Objets d’une enquête administrative, les musées marseillais ferment toujours sans prévenir

Actualité
le 7 Déc 2017
27

Depuis novembre, le muséum d'histoire naturelle est fermé faute de personnel en nombre suffisant pour accueillir le public. Ce nouveau fait souligne les errements de la gestion des musées, alors qu'une enquête interne est toujours en cours. La gestion des personnels devrait être remise à plat.

Exposition Jack London à la Vieille Charité.

Exposition Jack London à la Vieille Charité.

“En raison de contraintes techniques, le muséum est fermé provisoirement aux publics individuels en visite libre”, peut-on lire sur le site de la Ville. Peuplé d’animaux empaillés, de fossiles et autres squelettes, le muséum d’histoire naturelle est un des musées préférés des familles. Il devait accueillir une nouvelle exposition provisoire sur les animaux dans la ville en novembre. “Une très jolie exposition”, plaide Anne-Marie d’Estienne d’Orves, l’adjointe à la culture. Mais pour l’heure, personne n’a pu la voir, si ce n’est “les groupes encadrés sur réservation”. La raison ? “Des congés maladies en cascade qui nous ont empêché d’accueillir le public dans des conditions de sécurité optimales”.

De source syndicale, trois caissières auraient effectivement été contraintes de déposer des arrêts-maladies, obligeant le musée à fermer ses portes au public. “Cela décrit bien la situation dans laquelle se trouvent les musées, constate Jean-Luc Zanlucca, secrétaire général du syndicat SDU-FSU qui travaille lui-même dans les musées. Il n’y a pas assez de personnel pour permettre une ouverture normale des musées. Cela arrive au muséum mais c’est aussi le cas régulièrement au musée d’histoire, ou à la Vieille charité.”

Musées fermés

Le syndicaliste prend également en exemple le mémorial de la Marseillaise que la Ville a repris dans son giron en décembre 2013. “Deux fois par semaine, des personnels du musée d’histoire sont détachés pour permettre son ouverture mais le plus souvent, ils ne sont pas assez nombreux et le mémorial reste fermé”. Situé dans un ancien bunker sous le fort Saint-Jean, le mémorial des camps de la mort est lui toujours fermé. Tout comme l’ancien hôtel particulier, Grobet-Labadie fermé depuis fin 2013, excepté pour les publics scolaires. Une autorisation de programme pour des travaux d’un montant de 750 000 euros doit être voté lors du conseil municipal de lundi. Elle doit être couverte à 80 % par une subvention du département.

Deux autres musées s’ajoutent à cette liste, heureusement de manière plus provisoire. Le musée Cantini a fermé avec la fin de l’exposition “Une maison de verre”, fin septembre. Le musée d’art contemporain (MAC) doit également fermer pour des travaux d’étanchéité et de mise aux normes de son système anti-incendie à l’issue de la très belle exposition hip-hop. “Mais ces musées vont rouvrir au printemps pour la saison MP 2018, souligne Anne-Marie d’Estienne d’Orves. Ces travaux sont justement nécessaires pour accueillir le public dans les meilleures conditions possibles.” Elle promet également “la gratuité totale du muséum durant les vacances de Noël pour compenser cette regrettable fermeture”.

Du nouveau sur l’enquête administrative

Il y a d’autres travaux dont l’élue à la culture ne s’enquiert que peu. Ce sont ceux de l’inspection générale des services de la Ville. À la suite d’une série de courriels anonymes d’un certain Arthur Gordon, la direction générale des services avait lancé une enquête interne pour vérifier les allégations de celles ou ceux qui se présentaient comme des agents de surveillance des musées et pointaient des détournements de fonds voire des emplois fictifs. “Je pense qu’elle suit son cours”, esquive l’élue à la culture.

L’élu CFTC/CFE-CGC Ludovic Bedrossian a posé la question en ouverture du dernier comité technique, l’instance paritaire qui réunit représentants syndicaux et de l’administration. “Je souhaitais savoir où en était cette enquête et surtout que ses conclusions soient rendues publiques à l’issue”, explique-t-il. Le directeur général des services, Jean-Claude Gondard n’a pas souhaité répondre. Il n’a pas souhaité le faire d’avantage auprès de la presse.

Trois agents ciblés

Mais dans les couloirs de la Ville, on peut entendre des bruits plus précis. Sur les onze agents visés par l’enquête administrative (dont trois cadres des musées), cinq ont été mis hors de cause. Trois en revanche ont retenu l’attention de l’inspectrice générale des services du fait d’absences répétées et chroniques “mais tout cela ne fait pas une affaire”, ajoute-t-on en réponse aux accusations anonymes.

Quoi qu’il en soit, l’affaire aura au moins eu l’intérêt de souligner les difficultés de gestion des musées. Souvent reclassés d’autres services, les agents municipaux s’y sentent le plus souvent livrés à eux-mêmes sans vraie perspective d’évolution de carrière. “C’est le mouroir de la ville”, entend-on régulièrement dans la bouche des gardiennes de musée. Or, la direction des musées envisage de revoir le management des musées en donnant plus d’autonomie aux conservateurs qui gèrent chacun des musées tout en les formant aux techniques de management. Cela passe également par une mise à plat de la gestion du personnel, des congés ou du travail du dimanche. Car c’est souvent par là que s’immiscent les passe-droits. Cela ne mettra pas plus de fonctionnaires dans les salles ni ne changera la politique de la ville qui, depuis des années et malgré des fonds intéressants, a fait de ses musées le parent pauvre de l’action municipale.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Trésorier Trésorier

    Pluieurs commentaires :

    – nos collectivités locales ont explosé leurs effectifs depuis des décennies, souffrant de sureffectifs et on nous qu’elles manquent de personnels ????? ;
    -qu’elles gèrent mieux leurs effectifs avant de demander toujours et encore au contribuable de mettre la main à la poche ;
    – on constate encore une fois les conséquences de la suppression du jour (dans le privé c’est trois jours) de carence ;
    – je rappelle que les agents territoriaux sont fonctionnaires depuis les lois Deferre. Avant, et même avec un ministre de la fonction publique communiste en 1945, ils s’agissait d’agents à statut privé. Et cela semblait mieux géré.

    Signaler
    • neomars neomars

      les 3 jours de carence c’est dans la moitié du privé des plus mal lottis, l’autre moitié du privé c’est 0 jour.

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Le probléme ne réside pas chez les agents territoriaux en eux mêmes, mais plutôt dans le double système existant : FO et la nullité des responsables .Mais aussi et surtout des élus qui réduisent la politique culturelle de cette ville à sa plus simple expression, sans aucune ambition ni projet et en faisant du vent , en mettant les moyens qui correspondent à cette politique, c’est à dire pas grand chose
    Une fois de plus comparons avec les autres villes et pas trés loin comme Aix ou bien Lyon. Les territoriaux sont les mêmes et ce type de problème n’est pas.
    Ne revenons pas à la privatisation de ce personnel car cette municipalité refilerait en core ce marché aux copains comme ils sont en train de le faire pour la fourrière. Vous employez le mot gestion , ce terme est inconnu dans le vocabulaire de GAUDIN
    Il faut virer ces nuls , point barre.

    Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    J’apprends dans cet article que les musées de Marseille seraient “le parent pauvre de l’action municipale”. Je suis rassuré : je croyais que c’étaient les écoles. Euh, non, les piscines. Euh, non, les bibliothèques. Euh, non…

    Qu’est-ce qui n’est pas “le parent pauvre de l’action municipale” dans cette ville – à part bien sûr le stade Vélodrome et le service des voitures de fonction ?

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      bien vu…vous m’avez fait rire !
      cherchons ensemble quel est le parent riche de l’action municipale :
      -le stâdeu
      -les voitures de fonctions vous dîtes (je ne connais pas ce sujet)
      -les banquets et buffets “offerts” ?
      -les délégations de service public ?
      -la vente à prix d’amis de terrains aux copains bâtisseurs ?
      -la multiplication de zones et centres commerciaux ?
      – à vous…

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Pour ce qui est des voitures de fonction, voyez cet article d’un quotidien peu suspect de Marseilleu bashingueu, Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/politique/2012/12/14/01002-20121214ARTFIG00515–marseille-la-mairie-roule-aux-frais-du-contribuable.php

      Bon, il est un peu ancien (2012), mais les choses ont-elles changé fondamentalement ? Notez “l’argument” pour justifier un parc pléthorique : la faiblesse des transports en commun !..

      Signaler
    • neomars neomars

      le premier c’est indiscutablement: ANNUITE DE LA DETTE
      après, on peu s’interroger:
      – l’investissement vers Miami ?
      – le forum mondial de l’eau ?
      – le club des masters ?
      – le cercle des nageurs ?
      – aide aux constructeurs de grandes roues ?

      Signaler
  4. LaPlaine _ LaPlaine _

    Pas UN sujet touchant ce territoire qui ne soit problématique. Comme dit plus haut, absolument tous les secteurs sont touchés par l’incurie des élus en place. Gestion approximative, méconnaissance des dossiers, défilement face aux questions précises, communication à l’avenant, petits arrangements entre “amis”, ignorance voire dédain envers les habitants/contribuables. La politique du terrain de boules et des clubs de quartier arrive au bout de ses capacités d’enfumage. Cet édifice municipal bâti sur du vent pour une telle agglomération est unique en son genre sur notre territoire national. Reste à savoir combien de temps cela va encore durer, mais çà commence vraiment à bien faire.

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      tout est dit…

      Signaler
    • neomars neomars

      on attend peut-être une opposition organisée et bien intentionnée : il n’est donc pas impossible qu’on gagne un nouveau tour de manège “dans la continuité”

      Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Il y a des gens sur cette terre qui transforment tout en “Or” ou qui améliorent nettement le quotidien des citoyens d’une ville. par l’amélioration de la qualité de la vie . Cette dernière peut aller des transports, au nombre de places en crèche, à la propreté de la ville, l’accès à la culture. La cité idéale n’existe pas ,mais des maires en France font du mieux possible, pour du moins tenter de s’en approcher en toute honnêteté intellectuelle et matérielle. Ils ne sont sans doute pas parfait mais sûrement exempt de la caractéristique principale de notre administration municipale à savoir le cynisme.
    Nous à Marseille, nous n’avons que des mains de “Pâti” à la direction de cette ville, et les résultats ou plutôt les non résultats sont bien là.
    Le bilan est accablant , Marsacu nous relate quotidiennement l’ampleur des dégâts par son compte rendu.
    Accablant pour les habitants , il n’y a pas un dossier où les choses soient claires.
    Assainissement, travaux, l’eau, les DSP, éducation , petite enfance, emploi et gestion du personnel, passes droits, permis de construire, transports, nettoyage, santé et j’en oublie sûrement.
    Alors on fait marcher clientélisme , l’expression de la stratégie du terrain de boules est malheureusement tout à fait appropriée, exacte et pertinente.
    Face à cette gabegie, ce système pervers est reconduit depuis 22 ans par le vote des marseillais.
    Certains diront, oui mais le découpage électoral fait que ……
    Cette réponse n’est ni pertinente, ni juste. Le résultat est là, toujours le même.
    D’autres disent , oui mais ce système est usé jusqu’à la corde, il va craquer, il doit craquer.
    Etes vous prêt à mettre votre main à couper?

    Signaler
  6. Alain Dex Alain Dex

    Sur la forme.
    L’expression “Peuplé d’animaux empaillés, de fossiles et autres squelettes” n’est pas correcte ; pour cela, il faudrait que les animaux empaillés et les fossiles soient en eux-mêmes des squelettes.
    Chats, chiens et autres animaux : oui.
    Chats, chiens et autres ornithorynques : non.

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      je viens d’avoir un éclair lumineux : cette expression décrit l’équipe municipale et ses ramifications, non ?

      Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      On peut y rajouter le glouton…

      Signaler
  7. cornegidouille cornegidouille

    La fermeture des librairies associées aux musées (musée d’histoire de Marseille, Vieille Charité) est-elle liée aux mêmes problèmes, ou est-ce encore autre chose ?

    Signaler
    • Alain Dex Alain Dex

      Pour les librairies, ça ne m’étonnera pas que ce soit un problème de rentabilité. En tout cas, elles n’étaient pas tenues par du personnel municipal.

      Signaler
  8. Tarama Tarama

    Le très beau jardin botanique du parc Borély a été fermé au grand public pendant des mois l’année dernière. C’est peut-être toujours le cas.

    (à noter, pour rebondir sur le commentaire précédent, que la librairie du musée Borély a fermé elle aussi).

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Aux dernières nouvelles (il y a 6 semaines environ), les visites du jardin botanique étaient “actuellement” (sic) “réservées aux groupes”. Sans explication, sans indication de durée. Et comme cela dure depuis des mois, ça ressemble à du provisoire définitif.

      C’était bien la peine d’y créer un jardin chinois et un jardin japonais ces dernières années : personne ne peut les voir.

      Signaler
  9. LaPlaine _ LaPlaine _

    Des incapables.

    Signaler
  10. Maltsec Maltsec

    Depuis 7 ans à Marseille, le musée Grobet Labadie a été chaque fois exceptionnellement fermé. Une blague, les musées de Marseille sont les seuls ou les gardiens sont sortis avant les visiteurs, authentique.

    Signaler
  11. Graindeville Graindeville

    Marseille capitale européenne de la culture : lointain souvenir d’une année culturelle, sauvée par l’ouverture du MUCEM où plusieurs musées ont rouvert leurs portes après rénovation : musée d’histoire, musée des beaux-arts, musée des arts décoratifs…. le tout sans la moindre réflexion sur la politique des musées marseillais.
    Derrière les problèmes de gestion du personnel, se cache le néant de la politique culturelle marseillaise et le mépris des populations. Le sujet “musées de Marseille” mériterait une analyse approfondie.

    Signaler
  12. Harry Potter Harry Potter

    Une analyse simple.
    Techniquement, des améliorations sont possibles. Qualitativement aussi. Reste à faire ou avoir envie de faire. Il y a dans ce service une mauvaise gestion liée probablement à l’incompétence mais cela ne peut tout expliquer. 240 Agents, avec deux musées fermés Le MAC et le musee Cantini, devraient permettre un Redéploiement des personnels de ces Structures et ainsi empêcher la fermeture du Muséum, du Jardin Botanique et de je ne sais quoi encore… Si on calcule 240 agents de Musees, divisons pas 2 pour prendre la pire hypothèse . Il nous reste donc 120 personnes pour combien de musées actuellement ? 4 ouvert je crois sans compter le Muséum sinon cela deviendrait terrible de bêtises.
    Soit 120 : 4 = 30. Divisons par 2 pour faire deux équipes, ce qui donne un résultat de 15 personnes par établissement. Ajoutons 20% d’absentéisme et il en reste 12. Apres si à 12 personnes, on n’arrive pas à ouvrir un musee en toute sécurité c’est un autre débat que je ne maîtrise pas mais on doit pouvoir faire mieux c’est évident.
    En conclusion : Soit je suis mauvais en Math soit qu’on leur donne l’envie. L’envie d’avoir envie….

    Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      L’envie d’avoir envie de travailler ce n’est pas une chanson mais un contrat qui, s’il n’est pas respecté devrait entraîner le remerciement public, pardon du domaine public.

      Signaler
    • Harry Potter Harry Potter

      Je doute que cela soit si simple. Le dossier de Marsactu sur le sujet montre des “dérèglements” notoires et un manque d’implication manifeste.
      Ce qui a l’air simple peut être plus que complexe à mettre en œuvre.

      Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      Les dérèglements notoires découlent directement de la gestion clientéliste du Barnum Gaudini qui a pour conséquence première l’installation dans la durée de petits potentats dans les structures, sources de favoritisme, d’injustice, d’absentéisme et pour finir de gabegie financière. Ceci ne s’appliquent pas qu’aux musées, on le constate à chaque dossier qui se fait jour (bibliothèques, Etat civil, Samu social, fourrière etc). Au-delà, tout est prétexte ici pour en faire le moins possible sur le dos du contribuable.

      Signaler
  13. Harry Potter Harry Potter

    Installation de petits potentats… cette syntaxe est excellente. Il y a probablement en effet un effet pyramide de Maslow inversé. Un clientélisme sectaire, voir une caste de margoulins qui ne s’attendaient pas au revers d’une enquête interne et qui se regardent chaque matin dans la glace en ne se posant que peu de cas de consciences tellement la machine administrative est efficace. Une collaboration qui a fait ses preuves il y a un peu plus de 77 ans déjà… Le propre de
    L’homme n’est finalement pas le rire… Mais la lâcheté.

    Signaler
  14. Harry Potter Harry Potter

    “Grève dans les bibliothèques contre les nouveaux horaires de travail”
    Les commentaires y sont édifiants. A quand une interview des decideurs culturels sur ces sujets ?Mieux encore, pourquoi ne pas leur faire lire les commentaires des multiples articles montrant “les petits dysfonctionnements” de l’inaction culturelle de la nullicipalité ? <=== PAS DE MOI
    Collusion syndicale, meconnaissance voir ignorance des dossiers, entente avec la médecine du travail, incompétence, betise… Les commmentaires sur la greve des BB m'ont mis en verve :
    "Dans tous les Casse de figure, il est probable qu'ils ne vont pas se Rué pour repondre !"

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire