Il est pas frais mon Rouget de l'Isle ?!

À la une
par editeur3
le 5 Fév 2010
6

Si Rouget de l’Isle avait su ça, il aurait sûrement composé l’Internationale ! La gaudinade du jour a un défaut : vous en entendrez parler au moins jusqu’en 2013 ! Alors autant vous mettre au parfum tout de suite. L’histoire est la suivante : on nous rabat les oreilles depuis hier du projet de mémorial de la Marseillaise qui sera présenté en grandes pompes au conseil municipal de Marseille lundi. Officiellement, il s’agit de montrer que la culture et Marseille ça fait un et que le quartier Belsunce n’a pas été oublié dans la réhabilitation tant annoncée. En effet, les aménagement sociaux annoncés dans ce quartier délabré du centre-ville n’ont jamais vraiment eu lieu. Certes, la défiscalisation a attiré les petits promoteurs qui ont retapé quelques patés de maisons avant de les revendre à Marseille Aménagement, la SEM de triste réputation gérée par la ville. Bref, logements oui, sociaux non, et vive la loi Malraux qui a permis à certains de se payer de beaux 4X4 de marque allemande.

Pour revenir au projet : il est annoncé avec tambours et trompettes comme un grand musée à la gloire de Rouget de l’Isle qui a composé et joué pour la première fois l’hymne national en ce lieu situé rue Thubaneau, une rue à putes bien connue des puceaux. Officiellement il s’agira d’un musée de 300 mètres carrés (dans un immeuble de 650m2). En réalité, l’espace d’exposition sera de l’ordre de 150 mètres carrés (oui oui : 150 !) auquel on ajoutera deux surfaces commerciales de 70 mètres carrés chacune. Plus drôle encore : l’ensemble sera géré en DSP (délégation de service public) à une société qui s’appelle Vert Marine et spécialisée dans la gestion de piscines et de golfs… L’idée est de dealer avec les Tour Operator qui déversent les cars de touristes étrangers venus des paquebots (les Ibis flottants du dimanche que vous voyez à la Joliette) et de faire de ce mémorial un passage obligé de leur triste parcours en centre ville. Objectif : atteindre coûte que coûte 40 000 visiteurs au compteur par an. Et hop, Marseille capitale culturelle vient de faire un grand pas en avant.
Un lien Tout ce que vous ne savez pas sur Claude Joseph Rouget de l’Isle dans Wikipedia.

Un lien Allons-z-enfants etc… La suite sur la wikibio de la Marseillaise

Un lien La réhabilitation de la rue Thubaneau a commencé sous le le mandat Vigouroux.

Un lien La fiche officielle des travaux sur le site de Marseille Aménagement

Un lien L’un des deux manuscrits originaux de la Marseillaise a été acheté par Gainsbourg en 1981. Vous vous souvenez ?

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. pyrrhon pyrrhon

    merci pour ce bel exercice de vrai journalisme, les faits, toujours les faits et rien que les faits…
    les petits camarades qui possèdent une carte de presse feraient mieux de prendre exemple à commencer par ceux du grand quotidien régional! à moins que monsieur pillet ambitionne de s’y prendre en photo!

    Signaler
  2. Chasseur émérite Chasseur émérite

    Il est vrai qu a Marseille tout tourne autour de “il est beau mon poisson”.mais a ce tarif, il est dur a avaler pour ceux qui vivent a belsunce…
    Au fait, il sait ou c’est belsunce Jean-Claude?

    Signaler
  3. Carrie Carrie

    “Des faits toujours des faits” ?? C’est une plaisanterie !! Alors donc c’est cela l’objectivité et la neutralité des journalistes, je cite : “a permis à certains de se payer de beaux 4X4 de marque allemande”, “les Ibis flottants du dimanche” ???? Et j’en passe !
    Quel mépris ! Entre ça et La Provence, nous voilà bien lotis !! Ceux vendus à la droite, ceux vendus à la gauche et qui règlent leurs comptes….. Des journalistes qui se contentent de rendre compte ça existe encore ??

    Signaler
  4. marie marie

    Moi, je les trouve sympas les projets de la Ville. Non vraiment sans rire, un ferry boate pour les touristes, un musée pour les touristes et bientôt -n’ayons peur de rien- un petit train sur la rue de Rome sans doute aussi pour les touristes.
    Et puis pour remplir le musée une fois passée la saison des.., enfin de ceux ci-dessus, Vert Marine pourra toujours se rabattre sur les écoles pour alimenter une billetterie que nous lui souhaitons prospère et faire montre à nos zenfants de ce trésor du patrimoine local (bien utile en ce temps d’introspection identitaire) qui, nous l’espérons tous ne prendra pas la poudre d’escampette comme un certain Degas.

    Signaler
  5. Sardine70 Sardine70

    Je pense qu’il ne s’agit pas là d’un article de journalisme, mais plutôt d’un billet d’humeur, non ?
    En tout cas, j’aime beaucoup ce coup de gueule… Faut dire qu’il y en a vraiment ras-le-bol de cette vitrine à touristes et à hommes d’affaires qu’est devenu le centre ville : le tram, les beaux bâtiments modernes…etc.
    Marseille, la ville où les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent. Pas seulement matériellement, mais culturellement aussi. Musées minables, destruction du patrimoine immobilier, patinoire, je viens de l’apprendre, ridicule… S’il n’y avait pas le soleil et la mer, ce serait la ville la plus lamentable de France.
    A quand la culture ? la vrai ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire