La métropole s’offre des fleurs sur la Canebière sur le compte du chantier du centre-ville

Enquête
le 27 Fév 2020
16

Depuis quelques jours, le bas de la Canebière a vu apparaître des installations florales inédites. Installée par les ouvriers de Gregori Provence, cette opération de communication éphémère est censée accompagner la thématique métropolitaine 2020 de "l'appel de la nature". Elle est financée par le budget de la rénovation.

L'installation provisoire quelques jours avant la visite présidentielle.

L'installation provisoire quelques jours avant la visite présidentielle.

Les techniciens de la métropole prennent la pose pour une série de selfies sur la toute nouvelle Canebière, piétonne. L’homme qui dit « cheese » porte la veste orange siglée Grégori Provence que les habitants du centre-ville ont l’habitude de croiser au fil du vaste chantier d’aménagement. Or, depuis plusieurs semaines, une équipe de cette société spécialisée […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. barbapapa barbapapa

    C’est le C de la Concupiscence bucco-rhodanienne

    Signaler
    • Malaguena/Jeannine Malaguena/Jeannine

      excellent

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Ou bien le C De chrome ?

    Signaler
  3. MarsKaa MarsKaa

    Le petit monde de Martine… où l argent, les lignes budgétaires, les personnes, élu. es ou employé.es, se mêlent en toute opacité, ne sachant plus elles même pour qui/pour quoi elles travaillent.
    Enfin si, pour la gloire de Martine, candidate…
    Si tout cela n’est pas légal, j espère que des juristes montent un dossier…

    Signaler
  4. Renaud Marie Leblanc Renaud Marie Leblanc

    Ça en dit long sur ce qu elle pense de la rémunération des artistes

    Signaler
  5. eolienne eolienne

    56 millions pour une opération éphémère voire électoraliste ! C’était aussi pour fêter la clôture de chantiers discutables autour du Vieux Port alors qu’ il y a tant de rues à Marseille qui mériteraient d’être entretenues. Est-il sérieux de laisser la mairie entre les mains de Martine Vassal alors qu’elle nous donne un aperçu sur sa manière de gérer la métropole ? Ne nous trompons pas « requalification » = expulsion des populations précarisées pour des opérations immobilières juteuses pour une poignée de personnes.

    Signaler
  6. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Le fric ruisselle sur cette ville comme les tracts et affiches de Mme Vassal, mais c’est pour le décor, conformément à une vieille tradition gaudiniste qui consiste à privilégier les opérations de prestige et de communication plutôt qu’à s’occuper du quotidien des habitants de la ville. Reste qu’il va sûrement être compliqué d’établir le compte de campagne de la candidate, vu son intrication avec les comptes des collectivités qu’elle gère.

    Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    Très bon article dans Le Monde aujourd’hui, avec un témoignage dans les dernières lignes du dit article édifiant sur les pratiques du conseil général
    .

    Signaler
    • Malaguena/Jeannine Malaguena/Jeannine

      https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/02/26/marseille-une-ville-fracturee_6030926_823448.html l’article n’est pas intégral malheureusement
      l’abstention aux élections dans les quartiers nord se retrouvent dans tous les quartiers pauvres,des villes de France, le 93, Roubaix, Montpellier. Mais c’est ainsi depuis des décennies. On peut l’expliquer mais je ne le comprends pas. La plupart des immigrés italiens, polonais, espagnols portugais au cours du 20 ième siècle n’ont eu de cesse lorsqu’ils ont obtenus la nationalité française c’est aller voter!!

      Signaler
  8. Malaguena/Jeannine Malaguena/Jeannine

    on est bien à Marseille : on pose une question euh mais ben qui finance ? ben la Métropole !! rien de clair c’est le mélange. Un budget à Marseille ce terme et inexistant dans le vocabulaire marseillais. Bon soyons certains que le budget pour la rénovation du centre ville va ailleurs!!

    Signaler
  9. Malaguena/Jeannine Malaguena/Jeannine

    et les fleurs resteront elles ? seront elles surveillées!!! sachant que l’année dernière certaines « se sont envolées » mystérieusement

    Signaler
  10. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Marseille une ville fracturée.
    Marseille une ville facturée.

    Plus sérieusement, quelque soit le Maire et quelle que soit l’Opposition, un audit des comptes comme les transferts-dépenses, recettes- entre les diverses institutions s’avèrent plus que nécessaire. Non?

    Signaler
  11. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Les écoles des quartiers populaires, le collège Versailles, les logements indignes Etc. n’auraient-ils pas « mérité » plus que la Canebière ,qu’on leur consacre en priorité ces 58 millions,. » Un pognon de dingue » comme dit l’autre. Cet argent ne sort pas de la poche de Vassal mais de la nôtre !

    Signaler
  12. Brallaisse Brallaisse

    Franchement ce truc fait plutôt gerbe funéraire.
    C’est un peu flippant.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire