Le bras de fer est lancé entre la métropole et les syndicats d’éboueurs

Actualité
le 28 Sep 2021
7

La métropole a repris les négociations sur le temps de travail des éboueurs ce lundi 27 septembre avec les syndicats. Pour l'heure, la collectivité ne cède sur aucune revendication. Lundi soir, FO a ouvert une grève reconductible tandis que les premières communes hors Marseille rejoignent le mouvement.

Dans le centre de Marseille, les poubelles commencaient déjà à déborder ce lundi. (Photo SL)

Dans le centre de Marseille, les poubelles commencaient déjà à déborder ce lundi. (Photo SL)

“C’est un travail assez dur, je l’ai fait quand j’étais militaire“, glisse sur le ton de la confidence Roland Mouren, vice-président de la métropole délégué aux déchets (divers droite). C’est lui qui est envoyé pour répondre à la presse après cette journée de négociations entre la métropole et les syndicats. Une journée vécue comme un […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    C’est assez curieux de mettre en avant les accidents du travail parmi les “critères ouvrant droit à une réduction du temps de travail”, tout en défendant une pratique accidentogène : le fini-parti n’a pas seulement un impact sur la qualité de la collecte des déchets, il encourage aussi un rythme de travail incompatible avec la protection de la santé du salarié. Il est fortement déconseillé par l’Assurance Maladie, et même les syndicats, dans d’autres agglomérations, l’ont compris.

    Mais pour passer d’un système illégal et accidentogène à un autre, plus respectueux tant des contribuables que des éboueurs, il faudrait peut-être prendre le temps de la concertation plutôt que de vouloir passer en force avec pour seul argument “la contrainte de la loi”.

    Signaler
  2. Hde mars Hde mars

    On pourrait être solidaire si le service public était fait mais a priori cela nous coûte plus cher et la qualité du travail du moins sur Marseille n est plus la

    Signaler
  3. Mars, et yeah. Mars, et yeah.

    Compliqué d’expliquer à des nantis (ils le sont à Marseille) qu’il leur faut rentrer dans le rang quand on achète leur obéissance à coups de négociations infâmes depuis 30 ans. Encore un beau leg de Papy Jean-Claude, à voir si Martine aura le courage d’assumer cette partie-là de son héritage.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Vous plaisantez sans doute , les mots assumer et courage sont exclus de la droite marseillaise depuis des décennies.
      Comment pouvez vous demandez à vos propres nervis et colleurs d’affiches quelque chose. Le Rué va se régaler de le lui rappeler gentiment et celà va nous couter trés cher.

      Signaler
  4. Mstmitre Mstmitre

    Pourquoi ne pas commencer par harmoniser avec ce qui existe déjà dans les territoires ? Sur un tract de la cgt, les agents du territoire du pays de martigues sont les moins impactés: +48 min/jour, certes le fini-parti n’existe pas..Mais déjà les agents du territoire de Marseille et d’Aix en Provence seraient à égalité avec leurs collègues. Et puis pourrait-on savoir comment xa se pasde dans les autres métropoles françaises ?? Qu’on puisse comparer et que les syndicats ne se sentent pas floués. Je ne comprends pas comment des négociations à l’impact fort se passent comme ça.

    Signaler
    • jasmin jasmin

      Je partage tout à fait. On doit pouvoir regarder comment cela se pratique dans les autres metropoles au lieu d’harmoniser avec des villages autour. Si les éboueurs peuvent pratiquer le fini-parti, c’est aussi parce qu’on est sous-équipé en poubelles…
      Ce n’est pas un mouvement populaire. Les gens n’acceptent que par peur et lassitude, comme à Naples>

      Signaler
  5. Lecteur occasionnel Lecteur occasionnel

    Sérieux , c’est encore Rué qui revient ? Mais ça s’arrête quand ça ? Et on lui déroule le tapis rouge ? Le changement, ça devait commencer par ça . Il devait pas partir à la retraite ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire