Finie depuis un an, la première partie du parc de la porte d’Aix attend son ouverture

Actualité
le 11 Avr 2019
11

Depuis un an, Euroméditerranée a fini la première partie du futur parc urbain de la porte d'Aix. Mais la Ville de Marseille, qui en a récupéré la gestion, refuse de l'ouvrir tant qu'un local à gardiens n'est pas fourni. Une ouverture en juin se dessine enfin.

La phase 1 du projet est finie depuis l'été 2018. Photo : Emilio Guzman

La phase 1 du projet est finie depuis l'été 2018. Photo : Emilio Guzman

Tout est question d’échelle. Au beau milieu du chantier toujours en cours de la porte d’Aix, un carré de verdure attend patiemment son ouverture. Celle-ci est programmée pour juin. Du côté d’Euroméditerranée, on croise les doigts. L’établissement public s’était engagé à une livraison en deux temps de cet espace vert, si rare.

Si on prend un peu de hauteur, c’est le seul parc public à l’échelle du centre-ville. L’autre petit morceau de verdure est l’ancien port antique de la ville, uniquement accessible aux visiteurs du musée d’histoire et actuellement en chantier.

Le carré de verdure de la porte d’Aix, grillagé et planté de 300 espèces différentes, attend patiemment depuis un an son ouverture au public. Une paille à l’échelle de l’histoire de la ville. En 2007, l’aménagement de la porte d’Aix et la taille du futur parc étaient un des points de débat entre les deux principaux candidats aux municipales, Jean-Noël Guérini et Jean-Claude Gaudin. Après plus de dix ans d’attente, un an de plus ou de moins…

« La première phase est finie depuis un an, confirme Nicolas Mattéi, en charge du projet au sein de l’établissement public. De fait, il est très rare qu’un parc soit livré et ouvert au public immédiatement après sa livraison. Les plantes sont jeunes, fragiles. Nous avons donc attendu l’automne pour livrer la première partie du parc ». Mais depuis, celle-ci traîne encore les pieds.

« Un parc sans gardien ? En quelques jours, il n’en restera plus rien »

Plus exactement, la Ville n’envisage pas de gérer un parc si celui-ci n’est pas gardé. « Franchement, vous imaginez un parc sans gardien à la porte d’Aix ? En quelques jours, il n’en restera plus rien, plaisante Monique Cordier, l’adjointe aux espaces verts. Pour nous, il n’en était pas question. Or, si vous mettez un gardien dans un parc toute la journée, il faut bien un endroit où il puisse se reposer, aller aux toilettes… Cela n’était pas le cas dans le parc tel qu’il nous a été livré. »

En fait, ce local pour les gardiens existe bel et bien mais dans la seconde partie du parc qui ressemble encore à un chantier. D’ailleurs, quand on évoque le sujet du local pour les gardiens, la présidente d’Euroméditerranée, Laure-Agnès Caradec, cite spontanément le chantier de la résidence étudiante Sens que le promoteur Amétis est en train de construire à l’entrée du parc, côté autoroute du soleil. Ce n’est pas pour rien : la Ville est censé y acquérir 300 mètres carrés pour y installer une buvette et le fameux local pour les gardiens et les jardiniers.

Plan d’Euméditerranée du futur plan. La parc provisoire est à gauche du carré vert.

« À peine un square »

En attendant que celui-ci soit livré, courant 2019, Euroméditerranée doit mettre en place un préfabriqué pour accueillir local à râteaux et lieu de repos et ainsi permettre une ouverture début juin. « Je crois que cette histoire de local est un prétexte, soupçonne Patrick Rué, le patron du syndicat FO des territoriaux. D’après ce que je sais, la Ville considère que c’est à peine un square et que ça ne vaut pas le coup de le faire garder. Il faut ensuite trouver le personnel pour le faire ».

La possibilité d’une ouverture en début d’été n’est pas arrivée jusqu’aux oreilles du syndicaliste. « Il faudra que la Ville prenne une décision qui passe devant le comité technique », note-t-il. Or, toute décision qui influe sur les conditions de travail des agents doit au préalable être examinée par cette instance paritaire qui se réunit avant chaque conseil municipal. Le prochain est en juin.

Monique Cordier n’écarte pas encore complètement cette possibilité en cas de mise à disposition d’un local provisoire, sans rien confirmer formellement. En cas de refus de la Ville, la phase 1 rejoindra la phase 2 pour une inauguration à l’automne. Après tout, la date de livraison initialement prévue était en 2016. Une paille…

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. François Mouren-Provensal François Mouren-Provensal

    Un parc en béton aurait été livré avec célérité. Marseille sait faire pousser le béton avec excellence. Mais avec de la végétation c’est forcement problématique

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Voilà un cas d’école digne d’être présenté à l’ENA ou bien aux différents IRA:
    « La décision d’ouverture d’un équipement public soumis au bon vouloir du syndicat maison » .
    Et dire que Gaudin croit être le maire de Marseille.
    En cas de réclamation , de doléances ou bien de questions diverses, écrivez à Rué . C’est plus simple, plus rapide et plus efficace.

    Signaler
  3. petitvelo petitvelo

    Marsactu, il manque juste à votre article un petit jeu pour passer le temps à l’ombre de ses immenses arbres dès juin ou septembre : le jeux des 1000 différences entre les arbres sur le plan que vous reproduisez et ceux planté en réalité. On dirait que le passage pour arbre n’a pas été mis en place et qu’ils n’ont pas pu traverser la route jusqu’au métro comme « prévu ».

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      En fait j’ai bien regardé, ils y sont vraiment en vrai: je bas ma coulpe.
      Il est vrai que planter petit est plus pérenne …

      Signaler
  4. pascal pascal

    je rejoins le commentaire précédent, je trouve la maquette bien plus verte que le résultat. Pour l’heure, je trouve la réalisation moche. Par ailleurs je ne vois pas ce qu’il y a à garder

    Signaler
  5. Laurent Lhardit Laurent Lhardit

    tout est dans le commentaire de Cordier :  » Franchement, vous imaginez un parc sans gardien à la porte d’Aix ? « 

    Signaler
  6. Tarama Tarama

    Parc… parc…
    Square, jardinet, conviendraient mieux pour qualifier l’endroit.
    Il y avait plus de verdure sur l’ancien rond-point de la Porte d’Aix…

    Signaler
  7. Pascal L Pascal L

     » si vous mettez un gardien dans un parc toute la journée, il faut bien un endroit où il puisse se reposer, aller aux toilettes… » En effet ! Car, bien évidemment, il n’y a pas de toilettes prévues pour les visiteurs et les passants, c’est la norme à Marseille

    Signaler
  8. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Il leur faut bien un local pour ranger leurs outils
    Feuille, râteau c’est le chant des municipaux.
    Feuille, râteau c’est bientôt leur de l’apéro !
    Feuille, râteau c’est le chant des municipaux.
    Feuille, râteau c’est bientôt leur de l’apéro

    Signaler
  9. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Feuille, râteau c’est le chant des municipaux.
    Feuille, râteau c’est bientôt l’heure de l’apéro !
    Feuille, râteau c’est le chant des municipaux.
    Feuille, râteau c’est bientôt l’heure de l’apéro

    Signaler
  10. Karo Karo

    A qui sait attendre tout vient à point. Les dossiers concernant l aménagement du parvis de la porte d Aix ont été financés par certaines collectivités en 2005 et livrés en 2016 : soit 11 ans pour couler du béton et poser du calcaire /granit ? chinois ? Et encore le sol n’est pas droit partout. 3 ans pour ouvrir un parc ça va laisser du temps aux arbres de grandir !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire