Lycéenne décédée à Gardanne : de la polémique antivax au classement sans suite de l’enquête

Enquête
le 29 Juil 2022
2

Le décès de Sofia B. est brandi comme un exemple des méfaits de la vaccination par ses contempteurs. L'enquête menée par le parquet d'Aix-en-Provence n'a établi aucun lien entre l'injection et la mort de la lycéenne. La famille va demander des examens complémentaires.

Des seringues de vaccin anti-Covid. (Photo : ML)

Des seringues de vaccin anti-Covid. (Photo : ML)

Depuis son décès en septembre 2021, le visage de Sofia B. s’affiche partout, de conférences en manifestations. Plusieurs militants contre le vaccin anti-Covid ont fait de la mort soudaine de cette lycéenne de Gardanne un cas emblématique des méfaits qu’ils attribuent à ces piqûres. La tante de Sofia, notamment, multiplie neuf mois plus tard encore […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Christian Christian

    Félicitations, excellent article correctement documenté, clair, sans recherche de sensationnel.

    Signaler
  2. RML RML

    ” une interaction entre la pilule et le vaccin”?
    Sans doute l hypothèse ma plus probable mais qui ne prouvera pas la toxicité du vaccin.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire