MercatOM

L’info sur l’OM se centralise : La Provence s’apprête à racheter Le Phocéen

Info Marsactu
Jean-Marie Leforestier
6 Avr 2018 1

Le groupe La Provence devrait faire l'acquisition dans les prochaines semaines du principal site indépendant d'information sur l'OM, Le Phocéen. C'est le premier achat important depuis l'arrivée de Bernard Tapie en 2013.

Capture d'écran de "la Minute de René" (Malleville), émission phare du Phocéen.

Capture d'écran de "la Minute de René" (Malleville), émission phare du Phocéen.

Sur la planète OM, Le Phocéen se veut le carrefour des supporters. Des vidéos échevelées de René Malleville aux talks shows animés pour décrypter le moindre événement du club, le site revendique être “le premier média de France sur la thématique OM”. Son gérant Sébastien Volpe évoque une fréquentation importante de “1,2 à 1,5 million de visiteurs uniques par mois”. La réussite de ce titre indépendant est belle mais elle va connaître un tournant dans les semaines qui viennent. Le site devrait passer sous la houlette du groupe La Provence qui lui comptabilise autour de 7,9 millions de visites par mois.

Tout indique l’imminence de ce premier achat important du groupe en terme de diversification des contenus. Un axe de développement promis par l’actionnaire Bernard Tapie lors de son arrivée à la tête du titre début 2013 et réaffirmé dans un plan de relance présenté il y a un an par le nouveau PDG Jean-Christophe Serfati. Le déménagement du Phocéen au premier étage du siège est dans les cartons. Une annonce a été faite en ce sens au comité d’entreprise de La Provence. Et seule l’attente des résultats d’un audit financier du Phocéen semble encore bloquer l’officialisation du rachat.

Un dossier “en voie de finalisation”

Quatre feux verts, comme indiquerait Le Phocéen pour indiquer les transferts sûrs du mercato ? Le gérant Sébastien Volpe ne veut pas s’enflammer : “C’est comme dans le foot, il faut rester prudent : des joueurs qui devaient signer à coup sûr de source proche du dossier et qui ne se font pas au dernier moment, on en a vu !” Cependant, il confirme une cession “en voie de finalisation”.

De sources concordantes, La Provence prendrait donc la majorité du capital – environ les deux tiers – et Le Phocéen deviendrait une filiale du groupe. Le coût d’achat serait de plusieurs centaines de milliers d’euros, étant entendu que lors du dernier rachat de parts au sein de la société, à l’automne dernier, la valeur globale a été estimée à 300 000 euros. Selon ses derniers comptes déclarés, celle-ci a réalisé un chiffre d’affaires de 600 000 euros en 2015 pour 17 400 euros de résultat net. Ces deux chiffres seraient en augmentation depuis.

L’aboutissement probable de ce dossier porté en interne par Stéphane Tapie, fils de Bernard et responsable des activités numériques, que nous n’avons pu joindre, consacre un rapprochement logique quand on sait que depuis deux ans, la régie publicitaire du site spécialisé est gérée par La Provence. Elle illustre, dans le domaine footballistique, le mouvement de concentration des médias. “J’observe en effet que la plupart des médias ont tendance à former de gros blocs, commente Sébastien Volpe. C’est devenu de plus en plus compliqué de rester indépendant. Avant, nous avions des régies publicitaires mutualisées. Petit à petit, les différents sites les ont soit intégrées en interne, soit se sont tournées vers de grands groupes. Nous on a essayé de le faire nous-même et c’était trop compliqué. Alors, se tourner vers La Provence, c’est aussi une sécurité.”

Pas de fusion des titres et des rédactions

Toutefois, chaque site devrait garder son identité propre et il n’est à ce jour aucunement question d’une fusion des rédactions. “Nous serons particulièrement vigilant à ce qu’il y ait une imperméabilité entre les deux”, explique une source syndicale au sein de La Provence. Les mutualisations devraient surtout concerner les moyens techniques, notamment le studio d’enregistrement vidéo. La Provence pourrait aussi se baser sur l’expérience du Phocéen pour tenter de répliquer ce modèle éditorial au plus près des supporters en tentant l’expérience avec d’autres sports, dont le rugby à Toulon.

Mais, si suite il y a, elle dépendra avant tout de l’identité de celui qui mènera la barque dans les années à venir. Ces projets, comme tous les autres au sein du média, restent suspendus à l’avenir judiciaire de son actionnaire, Bernard Tapie. Mardi prochain, la cour d’appel de Paris dira s’il y a lieu de liquider la société GBT par l’intermédiaire de laquelle il détient La Provence.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

1 € LE 1ER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.


A la une

À Marseille, l'”ancien monde” ne craint plus La République en marche
Poignées de main chaleureuses, cigarillo aux lèvres, petites blagues décontractées, Dominique Tian est ici chez lui et il entend bien le montrer. Vendredi 12...
Martine Vassal bricole un agenda environnemental à un milliard d’euros
Moins d'un mois. C'est le temps record qu'il aura fallu aux équipes de la métropole pour se greffer sur l'agenda environnemental du conseil départemental....
Les premiers arbres de La Plaine tombent malgré la résistance
La pluie tombe, les arbres aussi et certains manifestants pleurent en voyant les premiers tilleuls chuter dans un grand crac sinistre. Ils hurlent aussi...
Conflit d’intérêts à la tête de l’institut de recherche pour le développement
Charles Duchaine est de retour à Marseille. Pas le premier juge de l'affaire Guérini en personne, mais les contrôleurs de l'agence française anti-corruption (AFA)...
À Saint-Victoret, des travaux qui se font tout seuls embarrassent la métropole
C'est un joli parc à la sortie du bourg de Saint-Victoret en direction de la gare de Pas-des-Lanciers. A côté du centre aéré fraîchement...
L’institut Ricard drague les habitants de l’Estaque avec une ferme à poissons du futur
"Nous avons proposé un projet de ferme que l'on pourrait appeler... permaquacole !", lance fièrement Patricia Ricard, petite-fille de Paul et présidente de l'Institut océanographique du...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire