Frédéric Cuvillier : "la L2, un scandale d'Etat"

À la une
le 2 Nov 2012
11

"Alors ça j'avais encore jamais vu, c'est hallucinant". Frédéric Cuvillier, le ministre des transports en tomberait presque de sa Peugeot de fonction. Il vient de parcourir les quelques kilomètres de la L2 Est, suivi par une caravane composée de quelques élus et parlementaires locaux (tous socialistes…) : Sylvie Andrieux, Samia Ghali, Eugène Caselli, Patrick Mennucci, Henri Jibrayel, et d'une dizaine de journalistes. Et c'est vrai que la visite est ahurissante. On se croirait dans un road movie, entre Mad Max et Buffet Froid. Après avoir visité le port, et le pauvre Napoléon-Bonaparte, le ministre des transports – il est aussi Ministre de la mer – avait décidé de revenir sur la terre ferme pour organiser un petit point presse sur le chantier de la L2. Plus exactement sur la L2 Est (entre Frais Vallon et Florian), parce que pour ce qui est de la L2 Nord (entre le Merlan et La Rose), rien n'a vraiment démarré.

On connaît tous le pitch : l'idée de cette L2 est d'avoir un semi-périphérique qui permettrait de contourner Marseille entre les autoroutes Nord et Est, sans avoir à passer par le centre-ville, ni par l'onéreux et très embouteillé tunnel Prado-Carenage. Comme toutes les grandes villes de France, quoi. Mais ici on est à Marseille, donc cette L2, on en parle depuis les années 30. Les premiers coups de pelle ont été envoyés il y a 30 ans, et on attend toujours. Et pendant ce temps les actionnaires (Vinci, Eiffage) de la  SMPTC, la société qui exploite le tunnel ont encaissé des dizaines de millions d'euros de dividendes. "Mais ça n'a rien à voir", nous ont juré la main sur le coeur des représentants de l'Etat en charge du dossier qui accompagnaient le ministre.

En tout cas ce n'est pas l'arlésienne votre L2, c'est plutôt la marseillaise.

C'est la réponse pince-sans-rire de Cuvillier à un de nos confrères de France 3. "Et au fait Monsieur le préfet, ça a coûté combien tout ça jusqu'à présent ?" "400 millions d'euros Monsieur le ministre", répond Hugues Parant en tirant nerveusement sur son clope. "Bon ben, on peut dire que c'est une sorte de scandale d'Etat", poursuit Cuvillier. Pas un bon jour pour arrêter de fumer.

Pour 700 millions d'euros de plus

Car ce qui est effectivement hallucinant c'est que cette L2 Est elle a l'air quasiment terminée, elle est creusée, entourée de grands murs de protection, des tunnels sont percés. Il reste à mettre du goudron et quelques panneaux et l'affaire semble faite. "Il reste un peu moins de 150 millions de travaux et environ un an pour tout terminer", confirment les fonctionnaires en charge de la L2 à leur ministre. Enfin ça c'est pour la L2 Est, car la L2 Nord c'est 550 millions d'euros de plus, et pas mal de problèmes non résolus, notamment en terme de voisinage. Le Nimby (not  in my backyard), reste un sport très prisé à Marseille. Et justement Monique Cordier, la patronne des patrons de CIQ et à ce titre vice-maire de Marseille est aussi de la petite balade, mais fait sa blasée :

Vous savez cette L2 je l'ai souvent visitée et avec de nombreux ministres.

"Mais vous verrez je serai le dernier", fanfaronne notre héros du jour, qui est donc venu annoncer que ce scandale d'Etat ne pouvait continuer, et que promis juré cette fois c'était la bonne et que l'Etat allait donc tout faire pour finaliser un PPP (partenariat public-privé) et au moins terminer la L2 Est vers 2016. C'est d'ailleurs l'une des rares promesses en matières de transports du comité interministériel du 6 septembre, dans un domaine qui en a bien besoin… "Il faut l'ouvrir à la circulation le plus vite possible". Pour la L2 Nord cela semblait moins précis en terme de calendrier même si le ministre a rappelé que l'entreprise choisie pour terminer la L2 Est aurait aussi en charge l'autre tronçon.

Au passage, il n'y a pas que l'Etat qui finance mais aussi les collectivités locales. Le président de la communauté urbaine Caselli semblait en tout cas très enthousiaste à grand coup de "merci Monsieur le ministre", jouant des coudes pour être avec Cuvillier dans le cadre du photographe de l'avenue Salengro. Quant au président du CG13 Jean-Noël Guérini, autre financeur substantiel, il n'était pas de la petite balade, on ne peut donc pas vous dire ce qu'il pense de tout ça, mais il a ces derniers mois lourdement insisté sur la responsabilité des entreprises qui trainaient des pieds.

Avant de remonter dans sa berline poussiéreuse, le ministre des Transports, persuadé qu'il ne verrait plus surgir de derrière un pilier Marcel Béliveau et que cette L2 fantôme était bien réelle, s'est tourné vers les élus marseillais avec une bien cruelle conclusion : "Heureusement que les marseillais ne voient pas ça, c'est pour cela d'ailleurs qu'ils le tolèrent"

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Saint Just Saint Just

    Cette voie est essentielle pour la ville et sa mise en place a été gérée par des gens incapables car L 2 est la priorité N° 1 pour Marseille. Le financement n’est pas clair non plus, car le fameux PPP (partenariat public privé) est considéré et présenté comme dette, ce qui a toujours été sur le plan technique mais par le passé il n’était pas dans l’endettement des collectivités territoriales. C’est très étonnant que cette voie aussi importante pour la ville soit si mal gérée. Il faudra s’en souvenir en 2014.

    Signaler
  2. mmm mmm

    Dès le départ du creusement du tunnel Prado Carénage, les grands du BTP gestionnaire de la sté Prado Carénage ont dealé avec les politiques, on s’en souvient M Pezet et P San Marco ont été condamnés pour avoir financé le PS via ce chantier… Ce n’était évidemment que la partie émergee de l’iceberg de la corruption qui, si les corrupteurs ne sont pas idiots, a du concerner toutes les familles politiques.
    L’intérêt évident de cette société, c’est qu’il soit toujours très difficile de traverser Marseille…
    + De très puissants personnages habitent tout près du tracé de la L2, dans le 12ème, et une fois cette semi-autoroute urbaine en circulation, leurs biens immobiliers subiront une terrible décôte.
    Ajoutez à cela des préfets impuissants, et heureux de vite déguerpir du guêpier marseillais…

    Signaler
  3. Olympien Olympien

    Au lieu de se poser en donneur de leçons sur la L2, le ministre ferait mieux de s occuper de la situation de la SNCM qui va disparaitre avec ses milliers d emploi. Tout comme le précédent gouvernement avec SeaFrance, il regarde la SNCM mourir en spectateur

    Signaler
  4. huey13000 huey13000

    Quel foutage de gueule! Cette situation me met toujours en rogne même si je n’y habite pas tres loin de se quartier j’ai mal pour les habitants : Comment les responsables politiques, dignes de ce nom ont-ils pu démissionner de leurs devoirs, laissant à l’abandon les habitants de ces quartiers les obligeant à vivre depuis des lustres dans des paysages apocalyptiques, des friches, que les piétons désertent, où les automobilistes passent leur quatrième, si ils le peuvent, pour déguerpir? Ces habitants n’ayant que cet horizon en ouvrant leurs fenêtres s’ils les ouvrent !

    Rentrer chez soi après une dure journée de travail mais comment pouvoir se reposer dans un tel environnement, c’est à devenir dépressifs ce que n’ont pas risqué nos politiques qui sont toujours là à se disputer le poste ! Ces habitants ce sont endettés pour acheter leurs logements qui ne valent plus tripette! Il n’y a pas que la délinquance, pourquoi Marseille est une ville que les habitants fuient et idem pour les touristes? Les marseillais n’ont rien à faire des questions de tunnels engendrés par une mauvaise gestion de la politique urbaine, ce n’est pas leur problème!
    Ce qu’ils savent c’est qu’on leur demande toujours plus d’impôts, de leur temps précieux dans la circulation, de l’essence qui part pour rien et tout est ainsi! C’était mon coup de G pour ces gens de la L2, je n’ose pas dire “ces braves” ! La solution : la métropole ! On prend les mêmes et on recommence!

    Signaler
  5. Marseillais Indigné Marseillais Indigné

    Pour l’automobiliste ,contraint, faute de mieux d’utiliser sa voiture pour aller du grand sud de Marseille au grand nord :, par exemple de Luminy aux Arvanaux le sens des priorités et la cohérence qui animent le projet gaudiniste saute aux yeux Partout on défonce les rues on dévie la circulation Un mouvement brownien sans doute destiné a faire croire à l’électeur (qu’on prend pour une pomme) en vue de 2014 que Mossieur le Sénateur-Maire est un grand bâtisseur et un aménageur visionnaire Quand on y regarde de plus prés on se demande combien de Kms de L2 auraient pu étre aménagés avec le fric des contribuables ,jeté par la fenêtre pour paver (mais oui paver les rives du Vieux Port : ), pour modifier l’accès à la Porte d’Aix par l’autoroute ou encore construire le Tunnel sous le Rond Point du Prado ou encore ,le Tramway rue de Rome ,ce joujou qui fait à nouveau doublon avec le Métro

    Signaler
  6. Placeauxjeunes Placeauxjeunes

    Cher Marseillais indigné,
    On ne peut qu être d accord avec votre constat: tout ça, c est n importe quoi. Par contre, vous faites une erreur: le responsable, ce n est pas que Gaudin. C est aussi Caselli car c est de la compétence de MPM. De toutes façons, ces 2 là, ils sont d accord sur tout

    Signaler
  7. Anonyme Anonyme

    Le chanti est freinè a grand coup de liasses du prado carenage …. encore un secret de polichinelle !!!

    Signaler
  8. tikee tikee

    Bonjour, comme vous tous je suis indignée! Pensez vous qu’il serait possible de tous nous réunir pour faire poids et nous faire entendre? exemple une pétition comme pour David Guettta, ca a marché!! Je ne supporte plus Marseille et ces paradoxes, Capital Européenne oh que oui mais sans périphérique qui contourne la ville! Je ne suis pas sur Marseille depuis longtemps 2 ans et demie et je part seulement à la recherche d’une action à faire pour ne pas rester énervé dan mon coin, et tenter quelque chose. Je suis intéressé pour connaitre vos avis,

    Signaler
  9. Anonyme Anonyme

    Une seule solution ! le boycott du tunnel prado carénage, un gros bordel en ville, plus personne ne peut aller bosser, comme ont fait les éboueurs…Indignés, unissons nous !

    Signaler
  10. k k

    Je pensais que Marseille était une grande ville et que pour ce type de chantier le gros problème était les expropriations préalables… il y a plusieurs décennies notre famille a quitté Marseille. le seul horizon vert était le jardin public du coin avec ses crottes de chiens dans les bac à sable des gosses ou alors 90 minutes d’embouts’ pour sortir… 40 ans plus tard on voit qu’on avance à l’allure du lièvre! ça pue!

    Signaler
  11. Anonyme Anonyme

    lol …

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire