L’année 2021 dans les pas d’Émilie Seto

Échappée
le 24 Déc 2021
10

Pour commencer la période des rétrospectives, Marsactu a demandé à l'illustratrice Émilie Seto de raconter son année 2021 en images et en texte. Une longue promenade au milieu des paysages urbains et sauvages qu'elle sait magnifier de couleurs criardes à souhait.

Immeubles boulevard Sakakini. (Illustration Émilie Seto)

Immeubles boulevard Sakakini. (Illustration Émilie Seto)

Cette année j’ai beaucoup marché là où pas grand monde ne marche par plaisir, habitude que j’ai gardée des périodes de confinement, quand il fallait trouver des endroits suffisamment déserts pour ne pas être prise la main dans le sac à dépasser son périmètre autorisé. Il y avait la nuit aux Chutes-Lavie, sa lumière dorée, […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. AlabArque AlabArque

    Bouleversifiant … j’avais ‘raté’ le portrait de septembre dernier (tête dans le chou), et là je prends tout ça dans le cigare en guise de petit-déj et je suis ‘FAN’. Pourquoi ce dessin fait-il remonter en moi l’écriture de Jean-Claude Izzo ou (malgré l’écart graphique radical) de Philippe Carrèse (Pet-de-mouche et la Princesse du désert) ?

    Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    Merci pour ce cadeau,, quel plaisir !

    Signaler
  3. Dark Vador Dark Vador

    😍😍😍😍😍😍😍 Joyeux Noël à toute l’équipe de Marsactu et aux lecteurs!

    Signaler
  4. Haçaira Haçaira

    La ville soudain m’émerveille merci de ce cadeau. Bonnes fêtes à tous.

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Superbe ! . Emilie SETO arrive à mettre physiquement par la peinture ce que l’on peut ressentir en se balladant sans pouvoir l’exprimer. . Le massif des Calanques est pour moi particulièrement significatif. La photographie est un outil incroyable mais a un seul défaut de ne pas mettre ce supplément d'”âme” et le ressenti du peintre. Autre exemple significatif , le stade Corot qui est un coin pourri , et pourtant là , l’abord positif prend le dessus “in fine”.
    Merci.

    Signaler
  6. MPB MPB

    Superbe ! Merci mille fois pour avoir si bien souligné que la beauté est partout, même là où ne l’attend plus.
    Il suffit d’ouvrir les yeux. Et d’avoir du talent !

    Signaler
  7. julijo julijo

    Etonnant de vérité et effectivement, certains endroits où on ne discerne en rien une quelconque “beauté” sont magnifiés.
    Merci à Emilie Seto de nous les montrer et de nous forcer à les voir différemment.
    Joyeux Noël à toutes et tous.

    Signaler
  8. Maryse Hakenholz Maryse Hakenholz

    je trouve ces dessins magnifiques qui subliment la ville tout en étant une vision exacte de la réalité

    Signaler
  9. TINO TINO

    merci à marsactu de me ( nous ) faire découvrir le beau travail d’ Emilie SETO. Avec un peu de poésie dans le regard, la réalité la plus sale n’est plus repoussante. Joyeux Noël

    Signaler
  10. BLeD BLeD

    Je connaissais déjà le boulot d’Emilie, qui a si souvent donné des dessins à CQFD, cet indispensable mensuel de critique et d’expérimentation sociales fabriqué à Marseille.
    Là, avant même le jardin minéral de la bonne Mère ou le terrain de foot des Riaux, je suis tombé amoureux de tes immeubles de Sakakini, c’est dire !
    Bon bout d’an à l’artiste et puis à tout le monde.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire