Marseille va se couvrir de caméras

Info Marsactu
le 5 Juil 2013
23

C’est une carte qui va donner des boutons à tous les adversaires de la vidéo-surveillance. Marsactu y a planté les 407 prochaines caméras prévues dans tous les quartiers de Marseille. Elles s’ajoutent à celles concentrées jusqu’à présent dans le centre-ville, dont l’installation continue aujourd’hui. Cette phase d’extension, annoncée de longue date et réclamée par tous les maires de secteur et comités d’intérêt de quartier (CIQ), a fait l’objet d’un appel d’offres clôturé le 28 juin. Montant (maximal) des marchés, divisés en quatre lots de 100 caméras : 20 millions d’euros, financés à 50% par l’État20% par le conseil général et le reste par la Ville.

Pour impressionnante qu’elle soit vue d’avion, la couverture de la ville se heurte rapidement à son étendue dès lors qu’il s’agit de se rapprocher du sol. Ainsi le 3e arrondissement sera quasiment quadrillé, le 13e laissera de grandes étendues hors des yeux électroniques. “On est parti du principe qu’on partait de zéro, donc qu’il y aurait automatiquement des trous, en attendant les prochaines phases”, commente Monique Cordier, présidente de la confédération des CIQ.

Loading

(Légende : en vert, les caméras déjà installées, en rouge celles en projet)

“Voilà le projet, regardez vite”

Les associations de riverains “en grande majorité très favorables à cette implantation” auraient toutefois souhaité “être davantage concertées à la base”. Monique Cordier a dû se contenter d’une présentation de la carte lors d’une réunion au centre de supervision urbaine “sans que l’on puisse repartir avec”.

Officiellement, cette absence de publicité tient au caractère confidentiel d’un marché public qui, à l’époque, n’était pas encore finalisé. Mais les maires de secteur qui ont tous été reçus n’ont pas davantage eu leur mot à dire. “C’était « M. le maire voilà le projet, regardez vite mais je ne peux pas vous le laisser »”, déplore-t-on à la mairie du 13/14.

On a écrit au préfet pour signaler des manques – à Château-Gombert, à Frais-Vallon, au centre commercial du Merlan – on nous a dit qu’ils seraient pris en compte. Mais on n’a eu aucun courrier de la mairie pour nous dire : “Voici le projet d’implantation définitif que vous pouvez présenter à la population”.

Même son de cloche du côté de la mairie des 15/16. Au cabinet de la maire de secteur, on précise : “On avait fait un travail auprès des habitants, des CIQ et par rapport aux courriers qui nous signalaient des problèmes d’insécurité. Après un courrier au maire, Caroline Pozmentier nous a reçus, on a fait nos remarques, mais on ne sait pas si cela a été acté définitivement”.

Les priorités de la police nationale

Il ne semble pas que les secteurs de droite aient eu droit à un traitement de faveur dans le choix des lieux d’implantation. D’ailleurs, hormis sur quelques points, personne ne s’offusque du réseau projeté. Les services de la mairie se sont appuyés sur les remontées et les statistiques de la police nationale. Sur les “fiches de visite” qui accompagnent chaque caméra, une case “objectifs du site” est systématiquement remplie. On peut y lire “Circulation / stationnement”, “agressions”, “axe de fuite” pour suivre les démarrages en trombe, “cité sensible”, lieux touristiques, abords de métros, d’équipements publics ou même d’“édifice religieux sensible“… Il est même inscrit la mention “braquage” sur la fiche de la caméra implantée près du Marché d’intérêt national des Arnavaux. On le voit, les objectifs ciblés sont variés.

À la mairie du 15/16, on s’étonne toutefois que la demande d’installation d’une caméra à proximité de la gare de Saint-Antoine, ne figure pas parmi les points listés dans l’appel d’offres. Ce sera peut-être pour la prochaine phase : après une vague de 400, la mairie envisagerait de procéder par lots successifs de 200. Difficile d’en savoir plus, l’adjointe n’ayant pas retourné nos appels répétés. Selon les informations glanées auprès des mairies de secteur, il semblerait que certains déséquilibres ne soient que question de calendrier. De 25 caméras (soit 2,8 pour 10 000 habitants) dans l’appel d’offres initial, le 13e passerait ainsi in fine à 88. De quoi rattraper un premier retard sur les très bien dotés 10/11/12…

Fin 2013 ou début 2015 ?

Mais dans l’ensemble, le calendrier reste très flou. “C’est bien trop long, les caméras n’arriveront dans les 11e et 12e pas avant la fin 2014 voire 2015. Est-ce que pendant tout ce temps l’insécurité va être suspendue ? Et puis il faudrait des équipes de police prépositionnées pour intervenir en flag”, regrette Robert Assante, maire UDI du secteur. Un retard qu’il attribue à une stratégie de déploiement en éventail (d’abord les 1/2/3, puis la couronne du 4/5/6/7 et enfin les arrondissements périphériques) et à un manque de budget immédiatement mobilisable. Pourtant, dans le 9/10, pas le plus proche du quai du port, on table sur une installation durant “le dernier trimestre de cette année”. Le 15/16 attend lui ses premières caméras “courant 2014”.

Mais au-delà des assurances diverses de la mairie centrale, “l’objectif de 1000 d’ici 2014 est intenable, pour des raisons de contraintes techniques”, estime-t-on à la mairie du 13/14. D’ailleurs, silence radio de la mairie centrale oblige, impossible de savoir si 360 caméras étaient bien installées début 2013 comme annoncé un an plus tôt. Pour localiser ses points verts, Marsactu a dû se baser sur un document n’en comptant que 108 et quelques observations de terrain. D’où des manques que nous vous invitons à signaler, si possible photo à l’appui.

La question de la pertinence de ces investissements n’est en tout cas que très rarement abordée. “Ce n’est pas la panacée, ce dispositif doit rester un outil, par exemple aux abords des lycées en complément des AMS [les équipes de l’association de médiation sociale, ndlr], nuance-t-on à la mairie du 15/16. “On a demandé un comité de suivi et d’évaluation, ce n’est pas trop une pratique locale de faire l’évaluation des politiques publiques”, souligne Monique Cordier. Après avoir engagé plusieurs dizaines de millions d’euros, il sera peut-être temps d’y penser pour la phase 3…

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. loulouvert loulouvert

    Y a t-il qqn pour m’expliquer comment la vidéo surveillance fonctionne dans une rue bordée d’arbre ?
    Si la Mairie et la police nationale se donnait la peine de faire une évaluation des caméras existantes montrant le nb de délits évités ou le nb de PV délivrés (avec la vidéo verbalisation, ce n’est peut-être pas le même réseau …).
    A combien se chiffre le budget de la maintenance de ces caméras ?

    Signaler
  2. Céhère Céhère

    Dans le quartier Longchamp c’est Big Brother, il y en a une tous les 20 mètres…

    Signaler
  3. Céhère Céhère

    Et en tout cas en ville c’est toujours autant le bor… au niveau stationnement, caméras ou pas… Efficacité zéro.

    Signaler
  4. Anonyme Anonyme

    je suis heureuse pourvu que cela aille vite

    Signaler
  5. Anonyme Anonyme

    je suis heureuse pourvu que cela aille vite…

    Signaler
  6. Marseillais indigné Marseillais indigné

    Curieusement le cours Lieutaud et le bas de la rue Paradis ,constamment encombrés par des voitures en deuxième position n’ont pas de camera ! Y aurait-il de la mairie avec les commerçants ?

    Signaler
  7. Marseillais indigné Marseillais indigné

    Y-aurait-il un arrangement entre la mairie et les commerçants?

    Signaler
  8. lejaunea1euro lejaunea1euro

    A quoi sert la vidéosurveillance présente en centre-ville depuis plus d’un an ? A part appeler La Provence de temps en temps pour avoir un bel article sur le méchant qui a agressé l’innocent immédiatement arrêté par les gentils ? … Parce-que c’est toujours le même oaï en centre-ville… au commissariat Noailles, les flics se garent toujours sur le trottoir, sur le bd d’Athènes, crs Lieutaud, Garibaldi, tout le monde est en double file, les semi-remorques polonais continuent de se perdre dans les rues étroites du centre-ville, et place du marché des capucins, les vendeurs de cigarettes contrefaites ne sont pas inquiétés …

    Signaler
  9. lejaunea1euro lejaunea1euro

    Note : La carte beugue, il est très difficile d’y naviguer.

    Signaler
  10. Anonyme Anonyme

    Pourquoi vous critiquez les caméras ? Vous avez quelque chose à vous reprocher ?

    Signaler
  11. savon de Marseille savon de Marseille

    Elles sont utiles surtout pour protéger quelques banques, quelques commerçants influents et quelques axes routiers (autoroutes, ronds points), surtout si elles sont dotées d’alarmes.
    Pour le reste çà ne sert à rien car la petite délinquance les évite vite . Prix : entre 5000 et 7000 euros pièce. A HAMBOURD , ils les ont presque toutes démontées.
    Record du monde au mètre carré : MONACO
    Record Européen : LA GRAND BRETAGNE ( plus de 8 millions de caméras) .Et Impossible d’analyser les dizaines millions d’heures de captures d’écran.

    Signaler
  12. therese therese

    Bonjour à propos de sécurité à MARSEILLE je vous propose la lecture d’un article en ligne sur le WEB qui est accessible en tapant le titre LA DERIVE DE L ADMINISTRATION POLICE A MARSEILLE
    Cordialement

    Signaler
  13. un marseillais un marseillais

    Et sur la plage des catalans ?

    Signaler
  14. aufff aufff

    et pendant ce temps la voirie se dégrade. Des tranchées mal bouchées et des trous partout.

    Signaler
  15. Vieux-Port Vieux-Port

    Sur la carte, il manque celle de la place Victor-Gélu dans le 2e. Le pied est déjà installé, il ne manque plus que la caméra. En espérant que ça ait un impact sur le comportement des gamins la nuit, qui rende la vie des habitants franchement compliquée (rodéos de scooters, crissements de pneus de bagnoles, déchets à profusion sur le sol, etc.). La vie de cité à deux pas du bureau de Gaudin quoi.

    Signaler
  16. Paresseux Paresseux

    La question n’est pas de savoir si c’est utile ça l’est. La vraie question est désormais de savoir qui va se gaver car c’est un secret de polichinelle dans ce milieu que les surfacturations aux collectivités sont légion vu la demande

    Ce marché est devenu tellement juteux qu’il a attiré toute sorte de margoulins prêt à vendre père et mère pour justifier de la pose de 10 caméras de plus dans des endroits où cela ne sert à rien

    Et un simple fait divers peut souvent se traduire en millions d’euros de commandes

    la question qu’on veut donc savoir et on espère que MarsActu nous éclairera bientôt, c’est :

    Qui va remporter les marchés, pour combien, et qui va s’en mettre dans les poches lors des passations

    Il se dit par exemple qu’un ou deux experts se précipitant à la TV pour hurler à l’insécurité et à l’utilité des caméras…ont aussi des métiers de consultants de grosses boites qui vendent ces produits….étonnant non

    Bref les caméras de surveillance pourquoi pas mais faudrait pas trop nous mener en bateau sur

    Signaler
  17. Anonyme Anonyme

    Pourquoi une caméra pour surveiller l’hôpital Européen ( Fonscolombe-Salengro ) alors qu’il n’y a aucune habitation ? Ils vont économiser les vigiles et 500 m plus haut le non droit : l’insécurité, l’incivilité nuit et jour, le barbecue sur le rond point place Joséphine Roussel le samedi soir et la fête toute la nuit,les vols à l’arraché la drogue etc…c’est bien du bidon leur truc, juste une excuse pour faire gagner du fric à ceux qui en ont déjà trop !

    Signaler
  18. Un peu d'exemplarité Un peu d'exemplarité

    Est-ce que la vidéo permet aussi de verbaliser les policiers et CRS garés en double-file, comme à Noaille où ils provoquent régulièrement une sérieuse pagaille ?
    Déjà qu’il a fallu installer des plots en plastique sur la voie centrale de Lieutaud pour éviter à ces messieurs-dames “je suis tout permis” de se garer en plein milieu de la route… Je croyais qu’ils avaient un devoir d’exemplarité (vrai/faux?)

    Signaler
  19. GM GM

    pour rentrer chez moi je dois marcher sur la chaussée car les trottoirs servent de parking ; il n’y a jamais de contrôle et bien sûr aucune caméra n’est prévue rue de Lodi ,rue d’alger

    Signaler
  20. Saint Pierre 13005 Saint Pierre 13005

    Carte incomplète ou abandon du “Village” Saint Pierre ? A la dernière réunion du quartier on nous a laisser espérer un surveillance devant la place de l’Eglise (surtout pas derrière ) . Pôvre de nous ! Mais parait-il que chez nous “tout va bien”

    Signaler
  21. Anonyme Anonyme

    Ce serait bien que les entreprises qui installent les caméras rebouchent les tranchées correctement. A chaque fois qu’une caméra est installé dans le centre ville, un trottoir est massacré. C’est pareil pour les feux tricolores, les lampadaires, le abris bus…
    Nos rues ne ressemblent plus à rien depuis quelques années. Merci MPM!
    ps : les caméras pourraient servir à verbaliser toutes ces bagnoles qui squattent les trottoirs de la Canebière, de la rue de la République, du cours Belsunce, du bd Lonchamps…

    Signaler
  22. nat nat

    Bonjour,en recherchant si des caméras de vidéo-surveillance étaient installés la ou je me trouvé…Je tombe sur votre article,est il possible de savoir si les cameras point rouge dans le 15ème en particulier:avenue du marché national et alentour,ont étaient finalement installées.Normalement elles doivent être visibles,mais pas forcément. Avez vous une nouvelle carte ?
    Cordialement

    Signaler
  23. GéGé GéGé

    Qui est derrière les caméras, quel est son nom, où se trouve t’il et qui le contrôle, selon quelles modalités? Voilà ce qui devrait être ajouté aux logos signalétiques qui nous disent “souriez, on vous regarde”. Ce serait autrement plus républicain. Quand à ceux et celles qui pensent n’avoir rien à se reprocher, ils devraient joyeusement accepter qu’on en installe dans leurs maisons et appartements car après tout, sont ils si honnêtes qu’ils veulent le faire croire? Mais bientôt toutes ces couteuses caméras fixes seront remplacées par des drônes.

    GéGé

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire