 1986, soit un an après sa nomination comme préfet. Elu député, il a alors été détaché de sa fonction, tout en continuant, en plus de ses indemnités d’élus, de toucher « un tout petit salaire correspondant exactement au paiement de ses cotisations de retraite de préfet », explique le quotidien. C’est beau le service de l’Etat.

Bref, comme l’explique France Soir, « ce qui est en réalité un scandale d’Etat bénéficie d’un habillage légal dont tous les politiques s’accommodent en silence ». Brice Hortefeux en bénéficie ainsi depuis 1995. Dans un domaine voisin, Christian Gaudin, gênant sénateur Nouveau Centre de Maine-et-Loire qui pourrait être tenté de fragiliser la réélection de Gérard Larcher à la présidence du Sénat, a lui été affecté à un poste territorial : les Terres australes et antarctiques françaises. Tout comme le conseil économique social et environnement, un de ce ses postes qui, sans être un emploi fictif, assurent une confortable gratification pour services rendus ou à rendre…

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. sfrederic13 sfrederic13

    tous les mêmes dès qu’il s’agit de vivre largement aux crochets de la république et surtout des contribuables, et dans ce cas aucun politique ne s’étend sur la question, il nous faut vraiment aujourd’hui un chef d’état et de gouvernement qui remette toutes les pendules à l’heure et fasse cesser ces pratiques dignes de la monarchie francaise d’avant 1789

    Signaler
  2. jexprime jexprime

    Purement scandaleux pour ce chantre de la révolution sociale !!!

    Signaler
  3. lucide lucide

    tu quoque bouffi

    Signaler
  4. favouille13 favouille13

    vous êtes vraiment anti PS dans votre site tous les jours une nouvelle attaque
    ont se demande bien pour qui vous roulez ? ET CES MESSIEURS DE LA DROITE ????

    Signaler
  5. liseron duveteux liseron duveteux

    Et en plus la France lui fait honte.
    Et tous les C…,qui votent pour ce genre de mec.
    Et certains veulent le même pour la présidence en 2013

    Voila électeurs de droite et de gauche,ou de gauche et de droite…
    Votre seul adversaire c’est ça…
    Faut-il encore le comprendre.

    Signaler
  6. Chris Chris

    Oui bah c’est ça la République française, un système avoué de fonctionnariat politique, à aucun moment il n’est prévu que ces messieurs-dames aient à rendre des comptes, ou devoir changer de boulot…Jusqu’à la mort on va se les coltiner, tous (on rappellera que le poujadiste Bruno MEGRET était haut fonctionnaire des mines en disponibilité, et qu’il a bien sûr fait jouer ses droits à réintégration…)

    Et un passage par la sainte ENA dispense même d’avoir à être élu, comme Guéant nous le rappelle, après Villepin, ou Aubry (son fauteuil de maire parachuté est insignifiant dans sa carrière politique…)

    Signaler
  7. JL41 JL41

    Je lis aujourd’hui dans la Provence (page 8 en haut à droite) que l’information que vous rapportiez ne serait pas vraie : « Détaché, depuis qu’il a été élu député et président de région, il ne perçoit « aucun revenu » lié à son statut de préfet. »

    Qui dit vrai, France Soir et Marsactu, ou la Provence ?

    Signaler
  8. liseron duveteux liseron duveteux

    L’ursurpation consiste à se faire passer pour un représentant du peuple et se faire élire.
    Mais on est d’abord, avant tout et,surtout un aparatchik du système,qui le lui rend bien.
    Dommage que ce même peuple soit aveugle.

    Signaler
  9. Slam Slam

    On comprend mieux pourquoi ce monsieur était opposé à la réforme des retraites !

    Signaler
  10. Slam Slam

    Et pourquoi il est contre la réforme territoriale, il ne faudrait pas qu’un mandat lui échappe !!

    Sans plaisanter, ce communiqué démontre bien que le caractère abusif de sa situation est difficilement avouable, et qu’il est lourd à assumer. Comment diriger une collectivité dont le mot d’ordre est « solidarité » et se goinfrer autant sur les deniers publics. Etre président d’une telle collectivité est peut être un sacerdoce, un travail de toute une vie, un sacrifice permanent sur tous les plans de l’existence, mais il n’explique pas une indemnisation de ce montant !!!!! Le curé de mon village assume un sacerdoce surement plus compliqué et il n’en tirera qu’une modeste retraite. Je ne me souviens pas qu’on ait forcé Monsieur Vauzelle à quitter la profession d’avocat, il pouvait continuer et bénéficier d’une retraite bien méritée. Pourquoi se venger sur nos finances ? C’est une honte ! Un véritable scandale !

    A lire ce communiqué on pourrait croire qu’il est victime d’un système, d’une pratique dont il n’est pas l’initiateur, il passait par là et paf !! on lui a collé la charge de préfet. Apparemment la fonction de porte parole du gouvernement n’était pas rémunérée à l’époque, il a donc fallu trouver quelque chose pour qu’il puisse manger ! Et puisque la loi le permet, allons-y ! L’avocat qu’il est, ou plutôt qu’il était, doit pourtant savoir que la loi n’est pas toujours ni raisonnable, ni juste. Victime de la gabegie, c’est pas beau ça !
    En homme politique responsable, trouve-t-il cette situation normale ? Ne peut-il pas la dénoncer, dans une forme de mea culpa, de prise de conscience que ce système est plus que heurtant, il est à rendre malade le français de « base ». Cet argent accumulé ne peut-il pas être reversé, sous forme de donation par exemple. Qu’il garde une retraite confortable qui le mette à l’abri du besoin, pourquoi pas, mais qu’il ne nous fasse pas l’affront de conserver une retraite dorée qui, parce qu’elle tape dans notre argent et qu’elle est attribuée à un homme qui disait vouloir nous servir, est 100 fois plus choquante que les retraites des « grands » patrons français.

    Je suis dans un rêve ou nos hommes politiques ont décidé de nous faire un bras d’honneur.

    Signaler
  11. liseron duveteux liseron duveteux

    A la Révolution c’est ce genre de mec, qui ,faisait couper les têtes.

    Signaler
  12. liseron duveteux liseron duveteux

    Seul un seul mandat ,une seule durée de mandat,fonctionnaire innéligible,pourrait peut-être éviter cette vampirisation de nos impôts.

    Signaler
  13. yvettedu13 yvettedu13

    Vauzelle, le monsieur aux beaux discours, toujours avec un gentil sourire! J ai eu la chance de le rencontrer plusieurs fois. Il se fout de tout! Sauf de lui et son petit confort pour ses très nombreux déplacements à l étranger pour signer des pseudos partenariats avec des régions du monde!D’avoir été préposé à la lecture des communiqués de presse de Mitterrand, il se prend pour un chef d’état.
    Dans les actes, il est pire que les autres! 4000 euros en plus comme ça d’argent de poche, sans rien faire…. C est affligeant.

    Signaler
  14. druide67 druide67

    On veut supprimer un fonctionnaire sur deux pour faire des économies, commençons par ces préfet fantôme.
    S’ils n’exercent pas la fonction, ils n(ont pas a toucher ce salaire.
    Par les temps qui courrent, c’est un scandale. Mr Vauzelle me déçoit.

    Signaler
  15. etranger 30 etranger 30

    et le logement de fonction au conseil regional ne lui convenait pas !!!!

    Signaler
  16. Carla2marseille Carla2marseille

    Quel scandale! 4000 euros par mois de retraite alors qu il n a jamais exerce le métier de Prefet. Il peut toujours venir donner des leçons sur la justice sociale et l égalité entre tous. Foutaise! T as raison Slam, on comprend mieux pourquoi le » marquis de la porte d’ Aix » ( c est comme ça que l appellent les élus et les employés de la région) était en tête des cortèges a cote des syndicats pour défendre les retraites! Et tout ça avec notre argent. Ça lui suffit pas de faire le tour du monde avec les deniers du conseil régional

    Signaler
  17. Papy furieux Papy furieux

    Et l’on demande aux Français de travailler jusqu’à 62 ans ….. pour avoir une  » vraie retraite  » ( si l’on peut dire … )
    1789 devait être la fin de certains privilèges …..
    Les  » ceussent  » qui nous  » gouvernent  » ( euphémisme ) nous coûtent plus cher que les Rois …..
    Devons-nous attendre 2089 ….. pour une prochaine révolution ?
    J’en doute, d’ici là d’autres  » élus  » ( ben voyons ) en voudrons encore d’avantage…..
    En attendant je suis terriblement triste pour les générations qui suivent la mienne.
    Les romains avaient et ont encore raison : HOMO HOMINI LUPUS

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire