Les dossiers chauds du conseil municipal post-Macron

Décryptage
le 1 Oct 2021
6

Le conseil municipal qui se tient ce vendredi 1er octobre va dérouler des dossiers "peu clivants et très techniques", de l'aveu même des élus. Mais, un mois après la visite du président Macron et son appel à dépasser les "chicayas" locales, plusieurs délibérations devraient tout de même offrir des passes d'armes dans l'hémicycle.

Ce vendredi, le conseil municipal de Marseille et ses délais administratifs incompressibles intervient un peu tôt pour que les grandes annonces se traduisent en rapport. Mais les projets d’Emmanuel Macron et leur future traduction sonnante et trébuchante seront dans toutes les têtes de l’hémicycle de Bargemon. Pour leur première séance depuis la visite présidentielle, les […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. juH juH

    “C’est ainsi que la ville défend la piétonisation aux abords des écoles, la semi-piétonisation voire la piétonisation pendulaire”

    En fait, la ville ne défend pas grand chose à ce sujet… C’est de la com !

    La seule réponse: Vous comprenez, c’est compliqué… Et puis vassal ne veut pas…

    On a juste entendu parlé de vagues expérimentations qui jusqu’à présent se sont limitées à des dessins enfantins sur le sol… 3 pinceaux et 1 pot de peinture, ça coûte pas cher.

    Ah, on a aussi entendu parlé de l’exploitation de retraités précaires, payés au lance pierre, pour “sécuriser” les écoles. Je leur souhaite bien du courage…

    Signaler
  2. kukulkan kukulkan

    quel dommage que la surtaxe des résidence secondaires, qui prévoit plusieurs exonérations (ephad, …), ne prévoit pas une exonération pour les propriétaires qui mettraient 2 mois dans l’année les logements à disposition de l’accueil de réfugiés pour aider et soutenir l’action des associations qui se démènent à faire en sorte que moins de jeunes (et moins jeunes) ne dorment dans la rue ! actuellement AUCUN dispositif fiscal ou institutionnel ne vient inciter les propriétaires à faire preuve de solidarité… Seule la possibilité de devenir famille d’accueil, mais ça demande de changer d’emploi, et leur nombre est logiquement très limité car dispositif très coûteux… Occasion ratée..

    Signaler
  3. Mistral Mistral

    Une “ville amie des enfants” c’est une ville qui propose suffisamment de places dans les centres de loisirs (avec des animateurs payés décemment !) c’est une ville qui propose un accès à la piscine et un apprentissage de la natation à tous les enfants, c’est une ville qui propose des pistes cyclables sécurisées pour que les enfants puissent faire du vélo sans être au milieu des voitures, c’est une ville qui propose des aires de jeux à tous les enfants à moins de 15mn à pied de chez eux, c’est une ville qui propose des activités culturelles, sportives et ludiques accessibles à tous les enfants et des bibliothèques aussi, c’est une ville qui met en place des cheminements piétonniers sécurisés dans tous les quartiers (et à distance de la pollution automobile), … et la liste est encore longue !
    On attendait plus d’ambitions de la part du Printemps Marseillais !

    Signaler
  4. Jhubinet Jhubinet

    Marseille ne s’est pas faîte en un jour, je retrouve dans ces propositions ce qui m’a fait soutenir le printemps marseillais, un engagement à 2030 est une gageure, Elle fixe une borne dans le temps qui oblige les élus et les services à un résultat mesurable par toute la population, qui entrainera ou pas, en fonction de son respect, l’estime que les habitants porteront aux forces politiques locales. Espérons … et constatons ou pas que sur des sujets qui concerne la population indivisible de Marseille, les intentions soient suivies de réalisations auxquelles la ville, la région, le département, la métropole adhèrent de toutes leurs forces pour le bien commun.
    Donc au lieu de stigmatiser des initiatives sur ces décisions préliminaires, attachons nous à pousser nos élus de tout bord à travailler ensemble sans exclusive pour faire d’une ville maudite, une ville exemplaire et prospère.

    Signaler
    • Victor Solal Victor Solal

      Bien dit Jacques. Merci.

      Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Cher Jhubinet, allez à Lourdes directement ou à Saint Pierre de Rome pour faire un vœu, quelques fois cela fonctionne.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire