Premier vrai pas d'Euroméditerranée dans son extension du nord, le parc Bougainville concentre les enjeux urbanistiques et sociaux. Au terme des deux premiers ateliers de concertation, Marsactu vous emmène dans une visite virtuelle.

On y croise presque autant d’étudiants, de doctorants, d’architectes, de techniciens de la politique de la ville que d’habitants. Lancée depuis le 5 mars, la concertation autour du futur parc Bougainville intrigue à plus d’un titre. À deux pas du métro Bougainville, bordé par un boulevard automobile, au pied du parc Bellevue, à un ricochet des tous nouveaux Docks Libres, l’équipement concentre les enjeux urbanistiques et sociaux. C’est aussi le premier vrai pas d’Euroméditerranée dans son extension du nord, si l’on excepte l’îlot témoin baptisé « Smartseille », où les bureaux sont majoritaires. Cette fois-ci, c’est de la verdure (4 hectares) qu’il s’agit d’amener dans un secteur qui en manque cruellement.

 

Extrait d'une présentation de l'urbaniste François Leclercq, désigné pour superviser l'extension d'Euroméditerranée.
Extrait d’une présentation de l’urbaniste François Leclercq, désigné pour superviser l’extension d’Euroméditerranée.

Comme pour le secteur des casernes de la Belle-de-Mai en 2014 et la Plaine en 2015, le débat est lancé très en amont. Après la Ville puis la Soleam, c’est cette fois l’établissement public d’aménagement Euroméditerranée qui s’y colle, avec l’aide de l’association Arenes. « Euroméditerranée souhaitait changer de posture. Notre accompagnement, c’est la mise en œuvre mais aussi la stratégie », précise Mathias Bourrissoux, chef de projet.

Marsactu a suivi les deux premiers épisodes de cette concertation, démarrée par une balade sur site et qui sera clôturée fin juin par un forum public. La livraison de ce parc au budget total de 38 millions d’euros est elle prévue pour 2020.

Nous vous proposons de faire le même tour du quartier que les participants, sur un croquis virtuel ponctué de photos, de témoignages et de liens. Pour plus de confort, en particulier sur mobile, nous vous invitons à vous déplacer à Bougainville en plein écran. Croquis : Benoît Gilles. Textes et photos : Julien Vinzent.

Loading

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.