La droite marseillaise explose après le retrait de Martine Vassal de la course à la mairie

Actualité
le 3 Juil 2020
30

Au fil d'une journée folle, la droite marseillaise a perdu sa candidate naturelle, Martine Vassal. La tête de liste adoube Guy Teissier, doyen d'âge de l'assemblée. Quelques heures plus tard, Lionel Royer-Perreaut, son ancien second, se posait à son tour en recours.

L'enjeu

Battue dans les 6e et 8e arrondissements, Martine Vassal s'efface au profit de l'ex président de la communauté urbaine pour un vote qui aura lieu à scrutin secret et où le RN et Samia Ghali pèseront.

Le contexte

Aucune liste ne possède la majorité absolue au conseil municipal. LR compte 39 sièges et espère y ajouter les trois des listes de Bruno Gilles pour égaler Michèle Rubirola... voire plus large.

Alors qu’en début de semaine, elle semblait encore décidée à rester unie, la droite a explosé à deux jours du vote pour élire le nouveau maire de Marseille. Et c’est Martine Vassal qui a appuyé sur le détonateur. Après avoir échoué à conserver la mairie des 6e et 8e arrondissements et l’hôtel de ville, la tête de liste LR a renoncé à briguer la succession de Jean-Claude Gaudin. Annonce faite lors d’une conférence de presse depuis le jardin du Pharo.

Lors de cette conférence de presse, elle a adoubé Guy Teissier pour faire barrage à “l’extrême-droite” et “l’ultra gauche”. “Au Sénat Bruno Retailleau a fait les arbitres entre nous et Bruno Gilles m’a assuré de ses trois voix [qui permettraient à la droite de compter comme le Printemps marseillais 42 votes au conseil municipal, ndlr]. Lorsqu’il y a égalité de voix, c’est la personne qui arrive devant au niveau de l’âge qui est élue et aujourd’hui j’ai fait un choix. […] Nous avons décidé de présenter Guy Teissier à l’élection du maire de Marseille.”

Municipales 2020 à Marseille : conférence de presse de Martine Vassal

Municipales 2020 à Marseille : suivez en direct la conférence de presse de Martine Vassal

Publiée par France 3 Provence-Alpes sur Jeudi 2 juillet 2020

Le député des quartiers Sud s’est ainsi vu offrir la possibilité de concrétiser le rêve d’une vie politique : prendre place sur le perchoir municipal. “Les Marseillais ont dit qu’ils n’étaient pas arrivés à nous départager. Si je suis élu, je serai un maire de rassemblement”, explique-t-il.  Plus tard, il admet ses difficultés : “La fenêtre de tir est réduite, c’est loin d’être gagné.” Il faut dire que ce retour dans la lumière a bien vite connu sa part d’ombre.

Trois heures plus tard, Lionel Royer-Perreaut annonce à son tour qu’il déposera sa candidature. Celui que Guy Teissier appelait encore un “collaborateur” récemment dans la presse développe ses griefs, à commencer par le fait que Martine Vassal ait décidé “seule”. “Nous n’avons pas eu de réunion, nous n’avons pas eu de contact”. Celle qui est toujours présidente du département et de la métropole l’assume d’ailleurs : “Pendant ces dix mois c’est moi qui ai mené cette liste. Je n’ai jamais rien lâché. Ce choix, il m’appartient. C’est la raison pour laquelle, en en discutant avec mes têtes de liste, en en discutant avec ceux qui ont mené la bataille avec moi, le choix s’est naturellement tourné vers Guy Teissier.”

“Des ententes en cours entre Teissier et le FN”

Le maire sortant des 9e et 10e arrondissements Lionel Royer-Perreaut a allumé une autre mèche contre son ancien mentor, dont le passé à l’extrême-droite est régulièrement rappelé : “Je ne peux pas soutenir la candidature de Guy Teissier parce que je sais qu’il y a des ententes en cours avec le Front national.”

Je serai Candidat Samedi 4 Juillet 2020 aux fonctions de Maire de Marseille

Publiée par Lionel Royer-Perreaut sur Jeudi 2 juillet 2020

Le Rassemblement national est, avec Samia Ghali, l’arbitre de ce troisième tour de l’élection municipale. Avec ses neuf sièges contre huit à la sénatrice des quartiers Nord, il peut espérer peser dans le choix du futur maire. Après avoir réuni ses troupes dans l’après-midi, Stéphane Ravier ne s’y est pas trompé ce jeudi soir et a ouvert la porte à une alliance ad hoc : “J’appelle à la formation d’un “Pacte Marseillais” nécessaire pour que l’extrême-gauche la plus sectaire ne s’abatte pas sur notre ville. Ce pacte peut rassembler des hommes et des femmes de bonne volonté, débarrassés de toute idéologie et d’esprit sectaire, au service de notre ville.”

Entre Royer-Perreaut et Teissier, une concurrence exacerbée

“S’il veut que nous votions pour lui, il va falloir qu’il le dise clairement.

Bernard Marandat, élu RN

Interrogé par Marsactu sur ce rapprochement avec l’ex parti frontiste, Guy Teissier réplique d’abord vertement en évoquant le passé de Lionel Royer-Perreaut : “Cela me choque un peu que ce soit un ancien employé de [la députée FN puis UDF] Yann Piat qui vienne me dire ça.” Il rejette toute volonté d’accord : “J’ai toujours eu des candidats du Front national contre moi. Je les ai toujours battus. Pourquoi à mon âge je commencerais à passer des accords avec le Front national ?”

Cependant, le député de 75 ans sait que l’isoloir peut réserver des surprises : “Dans chacune des élections – même si celle-là est un peu différente – où le FN est au premier tour et pas au second, il y a des gens du Front national, certains ont voté pour nous, certains n’ont pas voté, certains ont voté pour d’autres. Comment voulez-vous contrôler cela ?” Une position qui pourrait ne pas suffire pour les élus du parti d’extrême-droite.“S’il veut que nous votions pour lui, il va falloir qu’il le dise clairement”, note l’expérimenté conseiller municipal RN Bernard Marandat qui cultive de nombreuses amitiés à droite. Une hypothèse que Martine Vassal a rejeté en bloc.

La droite se retrouve donc avec deux candidats pour un hypothétique poste de maire et une division en son sein. Elle résulte au moins autant d’une longue divergence entre les deux hommes que d’un différend stratégique. Le choix de la tête de liste dans les 9e et 10e arrondissements avaient déjà suscité un vif combat entre les deux hommes dont l’un reste un collaborateur parlementaire à temps très partiel de l’autre.

“Gaudin couvrait d’énormes plaies”

À entendre une tête pensante de la droite au fait des différentes positions, la candidature Royer-Perreaut viserait avant tout à mettre fin à “un vol démocratique” que constituerait une gouvernance de droite après une claque électorale : “Il y a les jusqu’au-boutistes d’un côté et ceux qui veulent reconstruire la droite de l’autre. Personne ne voyait que Gaudin a couvert d’énormes plaies chez nous depuis des lustres. Elles ressortent aujourd’hui.”

Guy Teissier, Martine Vassal et Lionel Royer-Perreaut en décembre 2019, lors d’une conférence de presse qui mettait fin à une première escarmouche autour de la tête de liste.

Dans ce contexte, toutes les configurations semblent encore possibles. “Personne ne sait même si Teissier et Royer-Perreaut iront au bout de leur démarche. Jusqu’à samedi, tout peut changer”, glissait-on au sein d’une équipe Vassal en lambeaux. La dizaine de conseillers municipaux élus ou réélus que nous avons tenté de joindre est restée silencieuse. Seul Didier Réault, élu de longue date dans les 9/10 acceptait de répondre pour appeler à l’apaisement : “Il y a des qualités des deux côtés. On peut toujours trouver une solution et que chacun fasse des efforts. L’équipe Teissier fonctionne depuis toujours et doit continuer à fonctionner.”

Pour y arriver, la droite doit compter sur une configuration complexe qui verrait Bruno Gilles la rejoindre avec ses deux colistiers et Samia Ghali et ses colistiers conserver une position neutre. Bruno Gilles, dont les listes ont obtenu trois sièges, a indiqué qu’il ne s’exprimerait pas avant samedi.

Parmi ces trois élus, la maire sortante des 2/3 Lisette Narducci a indiqué à Marsactu qu’elle ne se sentait “pas liée à la décision de Bruno Gilles”. “Je vais écouter ce que les uns et les autres vont me dire. Je prendrai ma décision dans l’intérêt de Marseille et de mes arrondissements”, explique-t-elle, laissant ouvertes toutes les possibilités. Pendant ce temps, les camps Ghali et Rubirola continuaient de discuter jeudi soir.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Demain malheureusement les masques vont tomber du fait de l’idiotie de cette loi plm
    Ghali, son intérêt personnel au détriment de ses idées depuis vint ans ?, Gilles est’il ce gaulliste social ou bien est’il un facho ?, les LR qui clament qu’avec le RN jamais ?.
    Mais une chose est claire, Vassal est une tordue qui en plus est vexée et prête à tout avec ce pauvre Teyssier pour faire ce hold up.
    Et tous parlent de démocratie,

    Signaler
    • Input Output Input Output

      En tant que menteurs professionnels, même le mot “démocratie” sonne faux dans leurs bouches. Ils ne parlent même pas du taux d’abstention stratosphérique, et encore moins de sa signification profonde. Maintenant qu’ils ont leurs popostes, ils se battent comme des chiffonniers dans cette course à l’échalote pitoyable et risible. Je sais bien que le peuple a les élus qu’il mérite. Mais à ce point ????

      Signaler
  2. Tarama Tarama

    Jolie vidéo du maire du 9/10 depuis sa large terrasse du Roucas Blanc (décidément).

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Oui !!! Sans le son et avec seulement la gestuelle et le langage corporel c’est mieux que le cirque !

      Signaler
    • Mars1 Mars1

      Plutôt depuis le parc de la mairie des 9-10 puisqu’on voit N.D. de la Garde en fond.

      Signaler
  3. Babar Babar

    Ces chamailleries de maternelle sont désolantes. Comment croire que l’intérêt public peut être servi par de tels égos ? Je suppose que la valeur “marchande” de Samia Ghali s’effondre à l’arrivée de cette nouvelle candidature. Le PM peut dormir sur ses deux oreilles.

    Signaler
  4. Elric Menescire Elric Menescire

    Heureusement que le bureau national LR,ainsi que plusieurs ténors du mouvement, ont mis le holà hier..

    Petite question, que seul un indécrottable pessimiste comme moi peut imaginer (et poser) : si d’aventure demain, malgré les dénégations de la perdante qui semble avoir complètement perdu les pédales, et malgré les mises en garde des instances LR, les élus RN votaient pour leur ami Guy Teissier…que se passerait-il?

    Mais quel pastis…

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Pastis : le regrettable Pasqua ne nous a-t-il pas appris que “dans les urnes, les voix ça se compte, ça ne s’autopsie pas …”
      A bulletin secret qui va dire qu’un bulletin a été déposé par un facho ou un taupe infiltrée dans un autre groupe…

      Signaler
    • Elric Menescire Elric Menescire

      @Felix : je m’en doutais, mais quand j’affirme que je suis pessimiste c’est que j’imagine toujours le pire. Comme par exemple que Royer Perrault se couche au dernier moment pour une bonne bouillabaisse (au hasard le poste de 1er adjoint) et que tout ce petit monde porte à la mairie l’ex-gudard de service.

      Teissier s’en foutrait complètement de se faire exclure des républicains, a son âge, il en rêve depuis des décennies de cette place, ça serait un couronnement pour lui… Je sais je vois le mal partout..

      Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      Plutôt une mauresque! En espérant qu’on ne tourne pas au perroquet ou à la tomate. Dans ce genre d’arrangements on n’est jamais au bout de nos surprises.

      Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Alors Bruno, nous connaissons maintenant ton prix. 5400 euros par mois pour s’être couché devant Vassal. Finalement tu ne vaus pas grand chose.

    Signaler
    • Elric Menescire Elric Menescire

      Qui en doutait ? Là où je vis, ou j’ai voté, et où nous l’avons mis dehors (dans les 4e et 5e pour le rien vous cacher) on ne l’a pas beaucoup vu durant la campagne, hormis sur les innombrables affiches… Et a part ses colleurs extrêmement agressifs (j’ai eu droit a des menaces,ils n’ont pas été déçus du voyage je vous le garantis) il n’y avait rien d’autre…il mérite sa branlée,et je suis gentil. Que pouvait il faire a part se vendre pour un plat de lentilles ? Vous le voyez retourner a la vie civile ?

      Signaler
  6. Pitxitxi Pitxitxi

    Il faut tout faire pour éviter ce déni démocratique, ce putsch à la brésilienne. Samedi matin, le parvis de l’hôtel de ville doit déborder de l’ensemble des citoyens voulant combattre ces arrangements rances. Le système doit prendre fin, l’espoir doit prendre le dessus, les vieilles magouilles doivent disparaitre, Marseille mérite qu’on la respecte et qu’on respecte le choix de ses citoyens.

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      Merci de ne pas nous insulter. Un Marseillais né à Rio ( ou un Carioca de Marseille, comme vous voulez).

      Signaler
    • LN LN

      Impossible de signer…. Il me prend pour un robot 😉

      Signaler
  7. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Cette ville est fantastique : grâce à une loi particulièrement tordue, son avenir dépend d’une personne qui a recueilli en tout et pour tout 5.025 voix, sur 179.474 votes au total (y compris les blancs et nuls). 2,8 % des suffrages qui valent plus cher que les 66.512 voix recueillies par le Printemps Marseillais.

    J’espère que ceux qui avaient tenté, ces dernières années, de réformer cette loi dont les effets pervers sont criants seront entendus demain : cette pantalonnade tragique dans une ville qui a d’immenses problèmes à gérer n’était vraiment pas nécessaire.

    Signaler
    • LN LN

      Et voilà que cette même personne demande le poste de 1er adjoint. Que pouvait-elle demander de mieux ?

      Signaler
    • pascal pascal

      Pour sûr cette loi n’est pas idéale, mais si elle existe c’est aussi pour permettre l’expression d’une majorité pour gouverner car PM avec 38% ne pourrait pas gérer (c’est le pb de proportionnalité réclamer par le FN à toutes les élections). Il faut donc une majoration du parti arrivé 1er comme pour les régionales (ce qui a aussi des risques, le FN serait majoritaire sans le désistement de la gauche aux dernières régionales). Donc pas simple…

      Je crois qu’il ne faut pas dédouaner les candidats qui n’arrivent à se réunir ou se désistent de manière hiératique et non homogène. Les modalités de scrutins sont connues d’avance et j’ai jamais entendu parler ce type d’imbroglio à Lyon et Paris. Cela révèle donc essentiellement du niveau de nos idylles incapables de passer outre leurs égos !

      Signaler
    • Latécoère Latécoère

      C’est même pire que cela puisqu’au bout du 3ème tour, le résultat pourrait même dépendre du vote de Lisette Narducci !
      Et vous n’avez pas rêvé, elle a bien dis MES arrondissements.

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      J’ai habité Paris pendant un bon moment. Si la loi PLM s’y applique aussi, on n’y trouve pas ce clanisme qui fait qu’un arrondissement devient le fief inexpugnable d’une personnalité qui se contente d’y bétonner sa carrière. Il n’y a là-bas aucun équivalent d’un Bruno Gilles “propriétaire” du 4-5 ou d’une Ghali “propriétaire” du 15-16.

      A Marseille, les effets pervers de cette loi se traduisent plus qu’ailleurs par une logique de rente : il ne s’agit pas ici d’avoir une vision à l’échelle de la ville et d’en convaincre les électeurs, il s’agit juste de conquérir quelques secteurs et de s’en servir comme tremplin, quitte à abandonner purement et simplement le reste de la ville.

      Bien sûr, ce n’est pas la loi elle-même qui est en cause, c’est l’utilisation qui en est faite par une classe politique professionnelle sans envergure ni honte.

      Signaler
    • juH juH

      @pascal,
      dans les autres villes, il y a aussi la prime au premier: 50%+N% du second (ou premier) tour des conseillers municipaux, comme dans chaque secteur de Marseille.
      Donc dans les autres villes, le vainqueur est assuré d’avoir la majorité absolue, pas à PLM.

      Signaler
    • gabeloupasfou gabeloupasfou

      Il faudrait au minimum interdire de proposer pour l’élection de maire une personne qui n’était même pas candidate au vote pour la mairie de secteur. C’est là que réside la plus grosse insulte au choix du peuple.

      Signaler
    • pascal pascal

      @électeur du 8e @juH
      merci pour vos retours, je vous rejoins totalement sur l’idiotie de cette loi PLM. je souhaitai insister sur le manque d’humilité de nos élus locaux qui font carrière.
      j’espère qu’il y aura des modifications de la loi PLM mais j’espère encore plus qu’un jour on limitera à 2 mandats l’exercice du pouvoir quand on voit les dégâts causés par 30 ans de Deferre et les 25 ans de Gaudin.

      Signaler
  8. Un électeur du 9 ème Un électeur du 9 ème

    Avec l’alliance secrète Vassal – Teissier – RN le soi disant “front républicain” fait ainsi ses preuves !

    Signaler
    • patrick patrick

      on va demander à bacchi se qu’il en pense.

      Signaler
  9. Brallaisse Brallaisse

    Bacchi ce type qui parle de travail et qui n’a jamais travaillé.
    Un communiste reste un communiste

    Signaler
  10. Louise LM Louise LM

    prétendre que les communistes ne travaillent pas est insultant, faux et bête
    de la propagande de droite niveau zéro

    en revanche Bacchi a commis des erreurs politiques au premier et au second tour en mettant le PM devant le fait accompli

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      BACCHI est le vrai zéro dans cette histoire et une imposture. Je reconnais être cocue par ses représentants cela ne doit pas faire plaisir,chère Louise. Mais vous avez le pompom entre coppola et bacchi, continuez aux prochaines élections vous ferez 2%

      Signaler
  11. GlenRunciter GlenRunciter

    Objectivement donc, si on resume, c est bruno gilles qui aura mis fin au règne de LR a Marseille, et ce depuis le debut de la campagne jusqu’a lundi dernier ou il a mis le coup décisif en indiquant qu’il ne voterait pas pour vassal au 3e tour. Fin de partie.
    Lui et son ego vont pouvoir prendre leur retraite au senat avec la satisfaction du travail accompli. Comment Marseille va faire pour se passer de son génie visionnaire, mystère…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire