Le préfet annonce de nouvelles mesures à venir pour ralentir la propagation du virus

Actualité
le 25 Août 2020
5

Le jour de sa prise de fonction, le nouveau préfet de région, Christophe Mirmand annonce un prochain volet de nouvelles mesures visant à limiter la propagation du virus dans le département et à Marseille. La situation est, selon lui, préoccupante.

Christophe Mirmand, le nouveau préfet de région face à la presse, le jour de son installation.

Christophe Mirmand, le nouveau préfet de région face à la presse, le jour de son installation.

Le corps préfectoral garde sans doute en mémoire des arrivées plus en douceur, dans la moiteur d’une fin d’été. À peine installé, ce lundi, le préfet de la région et des Bouches-du-Rhône Christophe Mirmand doit se colleter un méchant virus qui fait des bonds et des rebonds, à Marseille plus qu’ailleurs en France. Sans détailler les mesures qui doivent être prises “dans un délai très bref, d’ici quelques jours”, le nouveau représentant de l’État dans la région n’a rien caché de la couleur des voyants sanitaires : tous rouges. Ou selon les mots du préfet, une “situation préoccupante”, voire “alarmante”.

Les principaux indicateurs qui permettent d’évaluer la vitesse de propagation du virus, entrée en “phase active” depuis dix jours, ont connu une nouvelle flambée. Le taux d’incidence qui dénombre le nombre de cas positifs en sept jours par tranche de 100 000 habitants est trois fois supérieur au taux national pour le département, quatre fois pour la ville de Marseille. Le taux de positivité suit à peu près la même pente ascendante (lire notre article pour comprendre comment progresse l’épidémie).

Un conseil de défense ce mardi

Des mesures “plus coercitives” vont donc intervenir dans les prochains jours. Un conseil de défense doit se tenir ce mardi sous la présidence d’Emmanuel Macron notamment pour préciser qu’elles pourraient être ces mesures, territoire par territoire. Si l’option “dure” est déjà enclenchée, le nouveau préfet se refuse à en détailler les mesures avant d’en avoir parler avec les représentants des collectivités locales. Il devait s’entretenir avec la maire de Marseille, Michèle Rubirola, lundi après-midi et avec les représentants du monde économique, ce mardi.

“La fermeture de certains établissements recevant du public à partir d’une certaine heure fait partie du panel de mesures qui peuvent être envisagées, avance prudemment Christophe Mirmand. Nous pouvons également revenir sur la règle des 5000 personnes pour certains gros évènements. Voire même interdire les rassemblements de plus de dix personnes dans l’espace public comme ça a pu être le cas.

Ce lundi, La Provence se faisait plus précise sur la première mesure, présentée comme “à l’étude” de source gouvernementale : il s’agirait de la fermeture des bars à 20 heures. Une information que le préfet n’a pas confirmée. Du côté des gros évènements, à Marseille, deux pourraient être concernés par cette règle des 5000 : le mondial La Marseillaise à pétanque, prévu mardi 1er septembre dans les allées du parc Borély et la Foire de Marseille qui doit se tenir à partir du 25 septembre au 10 octobre prochains. Le préfet s’est refusé à commenter ces cas particuliers. Il plaide cependant pour une étude au cas par cas, en fonction notamment de l’organisation de la circulation à l’intérieur des lieux.

Par ailleurs, le préfet se dit favorable à un renforcement des contrôles concernant le respect des gestes barrières dans les huit arrondissements centraux, où le port du masque est obligatoire dans l’espace public. Il évoque également un durcissement possible de ces mêmes contrôles dans les établissements recevant du public. En revanche, s’il a fait mention à plusieurs reprises de mesures liées à l’état d’urgence sanitaire, il n’est pas question pour l’heure de limiter les déplacements dans le département ou entre les Bouches-du-Rhône et le reste du territoire national. Le détail de ces mesures doit être rendu public dans les prochains jours.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. cedric claquin cedric claquin

    « Après en avoir parlé »….

    Signaler
    • Titi du 1-3 Titi du 1-3

      Superbe commentaire, une autre “faute” est présente, saurer (!) vous la trouver ?

      Signaler
    • LN LN

      Trouvé ! Et 2 même….
      “Gros événements à venir qui pourraient…”
      “Plusieurs reprises de mesures liées…”
      Sinon, le minimum requis pour respecter les autres n’y est pas chez pas mal de gens. Mais c’est presque une culture chez nous. Sont plus concernés, c’est l’été
      M’en fouti 😡

      Signaler
  2. Haçaira Haçaira

    On va encore prendre des demi-mesures que certains se croiront autorisés à enjamber

    Signaler
  3. JMM JMM

    Qu’ils mettent davantage de bus et de métros !
    Il faudra se poser la question de la responsabilité de la metroploe en partie en ce qui concerne l’évolution des taux de positivité sur Marseille !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire