La métropole pas décidée à tourner la page de la pub dans les rues

Décryptage
le 10 Jan 2022
7

Un nouveau règlement local de publicité est en cours de finalisation. Si sur certains aspects, la métropole se veut "innovante" pour restreindre la place de la pub en ville, elle fait face à une pression pour aller plus loin, en particulier sur le bord de mer et autour des monuments historiques.

Le "mur Zidane", à proximité immédiate du bord de mer, pourrait bien ne plus accueillir de publicité. (Photo : LC)

Le "mur Zidane", à proximité immédiate du bord de mer, pourrait bien ne plus accueillir de publicité. (Photo : LC)

Les publicités vont-elles être moins nombreuses à Marseille à l’avenir ? Ou à l’inverse, va-t-on voir se multiplier les écrans numériques ? Après plusieurs années de chantier, le nouveau règlement local de publicité intercommunal (RLPi) du territoire Marseille Provence est sur le point d’aboutir. L’automne dernier, les résultats de l’enquête publique organisée en place en […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. barbapapa barbapapa

    Considérant l’affichage publicitaire en ville et à la campagne comme des pollutions visuelles, sociétales, morales, et comme des agressions continuelles dans nos libertés de citoyens, j’ai participé à l’enquête publique. Mais avec une énorme difficulté, le texte de cette enquête publique étant à dessein très très compliqué à lire et à comprendre ! Pour moi, dans cette affaire, la métropole agit ouvertement pour le lobby de l’affichage publicitaire. Le texte de l’enquête publique a été visiblement écrit ou soufflé par le monstre JCDecaux. Les politiques feraient bien de couper les liens incestueux qu’ils entretiennent ce groupe.

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Une fois de plus , je ne vois pas pourquoi le maire de carry le rouet via la métropole décide de la pollution publicitaire de Marseille ou d’autres lieux.Si Marseille en veut moins ,elle doit pouvoir le faire .Mais il est vrai aussi que vu l’historique de la gaudinie avec Decaux, il y a là dessous des revois d’ascenseurs évidents.

    Signaler
  3. Marc13016 Marc13016

    On pourrait inclure dans la réflexion le panneau “MARSEILLE” posé sur la colline à côté du Grand Littoral, qui “s’offre” à la vue des automobilistes arrivant à Marseille par le Nord. La rade est sublime, la vue est belle, mais ce “MARSEILLE”, qui donne une impression de délabré, de bric et de broc, sans style, ça casse l’ambiance je trouve. A quand une vrai œuvre d’art à la place, plutôt qu’un panneau érigé pour la série Netflix ?! Marseille mérite mieux comme symbole à son entrée non ? Cela relève peut être d’un règlement sur les Publicités, ça aussi. En tous cas, ça imprime une identité visuelle.

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      Pas d’accord avec vous. Ce panneau est un clin d’oeil rigolo quand on arrive en ville de ce côté-là, que beaucoup ont plaisir à retrouver.
      C’est l’omniprésence de la pub dans le champ visuel quotidien qu’il faut combattre vigoureusement.
      Je remarque que l’article ne mentionne pas les publicités numériques dans les stations de métro, là ça tourne au harcèlement publicitaire permanent quand on attend sur le quai. À part en fermant les yeux impossible d’y échapper.

      Signaler
  4. Patafanari Patafanari

    Si les tagueurs, graffeurs, graffiteurs pouvaient griffonner, ornementer, recouvrir les affiches publicitaires et les écrans envahissant plutôt que de s’attaquer à des vierges façades qui n’embêtent personne .

    Signaler
  5. Marc13016 Marc13016

    Et pourquoi pas remettre Zidane sur le “mur Zidane” ?! ou tout autre image esthétique, expressive, authentique, artistique … Je verrais bien des concours de graff géant sur des endroits bien choisis, renouvelés tous les 6 mois. Aux entrées d’autoroutes, des voies ferrées, sur les axes de déplacement … Qu’on se régale un peu les yeux, c’est bon pour le moral, ça nous donnera envie de consommer. Mieux que les pub formatées parlant de “shopping” ! (et ça fera bosser les artistes, ils font partie de l’économie eux aussi après tout).

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire