Les sans-abris délaissés du confinement, les structures d’aide à la peine

Enquête
le 20 Mar 2020
6

Depuis lundi, les plus précaires de Marseille sont bien démunis et confinés dehors...Tandis que les travailleurs sociaux et les bénévoles essayent de s’organiser.

Photo d'archives Marsactu.

Photo d'archives Marsactu.

On pensait que le monde s’était arrêté ? Que Marseille était déserte ? Pourtant, eux n’ont pas quitté la rue pour se confiner, car ils n’ont pas de chez eux. Dans les rues, on les croise allongés sous un abri de tram, blottis sous un porche ou tentant de mendier auprès des passants, pas si […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Les coulisses de Marsactu
Marsactu limite ses déplacements en ce moment. Cet article a été réalisée entièrement par téléphone, sauf pour le constat posé en début d'article. Sandrine Lana, journaliste, est aussi l'auteur de notre chronique "Voilà le travail".
Sandrine Lana
Journaliste indépendante qui a quitté l'hyper-centre de Marseille pour l'hyper-vert de la Provence. Je travaille sur les thématiques médico-sociales, sociétales et migratoires pour la presse française et belge. J'associe parfois mon travail à celui d'illustrateurs pour des récits graphiques documentaires.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Tarama Tarama

    La solidarité, mais pas pour tous…

    Signaler
  2. Tarama Tarama

    Merci pour cet article. Vous savez quelles structures ont besoin d’aide ?

    Signaler
  3. Gregory Colpart Gregory Colpart

    En complément, une collecte de dons pour le Squat de St-Just est organisée aujourd’hui de 14h à 16h à la Belle de Mai : pour faire face à la situation de crise, il y a un grand besoin de produits d’hygiène (couches bébé de tout âge, serviettes hygiéniques, produits de toilettes, etc.), les dons seront centralisés cet après-midi de 14h à 16h pour les apporter au plus tôt au Squat. En sortant faire vos courses, achetez en surplus et passez les déposer de 14h à 16h au 37 rue Guibal (Marseille 3ème), numéro à appeler une fois devant 04 26 78 49 52
    Et restez au maximum chez vous, vous pouvez aussi aider via la cagnotte en ligne :
    https://www.helloasso.com/associations/vertical-looping-star/formulaires/1?fbclid=IwAR1lAUa7eei0-rR32m0Zx6zl6BN_o3GtvSVMDf9uIOfGn2MxC2sdUO_zkIg

    Signaler
  4. Alligator 427 Alligator 427

    Il serait

    Signaler
  5. Alligator 427 Alligator 427

    Il serait intéressant que Marsactu aille investiguer dans les grands ensembles HLM des quartiers Nord ou de l’Est où une grande partie du personnel de proximité des bailleurs a fait joué son droit de retrait et n’est plus physiquement présent. Quid de la gestion des déchets, de la propreté, des occupations des cages d’escaliers, de la maintenance des ascenseurs et du confinement. Ces groupes sont en suroccupation avec une forte présence de mineurs mais aussi de personnes âgées. La promiscuité est très forte. Visiblement il n’y a aucune cellule de veille ou d’assistance des collectivités.
    Ne parlons pas des grandes copropriétés dégradées où là….le grand RIEN de l’action publique!
    La crise du logement au centre et au Nord risque de devenir une crise sanitaire: 2020 ~1720?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire