Le mouvement social de Nice Matin va t-il bientôt s'étendre à La Provence ?

À la une
le 21 Avr 2010
0

Depuis quelques jours, quand son chauffeur le dépose de sa 607, au pied de l’immeuble de l’avenue Roger Salengro, le Président de La Provence Didier Pillet retient son souffle. Il s’attend en effet qu’un jour ou l’autre les salariés de son journal lui annoncent une bien mauvaise nouvelle:  basculer dans la grève par solidarité avec leurs collègues du groupe Nice Matin.

Depuis l’annonce de la vente de leur siège social par leur actionnaire, GHM ( groupe Hersant Média), également propriétaire de La Provence,les salariés de Nice Matin, Var Matin et Corse Matin ne décolèrent pas. Ils multiplient les actions spectaculaires pour bloquer la décision de GHM. Pour la troisième fois en moins d’un mois le journal ne va pas paraître aujourd’hui. C’est du jamais vu. Après la visite hier de Dominique Bernard, le Directeur Général de GHM, venu pour essayer de  calmer les troupes, le feu à repris de plus belle, et une nouvelle grève générale a été votée. Un Dominique Bernard qui a eu chaud. Car si le volcan islandais ne l’a pas empêché de descendre à Nice, quelques salariés niçois en irruption ont en revanche hésité un temps à le séquestrer.Bonjour l’ambiance chez Hersant, on comprend mieux les angoisses du PDG de La Provence.

Un Hersant qui s’est d’ailleurs fait conspuer par plus de 5000 personnes dimanche après-midi, lors d’un concert de soutien organisé par les salariés de Nice Matin au théâtre de Verdure.  » faï de ben a hersant lou ti rende en cagant », était écrit sur une grande banderole qui accueillait les participants à ce Band Aid niçois. Philippe Hersant, l’actionnaire majoritaire de GHM ne possède surement pas un dictionnaire franco-provençal dans la bibliothèque de sa résidence suisse, mais il a sans doute compris. Sinon il peut téléphoner au patron de La Provence, il  lui traduira surement.

Mais si il y en a un qui commence vraiment à engatser Philippe Hersant c’est bien le Maire UMP de Nice et Ministre de Sarko Christian Estrosi. Il parait que quand Hersant à su que Estro était monté sur scène, lors de cette manifestation de soutien, bras dessus, bras dessous avec les CGTistes de Nice Matin, haranguant la foule, le poing levé à la Bernard Thibault, il a failli en avaler de travers son toblerone. Du coup, forts du soutien des politiques locaux de tous bords,  de Bernard Brochand le Député – Maire de Cannes, pas non plus vraiment connu pour ses sympathies à l’extrème gauche, à Michel Vauzelle qui avait envoyé à la manif son premier vice-Président, le Niçois Patrick Allemand, les salariés de Nice Matin veulent augmenter la pression sur leur actionnaire. Et ils commencent à faire en sorte que leur mouvement face tâche d’huile ( de rotative) dans les autres titres de GHM. C’est en train de bouger à Reims, à l’Union de Reims, ça frétille du côté du Havre à Paris-Normandie.
La Provence ne pourra donc plus continuer longtemps à ignorer le mouvement de leurs collègues azuréens.. Entre la CGT de Nice Matin et le syndicat majoritaire Force Ouvrière de La Provence, ça n’ a jamais été le beau fixe. Mais la position de l’autruche suisse adoptée depuis le début du conflit par le syndicat marseillais risque de ne plus être tenable très longtemps. Un syndicat jugé « un peu mou, voir un peu complaisant vis à vis de Hersant » par leurs collégues niçois. Et même dans la ville du pastis, certains salariés de La Provence commencent en en avoir assez de passer pour des « jaunes » aux yeux de leurs confrères niçois, et devraient bientôt bouger. Et pourquoi pas  un grand concert de soutien place Bargemon avec Gaudin et Estrosi à la tribune, le poing levé, s’adressant à Hersant  » Pôvre estrasse ! va caguer à Endoume, vai¨ » ?

Un lien Nouvelle grève des salariés de Nice Matin qui occupent leurs locaux sur France 24

Un lien le site SOS Nice Matin qui raconte toute l’histoire

Et le dossier de Marsactu.fr :

Un lien Nice Matin un streap-tease contre un lease back

Un lien Nice Matin,  Pendant la grève les grandes maneuvres continuent

Un lien Nice Matin, Pendant la (nouvelle) grève les (nouvelles) grandes maneuvres continuent,

Un lien Bolloré tourne autour de Nice Matin, Hersant s’inquiéte

Cet article vous est offert par Marsactu

Cet article vous a plu ?

Vous seul garantissez notre indépendance

JE M’ABONNE À PARTIR DE 1€

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire