Le PS fait de la gonflette en attendant Sarkozy

À la une
le 23 Jan 2012
4
Le PS fait de la gonflette en attendant Sarkozy
Le PS fait de la gonflette en attendant Sarkozy

Le PS fait de la gonflette en attendant Sarkozy

Quatre jours après le lancement de l’avant-programme de Marseille Provence 2013, Nicolas Sarkozy est attendu à Marseille demain pour ses très officiels voeux à la culture : un Mucem en chantier toiletté pour l’occasion, Rudy Ricciotti, spécialiste en « bâtiments réactionnaires », comme guide et des travailleurs du BTP, triés sur le volet et sous la toise, pour causer avec le président. Au passage, plutôt qu’une tour CMA CGM moins scintillante depuis que les scores du groupe font grise mine, il devrait couper le ruban de la passerelle reliant le fort Saint-Jean au musée.
Michel Vauzelle, Michel Pezet et Patrick Mennucci eux, n’en seront pas. Pas question de cautionner l’ennemi à trois mois de l’élection. Comme Martine Aubry qui s’était employée à la faire à l’envers à Claude Guéant, les militants de la Rose vont sortir les poings de bon matin à l’Éolienne sans même attendre les propos du président. « On sait déjà à peu près ce qu’il va dire », claironne-t-on dans les rangs socialistes. En fait, tout le monde veut suivre le candidat PS à La Seyne-sur-Mer puis à Toulon demain après-midi. Trop justes pour parler après, inaudibles pendant, il leur faut donc miser sur l’avant au risque de taper à côté. La salve a d’ailleurs commencé dès aujourd’hui à grands renforts de communiqués.

Riposte et contre-riposte

De peur que les locaux n’effraient pas suffisamment l’hôte de l’Elysée, deux snipers en chef seront de la partie de Sarko-bashing. Le journaliste Frédéric Martel combinera habilement promo et militantisme et pourfendra le « sarkozysme culturel » qu’il décline aujourd’hui en blog sur Lexpress.fr quand les Anonymous ne s’en prennent pas à l’écharpe rouge de Christophe Barbier. Surtout, poursuivant la logique du marquage à la culotte, Aurélie Filipetti, la shadow ministre de la culture de l’équipe Hollande, viendra prêcher la bonne parole dans une ville qu’elle connaît bien en tant qu’ancienne présidente du Fid. Les locaux assureront eux l’offensive sur le coût d’une visite « qui a tout du meeting et rien du déplacement présidentiel ». Manque plus que le chiffrage de René Dosière et le compte y est.
Difficile a contrario de connaître la stratégie d’une UMP qui fait profil bas. Même le riposteur local, Renaud Muselier, sorte de Nadine Morano version sudiste, n’a pas répondu à nos demandes répétées de précision. Pas question de donner prise à la critique qui veut faire de cette venue un meeting. « C’est un déplacement présidentiel, on n’a pas d’éléments », se veut donc la ligne officielle même si  un bon paquet de militants, jeunes Pops en tête, devraient prendre place dans l’assistance. Reste un dilemme pour la cellule riposte : faut-il profiter de la grosse heure de battement entre les deux rendez-vous pour envoyer un nouveau communiqué en mode « Hollande n’est qu’un relou-flou-mou-du-genou ». Réponse demain.

Actualisation à 19 h 15 : La cellule riposte à la sauce marseillaise vient de nous rappeler. Renaud Muselier s’est dit très choqué que Michel Vauzelle et Michel Pezet aient choisi de ne pas répondre à l’invitation du président de la République pour cette visite « du premier musée d’état décentralisé ». Il assure que l’UMP n’a pas convié de militants à cette réunion, celle-ci étant  réservée au monde de la culture.

Cet article vous est offert par Marsactu

Cet article vous a plu ?

Vous seul garantissez notre indépendance

JE M’ABONNE À PARTIR DE 1€

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. TONARA TONARA

    J’aime bien la dernière phrase de Muselier : réunion réservée
    C’est vrai qu’il n’y a pas de militants dans le monde de la culture et vlan

    Signaler
  2. Fifrelin Fifrelin

    Ce monsieur, Président de la République et candidat, continue tranquillement de faire sa campagne sur le dos des contribuables, avec des déplacements très couteux que nous payons nous tous. Jusqu’au dernier jour il profitera de la République. Après avoir mis la France à genoux, il s’en ira au mois de mai (enfin bon débarras), il touchera une très bonne retraite, il siégera au Conseil Constitutionnel et continuera à profiter de la France.
    J’espère que la justice enfin redevenue LIBRE, poursuivra ce monsieur et ses amis pour toutes les casseroles qu’ils accumulent depuis des années.

    Signaler
  3. druide67 druide67

    Toutes ces gamineries sont affligeantes, lancez un vrai débat messieurs de droite et de gauche!
    Que proposez vous concrétement?

    Signaler
  4. Tresorier Tresorier

    Je n’aime pas Sarko qui a ruine la France.

    Mais lire que le PS ferait mieux est pitoyable et ridicule : Mitterrand a fait pire que Sarko en magouilles (maitresse et enfant caches aux frais du contribuable, ecoutes lllegales, “suicides” opportuns, detournements de fonds, promesses electorales stupides et non financees,…). N’en jetons plus, la coupe est pleine !!!

    Pour les finances publiques, l’insecurite, le clientelisme, l’immigration, la periurbanisation incontrolee, la non protection de l’environnement, le mepris des besoins de Marseille (liste non exhaustive), il a fait aussi nul que Sarko.

    Il faut etre idiot ou benet pour croire les promesses de l’UMP et du PS quand on voit les 40 ans de leur bilan commun. CATASTROPHIQUE dans tous les points.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire