Le bailleur social Logirem sanctionné pour le parachute doré accordé à son ex-directeur

Info Marsactu
le 6 Fév 2024
6

Sur décision de l'ex-ministre du Logement Patrice Vergriete, l'organisme HLM a reçu une sanction pécuniaire d'un montant de 18 000 euros. Logirem avait accordé 350 000 euros de prime de départ à son ancien directeur général, sans justification.

Le bailleur social a laissé repartir un de ses dirigeants avec un chèque de plusieurs centaines de milliers d
Le bailleur social a laissé repartir un de ses dirigeants avec un chèque de plusieurs centaines de milliers d'euros. (Photo JML)

Le bailleur social a laissé repartir un de ses dirigeants avec un chèque de plusieurs centaines de milliers d'euros. (Photo JML)

Au prisme de ses 123 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, perdre 18 000 euros peut paraître anecdotique pour Logirem. Mais la sanction infligée au bailleur social pèse beaucoup plus lourd sur l’image de l’entreprise. Elle vient réprimander le versement à un de ses anciens directeurs général d’un parachute doré de 350 000 euros. Et […]
Vous voulez lire la suite ?
Abonnez-vous à Marsactu

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. barbapapa barbapapa

    Le minimum serait qu’il rende l’argent, et aussi qu’il rende des comptes à la société. C’est de la caricature de délinquance en col blanc. Rien ne justifie un salaire mensuel de 10000 euros, et rien absolument rien une prime de licenciement de 35000 €. C’est beaucoup d’argent social détourné de sa vocation sociale. Moralement écoeurant.

    Signaler
  2. Vincent Squale Vert Vincent Squale Vert

    Au détriment de l’entretien du parc immobilier ou du financement de nouvelles opérations…..Loin de l’objet social….

    Signaler
  3. Manipulite Manipulite

    Un cas analogue me semble-t-il à Habitat Marseille Provence où une directrice générale avait été licenciée avec des indemnités excessives. Voir les articles de Marsactu à propos du règne Ivaldi et consorts.
    Scandaleux de voir ces structures en roue libre et quasiment sans contrôle. Et inefficaces en plus !

    Signaler
  4. Jacques Gelin Jacques Gelin

    De votre média d’investigation, j’attendrai plutôt une enquête maison. J’ai eu à connaître un peu une affaire de licenciement “négocié” à la Logirem où les menaces de révélations de pratiques très douteuses avaient permis à un salarié de partir (ce qu’il voulait faire) avec quelques avantages. Il doit bien y avoir moyen de savoir ce que Pinatel avait comme biscuit. Bon… je sais c’est facile à dire.

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      L’omerta vous connaissez ? Ces gens vivent sur la bête, les mal-logés c’est rentable pour ceux qui devraient construire pour eux. Pourquoi joueraient-ils la transparence ? Et ça ne s’arrangera pas vu les dernières décisions du pouvoir, élargissant l’accès aux personnes jouissant de revenus “moyens”, alors qu’il n’y a déjà pas assez de logements sociaux pour les personnes à très bas revenus.

      Signaler
  5. Jacques Gelin Jacques Gelin

    J’ajoute qu’il manque au moins le nom d’une actrice capitale dans cette affaire: Valérie Fournier. Vous ne pouvez ignorer ses liens avec Mr Pinatel et son rôle dans ces différentes affectations de l’ex DG.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire