La justice dégonfle l’affaire médiatique de l’ »école clandestine musulmane » à Marseille

Actualité
le 7 Nov 2019
3

Le tribunal correctionnel de Marseille a jugé mercredi l’association Ma Bulle Récré soupçonnée d’être une école religieuse non-déclarée. Les magistrats ont contredit les propos alarmistes tenus il y a un an par le sénateur RN Stéphane Ravier et le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer. Les prévenus ont écopé de simples amendes avec sursis.

Le 33, boulevard Truphème où l"association avait ses locaux. Capture d écran Google Street view.

Le 33, boulevard Truphème où l"association avait ses locaux. Capture d écran Google Street view.

Interrogé par Jean-Jacques Bourdin le 18 décembre 2018, le ministre de l’Éducation avait répondu par l’affirmative : un établissement « clandestin musulman » promouvant le « communautarisme islamique » venait bien d’être fermé le matin-même dans le 14e arrondissement de Marseille. Jean-Michel Blanquer la présentait comme « liée à l’islamisme fondamentaliste, en l’occurence salafiste ». Dans le même temps, le sénateur […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire