Le député Avi Assouly fait rire mais peut aussi faire peur

À la une
le 11 Déc 2012
25

Avec son profil d'ancien commentateur sportif, sa gouaille marseillaise, le néo-député Avi Assouly a attiré l'attention des caméras de M6. L'émission 66 minutes l'a suivi au palais Bourbon, où il a débarqué à la faveur de la nomination au gouvernement de Marie-Arlette Carlotti. Qualifié d'"ovni à l'Assemblée", on le voit errer dans les couloirs à la recherche de l'hémicycle, "se comporte[r] comme un touriste" en se faisant photographier à côté des gardes…

Mais un extrait en particulier a été repéré par Jean-Marc Morandini (c'est dire) : sur les bancs de la majorité, on le voit chercher des places pour le stade de France. Une pratique très familière des élus à Marseille, mais dont il ne possède pas encore toutes les arcanes à Paris. C'est Razzy Hammadi, député PS, qui lui sert de guide.

Bon, ça fait rire tout le monde, et la suite de la vidéo montre aussi que le suppléant de MAC nage complètement dans les votes. Ce que le reportage ne dit pas, c'est que l'examen des statistiques de son activité parlementaire, après 6 mois de présence certes assez assidue, laisse songeur : quatre interventions en commission (dont on vous laisse apprécier la pertinence…), pas une question écrite ou orale, pas un amendement signé, pas une intervention dans l'hémicycle. Un bon candidat pour la prochaine version de notre "qu'a fait votre député ?" En revanche, il y a un domaine où il a bien pris ses marques, c'est dans la défense inconditionnelle d'Israël ainsi qu'il en témoigne dans une interview (en anglais) à Israël Hayom dans laquelle il se revendique "fervent sioniste".

"Je t'ai dit de mettre un mot sur la région"

Tout ça alimente le portrait d'un "novice en politique", aspect souligné plusieurs fois par les journalistes. Pourtant, la deuxième partie de l'émission, qui, elle, n'a pas fait de bruit, raconte tout le contraire. Car Avi Assouly est conseiller régional depuis 2010. C'est court. Mais, ajouté à sa carrière de journaliste où il côtoyait déjà de nombreux élus, c'est suffisant pour endosser un certain rôle politique. Il n'y a qu'à le voir au stade saluer familièrement le chef de la police (en fait le "DDSP") Pierre-Marie Bourniquel, blaguer avec Maurice Di Nocera, adjoint au maire, et René Olmeta, vice-président du conseil général, ou tenir le ruban lors d'une inauguration où l'on parle déjà campagne des municipales.

Et puis il y a cette scène, celle qui méritait peut-être davantage d'être isolée que sa recherche de places de foot à l'Assemblée (c'est à 43 minutes), où le masque tombe vraiment. Assouly prend violemment à partie un journaliste de La Provence qui a commis l'erreur de ne pas citer le soutien de sa collectivité à une manifestation sportive. "Enfoiré, t'as manqué à tous tes devoirs hier, je me serais jamais permis de faire ça".

Se rappelant qu'une caméra qui le suit, il retient une grossièreté, jette un oeil derrière son épaule, mais enchaîne, criant désormais : "Je t'ai pas dit de parler de moi, je t'ai dit de mettre un mot sur la région pour équilibrer, y'a pas que la mairie y'a le conseil régional aussi, et le conseil général". Vous avez dit "novice" ?

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Anonyme Anonyme

    Il est quoi ce Monsieur?
    Ah! oui, député socialiste

    Signaler
  2. Anonyme Anonyme

    Un opportuniste, médiocre, incompétent et communautariste notoire. A l’image d’une bonne partie de la classe politique locale. Hélas.

    Signaler
  3. Anonyme Anonyme

    Encore une bonne image de la médiocrité marseillaise. Mais on a les députés qu’on mérite.
    Relisez-votre article, il est bourré de fautes, ça aussi ça fait peut faire peur.

    Signaler
  4. oursin oursin

    on a le suppléant qu’on mérite… Pas du tout étonnant que MAC se soit entichée de ce genre de personnage, totalement à son image et usant des mêmes méthodes.

    Signaler
  5. Taggart Taggart

    Ce qui est dramatique c’est que MA Carlotti ait été chercher ce mec, évidemment pas pour son intelligence ou sa compétence, mais pour récupérer le vote pro-israélien…
    C’est de la petite politique, qui , bien sûr, en rajoute côté antiparlementarisme et défiance des citoyens vis-à-vis de leurs élus.
    il faut dire qu’ici, en matière de médiocrité des élus, on fait quand-même fort !

    Signaler
  6. La Vigie La Vigie

    Ça vole bas, c’est pitoyable !

    Signaler
  7. Alain Le Lougarou Alain Le Lougarou

    Votre reportage est tout à fait exact.Dire que cet homme doit sa carrière de ” pseudo journaliste ” à R.MUSELIER qui avait eu de la compassion pour lui l’effondrement du stade de Furiani.
    R.MUSELIER le pistinna pour qu’il devienne permanent à France Bleu Provence.

    Signaler
  8. Hallain Hallain

    C’est ça la politique marseillaise et provençale.
    Une ville où l’on a des Tapie, des Guérini, des Muselier, des Joissains, des Assouly et bien d’autres, plus “typiques” les uns que les autres.
    Tous rabaissent, par leur seule présence en politique et dans les médias, la démocratie comme la ville elle-même et sa région.
    Mais les provençaux ont voté pour eux: ils ont donc ce (et ceux) qu’ils méritent!

    Signaler
  9. beboumax beboumax

    Un député socialiste, laissez moi rire, un opportuniste plutot!. Pauvre Palais Boubon être obligé de se coltiner ce pseudo-député !.

    Signaler
  10. vérité 13 vérité 13

    pitoyable!

    Signaler
  11. vilou08 vilou08

    Et bien oui, c’est Avi ASSOULY!
    Vous vous étonnez de quoi? C’est pour cela qu’il fait équipe avec CARLOTTI!

    Signaler
  12. Mort de peur Mort de peur

    Et à la 43ème minute, on vomit.

    Il est député français ou député israélien ?

    Signaler
  13. Anonyme Anonyme

    Franchement c’est une honte. Et dire que ces gens là sont payés grâce à nos impôts. Cela donne une mauvaise image de la politique, décrédibilise la politique et quand on aura des taux abstention record, faudra pas se plaindre. C’est vraiment à gerber. Faut pas que je le croise dans la rue ou dans une réunion publique ce clown.

    Signaler
  14. Marius Marius

    Tout-à-fait d’accord avec Hallain qui écrit (mais je mets à part Marie-Arlette qui est vraiment une très bonne élue):

    <>

    Signaler
  15. Anonyme Anonyme

    Pas d’accord Marius, on n’ a pas les elus que l’on mérite,on a les élus que l’on nous impose, que le système nous impose.
    quand à dire que Carlotti est bien, et Assouly ne le serait pas, enfin Marius, les deux sont socialistes si vous ne l’aviez pas remarqué.

    Signaler
  16. Anonyme Anonyme

    Marius j’allais oublié, socialiste dans les BdR, c’est encore autre chose.

    Signaler
  17. Marseillais indigné Marseillais indigné

    Il aurait fait belle figure à l

    Signaler
  18. Marseillais indigné Marseillais indigné

    Je croyais qu’il était UMP en lisantle début de l’article Du genre droite folle ! oh pardon forte !

    Signaler
  19. Bod66 Bod66

    Ce type est à l’image de la ville qu’il représente et c’est pas un compliment.
    J’ai vu l’émission, ça fout la trouille.
    On dirait Jean Lefebvre dans “un idiot à Paris”.

    Signaler
  20. Anonyme Anonyme

    Carlotti qui se met un suppléant comme ça, c est pas lui qu’il faut blâmer mais bien elle qui ne fait que de l électoralisme en se foutant du mandat de député. Même suppléant, on choisit quelqu’un qui a les compétences pour vous suppléer,non?!
    Mais qui est vraiment cette Carlotti sortie du chapeau comme perdreau de l’année? Elle a pas l air toute jeune pourtant….elle a l’air de bien pratiquer la politique marseillaise à l’ancienne!

    Signaler
  21. Manipulite Manipulite

    Politicien marseillais : tout est dit !

    Signaler
  22. Anonyme Anonyme

    On comprend pourquoi elle a perdu les primaires. Avec une équipe pareille, c est pas étonnant. On attend avec impatience de voir la liste qu elle va faire dans le 4-5.

    Signaler
  23. gentilini gentilini

    Des Sionistes pur et dur y en a combien au gouvernement Socialo. Ils suivent a la lettre les consignes d’Israel. Par exemple pas de signature de paix avec l’Iran.

    Signaler
  24. Anonyme Anonyme

    Quand je l’entendais à la radio,avec ses hésitations et ses questions enfantines,ses bégaîements,je tournais le bouton.Je n’ai jamais pu l’écouter,il était “mauvais” et il le reste,mais il sait trés bien jouer “des coudes” pour avancer et se trouver là où il est.

    Signaler
  25. s013 s013

    J’ai eu l’occasion de côtoyer ce personnage professionnellement.
    Les premiers adjectifs qui me viennent :
    -mesquin.
    -opportuniste.
    -intéressé par l’argent.
    -égoïste.
    Bref je comprends pourquoi pourquoi nous n’avons plus confiance en la politique.
    Et je comprends mieux que le parti socialiste doit avoir un stock de personnage de ce type.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire