Le déraillement des pistes cyclables provisoires s’invite aux municipales d’Aix et Marseille

Décryptage
le 2 Juin 2020
4

Dans les deux premières villes du département, les pistes cyclables temporaires prévues pour le déconfinement n'ont pas fait long feu, jugées dangereuses et peu fréquentées par les collectivités. Les associations de cyclistes s'insurgent. En arrière plan, le poids électoral des automobiliste semble avoir joué dans ce rétropédalage alors que le second tour des municipales approche.

Les associations pro-vélo se sont mobilisées, une première fois, le 26 mai, au lendemain de la suppression d'une piste cyclable provisoire sur l'avenue du Prado. Photo : Clément Gahéry

Les associations pro-vélo se sont mobilisées, une première fois, le 26 mai, au lendemain de la suppression d'une piste cyclable provisoire sur l'avenue du Prado. Photo : Clément Gahéry

« Venez habillés en noir pour l’enterrement de la piste du Prado », avait ironisé l’association Vélos en ville, en lançant son appel à la mobilisation. Si très peu sont venus tout de noir vêtus, jeudi 28 mai, plusieurs centaines de cyclistes ont tout de même répondu présents pour cette manifestation à bicyclettes. Entre le deuil de […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    « Nous notre électorat (…), ce n’est pas le cycliste, c’est l’automobiliste. » On ne saurait mieux dire que la nullicipalité n’agit pas pour l’intérêt général, pour la mobilité à long terme, pour les habitants de la ville : elle agit pour ses clientèles, avec une vision à quinze jours.

    On le savait déjà, mais c’est encore mieux quand c’est un membre de cette équipe arriérée qui le dit.

    Dégageons-les le 28 juin.

    Signaler
    • leb leb

      Oui, il n’y a même pas un soupçon de cynisme ou de second degrés dans les propos de Moraine, cela démontre bien à quel point le clientélisme apparaît comme une chose normale pour cette équipe.

      Signaler
  2. Manipulite Manipulite

    Idem pour Aix depuis les 19 ans du mandat de l’actuelle maire. Un plan dit « V’Hello » avait été lancé en 2005, mis en place en 2007 puis abandonné en 2011. Soit un mandat.
    Seul gagnant : la société Decaux avec laquelle la municipalité Joissains avait négocié l’attribution puis la résiliation du marché… L’opération avait donné lieu à des observations cinglantes de la chambre régionale des comptes.
    Et voilà 60 km (!) annoncés entre les deux tours des municipales.
    Aucune réflexion ni souci de faire cohabiter les différents modes de déplacement.
    Le comble de « l’expérimentation « : une piste cyclable à la sortie de l’autoroute !

    Signaler
  3. Armand Louis Armand Louis

    Rappelez vous lors de la conception des aménagements de surface de la L2 Est , une piste cyclable devait relier Frais-Vallon à Florian en passant au dessus de la couverture de la L2 lorsque c’est possible ou en empruntant les bas côtés de cette autoroute urbaine lorsque celle-ci est à découvert. Depuis plusieurs années cette traversée douce nord/sud du 12° arrondissement n’est pas terminée, il manque 300 m de liaison au niveau de La Fourragère sur sa longueur totale de plus de 4 km . Ces 300 mètres, aujourd’hui en friche, restent inaccessibles au public car barrés par des portails de part et d’autre. Ceci est un autre exemple de l’intérêt que nos élus portent sur les déplacements doux dans notre ville.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire