[Pris en flag] Fonds européens pour la région : Estrosi invente des millions supplémentaires

À la une
Jean-Marie Leforestier
15 Fév 2016 14

Au retour de son voyage à Bruxelles, Christian Estrosi a annoncé être "parvenu à décrocher plus de 250 millions d'euros de fonds européens". Problème : les fonds étaient déjà budgétés. La commission européenne certifie que le président de région a quitté la Belgique sans un euro supplémentaire.

« Le seul président de région à être reçu par le dirigeant de la plus grande puissance du monde ». À l’heure de relater le voyage de son président à Bruxelles, le service de presse de la région PACA n’a pas lésiné sur les superlatifs.

La semaine dernière, Christian Estrosi a rendu visite à la commission européenne avec son premier vice-président délégué aux fonds européens (par ailleurs député européen, les choses sont bien faites) Renaud Muselier. Et outre une belle photo avec Jean-Claude Juncker, ils en sont revenus avec une annonce sur le papier fracassante : « Au terme de longues négociations avec les commissaires européens, le président de région est parvenu à décrocher plus de 250 millions d’euros de fonds européens. »

Estrosi démenti par la commission européenne

La Provence et Nice-matin présents sur place ont fait le même récit d’un Christian Estrosi qui « en un seul rendez-vous » aurait substantiellement amélioré le train de vie de la région. Cela a particulièrement mis en colère l’ancien premier vice-président de la région, le socialiste niçois Patrick Allemand. « Les programmes opérationnels pour la période actuelle ont été signés, négociés et délibérés sous Michel Vauzelle. L’argent que monsieur Estrosi s’apprête à dépenser aujourd’hui, et j’en suis heureux pour la région PACA, c’est moi qui suis allé le chercher à l’Europe avec les directeurs avec qui j’ai eu le plaisir de travailler ! », s’agace-t-il dans un communiqué.

Plus gênant, la commission européenne interrogée par Marsactu répond « non » quand nous lui demandons si ce rendez-vous a débouché sur des fonds supplémentaires. À ses yeux, la visite a servi à « dresser un état des lieux de la mise en œuvre du programme régional PACA 2014-20 qui représente une enveloppe financière de 411 millions d’euros (284 millions de fonds européens pour le développement européen et 133 millions du fonds social européen) venant de l’Europe ». Une manière polie de dire qu’il s’agissait là d’un point d’étape.

Des fonds pour l’économie

La Commission européenne signifie même « sa satisfaction vis-à-vis du progrès actuel, à savoir un niveau de programmation de 16%, qui est en ligne avec la moyenne des régions françaises ». Le satisfecit vaut donc essentiellement pour l’équipe précédente qui a signé la nouvelle campagne de financements européens pour cinq ans dans le cadre du plan Europe 2020.

Les régions pilotent en effet ce plan qui a permis à PACA d’obtenir un milliard d’euros pour soutenir « l’activité économique innovante et durable » mais aussi la formation professionnelle. Christian Estrosi a promis d’accélérer le déblocage des crédits alloués aux petites et moyennes entreprises. Il prévoit en effet de lancer son fonds d’investissement pour les entreprises en région (FIER) – une promesse de campagne – en septembre avec notamment 60 millions d’euros de fonds européens. « Cela a été noté avec satisfaction par les représentants de la Commission », commente-t-on à Bruxelles. À défaut d’un gros chèque, Christian Estrosi est au moins reparti avec un bon point.

Ajout à midi le 15 février : retrouvez la réaction de la région ici.

Loading

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE SPECIALE – 2 MOIS pour 2€

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.


A la une

La station de métro Gèze n’ouvrira pas en septembre
Martine Vassal avait raison de se refuser à avancer la moindre date. Mais son vice-président délégué aux transports Roland Blum n'a pas eu cette...
Bus secret de la RTM : on l’appelait « la clandestine »
"Je te conseille plus de prudence quant aux dates de mise en service que tu annonces." La réponse émane d'Eugène Caselli, ancien président socialiste...
Un chantier ferroviaire lyonnais éloigne le port de Marseille de ses clients
Aller vite et être fiable. Voici pour résumer le credo des ports européens pour devenir le point d'entrée des marchandises venues d'autres continents. Un...
Renvoyé en correctionnelle, le militant Kevin Vacher dénonce une décision « politique »
Épuisé mais soulagé. Le militant du collectif du 5 novembre, Kévin Vacher est sorti du palais de justice après plus de 28 heures de...
Marseille, bonne élève de la lutte contre les trafics de stupéfiants ? Pas si sûr
Mardi, trois ministres et un secrétaire d'État "descendaient" à Marseille, annoncés à la dernière minute, pour présenter le nouveau plan national de lutte contre...
La relance accélérée du PPP des écoles paraît mal engagée
En février dernier, le tribunal administratif décidait d'annuler la délibération actant le recours au PPP, partenariat public privé à un milliard d'euros, pour la...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire