La droite pas décidée à jouer son va-tout pour le poste de maire

Actualité
le 17 Déc 2020
14

Les conseillers municipaux de droite marseillais se sont réunis ce mercredi pour la première fois après la démission de Michèle Rubirola. Les espoirs de l'emporter dans l'hémicycle du mois de juillet ont laissé place à la volonté d'incarner une opposition pugnace.

Elle avait décidé de tenter le coup en juillet en présentant Guy Teissier. Cette fois-ci, la droite ne semble pas vouloir y retourner. Installée depuis six mois dans son nouveau costume d’opposante, l’ancienne majorité n’ira pas “au braquo“, selon les termes d’un conseiller municipal, en tentant de rafler le poste de maire lundi 21 décembre. “Le 4 juillet les forces en présence étaient différentes. Aujourd’hui, nous sommes 37 [sur 101 conseillers municipaux, ndlr] dans le groupe Une volonté pour Marseille”, rappelle Catherine Pila présidente de ce rassemblement des listes Vassal, qui a notamment perdu deux élus, passés dans la majorité. “Une trahison des électeurs”, à ses yeux.

Celle qui est aussi présidente de la RTM a réuni tous ses élus mercredi 16 décembre au matin, au lendemain de la démission de la maire de Marseille Michèle Rubirola. “Nous sommes en discussion jusqu’à dimanche soir. Là, c’était plutôt une réunion de débrief de l’actualité. On attend de voir comment les choses évoluent”, explique-t-elle. “On ne dévoile pas sa stratégie avant l’heure”, sourit le maire des 9e et 10e arrondissements Lionel Royer-Perreaut.

“Il faudrait recommencer des discussions avec qui ?”

Les options sont de toute façon très limitées. “Soit on présente un candidat pour faire nos voix, soit on n’en présente pas, ce qui n’empêchera pas de donner notre point de vue, commente Didier Réault, conseiller municipal proche de Martine Vassal. Je défends l’idée qu’on ne présente pas de candidat. Le psychodrame est dans leur camp, qu’ils gèrent leur problème entre eux. Il faudrait recommencer des discussions avec qui ? Il y a un respect de nos électeurs à avoir. On a été battus certes mais nous sommes 37, élus sur notre équipe, notre projet, nos convictions. Si c’est pour aller chercher quelques-uns du Front national, quelques-uns chez madame Ghali, c’est de toute façon trahir les électeurs.”

En face, d’autres élus comme le député Guy Teissier – qui, retenu à Paris, n’a pas assisté à la réunion – défendent l’option inverse, pour montrer un visage uni face à la majorité. “Le principal groupe d’opposition de la deuxième ville de France ne peut se cacher derrière ses bancs. Certes, les comptes sont faits mais les Français regardent, il faut être présent. À notre électorat qui est un peu perdu aussi, il faut montrer qu’il y a une volonté. C’est une candidature de témoignage mais témoigner, c’est être là”, argumente celui qui avait présenté sa candidature au nom de la droite le 4 juillet.

“Comme en Russie avec Poutine et Medvedev”

La dernière option, la démission en masse pour provoquer une nouvelle élection, fastidieuse et risquée, ne semble pas davantage à l’ordre du jour. La droite entend plutôt se concentrer sur la critique de l’échange de postes entre Michèle Rubirola et Benoît Payan qualifié de “hold-up démocratique”. “On switche les rôles un peu comme en Russie avec Poutine et Medvedev”, ose Catherine Pila. La présidente de groupe poursuit : “Les Marseillais voulaient une femme, changer l’image de la politique, une écolo. Elle les trahit en imposant son successeur, un pur produit des pratiques du PS local.” Lionel Royer-Perreaut appuie : “On passe d’un mouvement émancipateur à une gauche plurielle très classique avec une bouillabaisse marseillaise pas forcément digeste. C’est plus ça que le départ de Michèle Rubirola – un secret de Polichinelle – qui m’a choqué.”

La droite devrait retrouver avec Benoît Payan un ennemi qu’elle connaît bien, pour avoir ferraillé contre lui lorsqu’il était successivement président des groupes d’opposition socialiste au département et à la mairie. Lionel Royer-Perreaut en salive d’avance : “Avec Michèle Rubirola, quand on avait envie de croiser le fer, on était toujours un peu dans la retenue car on sentait qu’elle était à la peine. Avec Benoît Payan, je sais qu’on maitrise tous les deux le fait politique : l’échange pourra incontestablement être plus rugueux et plus viril.” Voilà l’impétrant prévenu : ça va faire mâle.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. MarsKaa MarsKaa

    Quelle chute ! 😀

    Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      Ouais ! On sombre dans les jeux du cirque. La droite semble se réjouir de retrouver la “virilité” de la bataille. Au secours Simone ! Ils n’ont rien retenu de ton message !

      Signaler
    • Castellan Castellan

      Oui très réussie 👍🏻😉👏🏼😅

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Lionel Royer-Perreault et autres lieux à marée basse qui se prend pour John Rambo, accompagné de la mère Pila qui ose tout ,nous connaissons la suite de Michel Audiard. Chez les LR me voilà rassuré il n’y aura pas de guerre entre les” Anciens et les Modernes”,ils sont constants dans la médiocrité et la bêtise.Moraine est maintenant rassuré,sont œuvre est poursuivie

    Signaler
    • julijo julijo

      oui, et ils volent en escadrille.
      je trouve très goûteuses les réactions et réflexions de ces élus de l’ancienne nullicipalité…notamment pila qui atteint des sommets en critiquant le bilan des 6 premiers mois…sans se souvenir du bilan de gaudin…ces gens là ne doutent de rien !

      Signaler
  3. Dark Vador Dark Vador

    Les élus LR qui appellent au “respect des électeurs”… Je me suis frotté les yeux et relu la phrase trois fois 😂😂😂

    Signaler
    • Marble madness Marble madness

      En effet, c’était assez croustillant 😂

      Signaler
  4. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    C’est marrant mais j’ai voté pour le PM et je trouve les arguments de la ”droite” de l’hémicycle corrects, ils sont dans leur rôle dans une démocratie mais il ne s’agit que de déclarations, faut juger le politique sur ses actes et non sur ses dires…Non?

    Signaler
    • Castellan Castellan

      Tout à fait d’accord.
      Pareil pour moi.

      Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Effectivement de grands démocrates qui gèrent la Démocratie avec des fausses procurations , qui exfiltrent des voyous au Sénat et à la Chambre , qui recyclent à tour de bras , et qui s’assoiyent plus que gaiement sur les lois.
      Leur rôle au conseil municipal , si j’ai bien compris leurs propos, ne va pas être d’intervenir en prenant la parole mais lors de cette dernière d’émettrre des vents malodoranst en l’ouvrant .Bonsoir l’ambiance .

      Signaler
  5. Pirate Pirate

    Je trouve pathétique et inquiétant cette jubilation à pouvoir croiser le fer, sans retenue. Les petits coqs sont désarmés face à une personne honnête…Au final c’est extrêmement déprimant de constater que la politique est un métier, et un métier de bourrins sans états d’âme.

    Signaler
  6. MPB MPB

    Vous avez certainement raison.
    Mais allez donc vous-même mettre les mains dans le cambouis.
    Tous ces discours sur les élus tous pourris et manipulateurs ne profitent qu’à l’abstention et à l’extrême droite

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Oui sans doute , il y a un fond de vrai.
      Mais difficile de rentrer dans la danse car les bougres ont mis des barrières
      Aucune limite aux mandats , le maillot jaune actuel était le sémillant Royer-Perreault qui avec sa quinzaine de mandats explose les compteurs y compris celle de la rémunération,la durée avec des exemples tels que Gaudin,Joissons,celui du Rove, le nombre de renouvellement des mandats,etc.Sans oublier que bien souvent nous a faire face à des dynasties.
      Compliqué.Faire péter tout ceci,oui mais ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied,la place est bonne

      Signaler
  7. JMM JMM

    Pathétique conclusion mais on en est la!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire