La prudente charte de la Ville de Marseille pour encadrer les promoteurs immobiliers

Décryptage
le 1 Oct 2021
12

Ce vendredi, le conseil municipal vote la charte de la construction, ou les dix commandements pour plus de qualité dans la promotion immobilière. Si le document n'est pas opposable et se veut tout en généralité, il crée déjà des réticences dans la profession.

“Ce que l’ancienne majorité voulait pour sa ville manquait de clarté. Il est normal qu’une collectivité ait des exigences sur ce qui se construit.” Mathilde Chaboche est connue pour être du genre décidée. Comme elle le martèle depuis sa prise de fonction, l’adjointe au maire de Marseille déléguée à l’urbanisme entend changer les pratiques dans […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Karo Karo

    La ville de Montpellier s est dotée depuis 2011 d’un document similaire
    https://www.montpellier.fr/4034-grille-aura.htm
    et pourtant les promoteurs continuent à construire en intégrant les principes de celle ci dont le contenu vont bien plus loin que celles décrites dans l’article . Est ce que les promoteurs montpellierains seraient plus intelligents que les marseillais ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Non, ce sont nos élus qui le sont moins

      Signaler
    • Assedix Assedix

      Une démarche certes prudente parce le texte risque d’avoir peu de poids en fin
      de compte mais en revanche dans les ambitions chiffrées : 70 m2 minimum pour un T3, des chambres de 12m2, 2,70m sous plafond ça me paraît très très au-delà de ce qui se fait actuellement, limite trop ambitieux.

      (Bien sûr si je me permets de le dire c’est parce que le logement que j’occupe est un peu en dessous de ces préconisations et me part tout de même confortable)

      Signaler
    • Assedix Assedix

      *paraît tout de même confortable

      Signaler
  2. picto13 picto13

    Enervante cette ritournelle qui affirme à longueur d’articles qu'”on ne construit pas assez à Marseille”. Allez faire le tour des bétonneuses qui tournent à fond dans le 8e ou le 9e (Michelet, Bonneveine, Borely, Sablier, San Remo, Ste Anne, etc.) : des programmes démesurés “au coeur de la nature”, des centaines de logements “dans un emplacement privilégié avec vue mer”. Qui peut acheter ces appartements ? Des Marseillais ? Alors que les besoins de logements en centre ville sont criants. Mais la rénovation rapporte certainement moins aux promoteurs que la construction de cages à lapin de luxe…

    Signaler
  3. BRASILIA8 BRASILIA8

    De la com encore et toujours de la com . Pourquoi voulez vous qu’un promoteur se complique la vie avec des mesures non contraignantes ?
    Ils serait temps que les politiques prennent conscience qu’ils n’ont plus aucun pouvoir au niveau local . Les lois sont préparées par les lobbies divers et variés votés par des députés aux ordres le reste c’est de la poudre aux yeux .

    Signaler
  4. Pascal L Pascal L

    La photo illustre bien le problème : quatre (même si H99 ne se fera peut-être jamais) immeubles des très grande hauteur entourant une courette de 100 m² et bordés de route à grande circulation donc pas d’espace piétonnier suffisant.

    Des places de parking souterrain en nombre trop limité (à Blagnac, chaque appartement jusqu’au T3 doit disposer d’une place, à partir du T4 2 places, A Marseille mêm pas une place par appartement) donc plein de voitures qui stationnent à l’arrache, de préférence sur les trottoirs car c’est plus sûr pour ne pas se faire arracher le rétroviseur.

    Le parc habité de l’autre coté de l’autoroute c’est incroyable : des rues étroites qui ne voient plus le soleil tellement les immeubles sont hauts et serrés, des voitures partout, en stationnement sauvage, et des espaces (des courettes) verts de taille ridicule et fermé au public, bref un lieu où il ne fera pas bon vivre avec pour conséquence à moyen terme une dégradation rapide des lieux
    .
    Les grandes cités Marseillaises devenues des zones n’ont pas servies de leçon.

    Signaler
  5. CAT13 CAT13

    Cela marque le début d’une volonté politique enfin! Sous l’ère Gaudin les promoteurs ont fait ce qu’ils ont voulu avec des programmes souvent inadaptés au contexte, une pauvreté architecturale, sans parler de l’intégration dans la ville où on a construit à tout va des ensembles immobiliers sans se soucier des infrastructures routières, des équipements publics etc…La ZAC des Hauts de Ste Marthe en est une parfaite illustration et est à ce titre un véritable scandale.
    Vouloir imposer des règles minimales d’habitabilité me paraît être aussi une bonne chose, mais aussi des logements traversants, des ilots de verdure.
    Des pièces à vivre minuscules et des logements mon-exposés sous nos latitudes auquel s’ajoute le réchauffement climatique, quelle hérésie! Les appartements de centre-ville d’époque dits 3 fenêtres marseillais, traversants et munis de volets à persiennes, ne doivent pas leur configuration au hasard.
    Les promoteurs finiront bien par se plier aux règles!

    Signaler
  6. petitvelo petitvelo

    Si on pouvait au passage interdire les balcons avec évacuation des eaux sur la tête des passants …

    Signaler
  7. Assedix Assedix

    Honnêtement, je suis étonné de me retrouver tout seul à contre courant sur ce sujet mais il me semble que les minima énoncés pour les surfaces des différents types d’appartement sont tout à fait irréalistes. A titre de comparaison, le Castel qui se présente comme une résidence de prestige propose des T2 de 40m2 soit 10 de moins que la charte et des T3 de 64m2. Qui peut croire qu’aucun des programmes à venir ne fera moins bien ?
    Il aurait été plus constructif, me semble-t-il, de fixer des minima réalistes et d’essayer de les faire respecter plutôt que de multiplier les entorses…

    Signaler
    • GlenRunciter GlenRunciter

      J’avoue moi non plus ne pas comprendre. Je suis un béotien mais je me dis que les enjeux de demain doivent être : isolation, économie d’énergie, pas trop chaud l’été… Non ? Donc je ne ne vois pas que vient faire un minima étendu pour un T1, et des plafond à 2,70 m.. Plus c’est haut plus c’est dur a chauffer non ? Si un sachant peut m’éclairer…

      Signaler
  8. GlenRunciter GlenRunciter

    J’imagine qu’il serait totalement indécent de demander du “beau” et de l’harmonieux ?!! Quand je vois par exemple sur le Prado ce bâtiment d’acier et de verre de 20 m de haut accolé à un belle demeure en pierre de taille, je me pose vraiment des questions….

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire