Les très chers et trop nombreux conseillers de Muselier et Estrosi à la région

Info Marsactu
le 7 Oct 2020
23

En inspectant la gestion de la région, la chambre régionale des comptes a mis au jour la situation particulière du cabinet de l'actuel président marseillais et de son prédécesseur niçois. Les collaborateurs y perçoivent des salaires particulièrement élevés et sont plus nombreux que ce que la loi permet. Ces découvertes pourraient avoir des conséquences pénales.

Renaud Muselier et Christian Estrosi en juin 2018. (Image LC)

Renaud Muselier et Christian Estrosi en juin 2018. (Image LC)

C’est une affaire très embarrassante à quelques mois des élections régionales. Christian Estrosi et Renaud Muselier, les deux présidents LR qui se sont succédé depuis 2015, sont accusés d’avoir utilisé l’argent de la région afin de rémunérer un nombre trop élevé de collaborateurs de cabinet. C’est ce qui ressort d’un rapport de la chambre régionale […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    “Le choix de l’honnêteté ” c’est le slogan de la droite départementale lors de l’une des dernières élections et nos amis Muselier et Estrosi en bien sûr faisaient partie.
    Comediante,Tragediante.

    Signaler
  2. corsaire vert corsaire vert

    voilà qui devrait faire plaisir aux chômeurs en fin de droits et aux smicards !
    Détourner ainsi les fonds publics ne sera t il donc jamais puni ? La France vote toujours pour la bande de pillards la plus zélée…bê bê bê ….
    Aucune illusion à se faire sur le “destin “de ce rapport !

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      La droite qui dénonce avec constance “le cancer de l’assistanat” sait se servir : “l’assistanat” ne la dérange pas trop quand il s’agit de caser des copains et de remplir leur portefeuille.

      Signaler
  3. Tarama Tarama

    Ces gens se gavent sur l’argent public et arrosent famille, amis, liaisons tout en disant que l’on dépense toujours trop pour ceux qui en ont vraiment besoin.. écoeurant (comme d’habitude).

    Signaler
  4. barbapapa barbapapa

    Ce qui pourrait s’appeler tremper son museau dans l’auge de l’argent public… ça mérite pan pan sur le groin

    Signaler
  5. Dark Vador Dark Vador

    “Si des erreurs ont été faites, on les assumera”… “On”?? Le contribuable évidemment, aucun Euro ne sortira de la poche de ces princes qui nous gouvernent si mal en toute malhonnêteté 😒😒😒

    Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      C’est beau comme du Gaudin

      Signaler
  6. patrick patrick

    il faut bien faire manger les amis et pallier au néant de nos deux cerveaux locaux.

    Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      apparemment pour les cerveaux il va falloir beaucoup d’autres conseillers payés encore plus cher

      Signaler
    • Simon BECHELEN Simon BECHELEN

      Si encore les conseillers étaient brillants 😀
      J’en doute malheureusement.

      Signaler
  7. BRASILIA8 BRASILIA8

    d’où la nécessité d’avoir beaucoup !
    il y en un même un, Louis Cros,qui est désormais membre du cabinet d’une ministre déléguée

    Signaler
    • Un électeur du 9 ème Un électeur du 9 ème

      Macron protège ces soi disant “Républicains” puisqu’on en retrouve dans des cabinets ministériels de son gouvernement., C’est cela la “République en marche”.

      Plus la République est absente plus ils se gargarisent avec ce mot.

      Signaler
  8. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Bel exemple des dégâts collatéraux de la décentralisation, qui a consacré en moins de 40 ans le retour des féodaux dont la France avait mis plus de 10 siècles à se débarrasser. Feu Maurras, «Penseur» du royalisme ainsi que de l’antisémitisme État Avait rêve du retour aux provinces de l’ancien régime, dans les années 30. Élu Président de la République Mitterrand, le franciscain, proche de l’action française dans les mêmes années 30 avait exaucé ce rêve. Gaston Defferre, s’était dépêché, de faire adopter une législation ,qui au nom du principe de la libre administration des collectivités territoriales, rendait quasiment inopérant le contrôle de la légalité de leurs décisions par les préfectures. Dans ce cadre e clientélisme a pu prospérer Exemple : les effectifs de la fonction publique territoriale ont été multipliés par quatre en moins de 40 ans, passant de 500 000 environ à près de 2 millions d’agents. Une partie d’entre eux est rémunérée sur le budget de l’État, grâce à la dotation globale de fonctionnement. On est en droit de penser que cet argent de l’État aurait mieux été utilisé pour renforcer le personnel hospitalier, enseignant, judiciaire, de police, plutôt que de les « Contraindre » selon le terme consacré On a laissé prospérer les pléthoriques cabinets, secrétariats, service d’accueil, Parc automobile avec chauffeur, huissiers, plantons , chargés communication, qui font doublon parfois avec ceux chargés des relations avec la presse etc. etc. Ce genre d’enterrement concernant principalement certains« Grands » maires,, présidents d’intercommunalités, de conseils départementaux, régionaux, métropolitains etc. sans parler des institutions qui en dépendent : Centre De Gestion d OPAC , SIVOM, et autres organismes parapublics.
    Désormais le pli est pris on parle non plus des circonscriptions de nos « grands élus » mais de «leur »fief, de» leur» territoire, de «leur» ville.
    Et quand ça va mal c’est toujours la faute de l’État.

    Signaler
  9. Karo Karo

    Petit bémol au commentaire si dessus les effectifs de la territoriale ont augmenté proportionnellement au transfert des personnels de l’état : cf le personnel administratif des collèges et lycées maintenant gérés par les départements et les régions et non l éducation nationale !
    Regardons plutôt le ratio fonctionnaires Etat et Territoriale/ population sur les 20 dernières années !

    Signaler
  10. FromNow FromNow

    Mandy la cruche (une évidence pour qui l’a rencontré ne serait-ce que 10 minutes) et Pierre-Loulou son ex compagnon, qui depuis a viré sa cutie et a changé de bord, pas que politique… unis dans la magouille

    Signaler
    • Manipulite Manipulite

      Exact ; Mandy la cruche,cette incompétente notoire avait le pouvoir (méchant) de trancher sur des dossiers auxquels elle ne connaissait strictement rien. Avec en ligne de mire la préparation des municipales d’Arles tout en étant au cabinet de Muselier et recrutée par Estrosi à l’origine.

      Signaler
  11. kukulkan kukulkan

    une honte !!! comment peut-on accepter cela ?

    Signaler
  12. Zumbi Zumbi

    Constante de ces libéraux qui n’ont de cesse de dénoncer l’État, source de tous les maux : il faut casser les statuts et les règles encadrant l’embauche et les rémunérations des personnels, au profit d’un halo indistinct de contrats à la tête du client ( ils appellent ça “gestion qualitative fine” parfois). Le seul résultat connu est la fragilisation des missions fondamentales assurée par d’innombrables précaires, et aux sommets des pyramides la prolifération des “conseillers” et autres “consultants” qui se gavent sur la bête publique tandis qu’une mince couché de “grands” élus cumule une kyrielle de “présidences” rémunérées.
    En ce sens quelques décennies de libéralisme ont le même résultat sur l’administration publique que l’immobilisme du déclin de l’URSS : la reproduction de la nomenklatura et l’annonce périodique de vastes projets dont on ne vérifie jamais les résultats. Quant à la corruption…

    Signaler
  13. Brallaisse Brallaisse

    “Les gras , les riches de Marseille ne sont ni généreux, ni attentifs au talent , bien moins encore au génie”; “Il faut bien l’avouer la vie de l’esprit est étrangère à cette forte ville”; “Ici , tout manifeste les hasards et les violences de l’argent. Le drame ne se joue pas derrière le rideau, il perce les coulisses de Marseille, il les jette sur la rampe”.
    Voilà rien ne change dans cette ville , rien n’évolue. Les acteurs du passé sont les mêmes qu’aujourd’hui.
    Ces quelques mots tirés de MARSIHO ( André Suarès) écrit en 1931 pourraient êtres écrits dans les mêmes termes sur les mêmes gens en 2020 . Nos “élites” se servent et le font bien . Cette histoire d’emplois déguisés est symptomatique de la mentalité de ces dernières. Leur devise n’est pas “Liberté, Egalité, Fraternité” mais “Ritatem te ad nauseam” ( se goinfrer jusqu’à la nausée)

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Deontologie dites vous ?.
      Vous parlez de ces personnes sourdes, aveugles et muettes qui sont censées examiner les pratiques des politiques locaux ainsi que leurs conflits d’intérêts possibles.

      Signaler
  14. Elric Menescire Elric Menescire

    Il faut que l’affaire soit jugée,et que les arroseurs finissent arrosés.

    Signaler
  15. Manipulite Manipulite

    Dommage que cet article d’utilité publique soit relégué au fin fond des pages de Marsactu et devient difficile à trouver !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire