L’impossible distanciation physique dans les bus de la RTM

Reportage
le 27 Mai 2020
5

Déjà surchargées pendant le confinement, certains bus de RTM font face à une forte affluence. Dans ce contexte, et même si l'offre est revenue à 78 % des circulations habituelles, il est difficile pour les passagers de respecter les règles de distanciation pour empêcher la circulation du coronavirus.

Photo : Lisa Castelly

Photo : Lisa Castelly

Sous l’œil attentif des agents de la RTM, le bus 31 s’apprête à quitter la station Canebière Bourse. Une jeune femme entre discrètement dans le bus en cachant son visage derrière son tee-shirt. « Ça ne va pas suffire madame, il vous faut un masque », interpelle l’un des contrôleurs posté à l’extérieur, devant la porte. En […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Oh Lucien , c’est qui qui gère la RTMeuuuuuuuu ?
    Bé Marcel , c’est Martine , celle de la métropoleuuuuuu .
    C’est quoi ce 31? , c’est une boite à sardimeuuuuuuu ou quoi?
    T’en fouti Lucien , nous de Castellane à Montredon , elle va remettre le bus pour aller à la plageuuuuu et en plus elle file les masqueuuuu.
    Putaing , on est bien dans les quartiers sud à Marseilleuuuuu.

    Tout ceci n’est que pure fiction , toute ressemblance avec des personnages existants ne serait qu’une coïncidence fortuite

    Signaler
    • Nico Rambaud Nico Rambaud

      Bravo pour ce « castigare ridendo mores » à la sauce phocéenne.

      Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    En situation normale – 100 % de l’offre et 100 % de fréquentation -, l’offre de transport collectif est structurellement sous-dimensionnée dans cette ville. Alors quand il faut en théorie remplir les bus à 30 % de leur capacité pour respecter une contrainte de distance entre les passagers, le système ne peut qu’être vite débordé, même si la fréquentation est inférieure à la normale.

    J’ajoute un point : il est rigoureusement impossible aux conducteurs des bus (et a fortiori à ceux des métros et trams) de faire respecter un quelconque taux maximal de remplissage. Ils ne disposent d’aucune indication leur permettant de savoir, à chaque arrêt, combien de passagers montent, combien descendent et combien sont présents à bord. Les normes de distanciation physique sont certainement justifiées, mais en pratique elles sont inapplicables.

    Signaler
    • Tarama Tarama

      Technocratie vs vie réelle.

      Toutes ces mesures ne tiendront pas, ce sera pareil à l’école, pareil partout.

      Signaler
  3. ALAIN B ALAIN B

    Oh Lucien Le 31 il dessert quels quartiers
    Bé les quartiers Nord peuchère

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire