Enquête ouverte pour harcèlement moral dans les bibliothèques de Marseille

Actualité
le 8 Sep 2022
33

Saisi par le directeur du réseau de lecture publique de la Ville, le parquet a ouvert une enquête sur des faits dénoncés de harcèlement moral. Elle vise un cadre, figure centrale et controversée, objet de dénonciations laissées sans suite depuis plusieurs années.

Les salles de l'Alcazar, principale bibliothèque marseillaise. (Photo : BG)

Les salles de l'Alcazar, principale bibliothèque marseillaise. (Photo : BG)

Le conflit a pris désormais un tour judiciaire. Le parquet de Marseille a ouvert en mars 2022 une enquête préliminaire pour harcèlement moral, après un signalement de l’actuel directeur du réseau des bibliothèques, Pierre Chagny. Ce signalement a été effectué sur la base de l’article 40 qui impose à tout fonctionnaire témoin de faits délictueux […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Lecteur Electeur Lecteur Electeur

    L’emploi du terme de directeur pour désigner le responsable du département Arts et Lettres me semble inapproprié, quand bien même ce serait le statut qu’il se donnerait lui-même et cela rend la phrase suivante particulièrement ambiguë : “Le document de 130 pages, appuyé par de nombreux témoignages d’agents ou d’anciens agents des bibliothèques, décrit de façon détaillée les agissements du directeur”.

    Dans un organisation saine des services il ne peut y avoir qu’un seul Directeur des bibliothèques de Marseille (et éventuellement mais pas nécessairement, un Directeur adjoint, responsable de la Médiathèque de l’Alcazar) avec ; pour la Médiathèque de l’Alcazar, des responsables de départements thématiques. Mais en aucun cas un responsable d’espace thématique fut-il devenu conservateur par le jeu de la promotion interne FO – Gaudin, ne saurait être qualifié de Directeur.

    L’emploi de ce terme de directeur pour qualifier le responsable du département thématique Arts et Lettres confirme ce personnage dans ce qui est une véritable usurpation de fonction et ce n’est sans doute pas ce que Benoit Gilles souhaitait, donc il me semble qu’il faut modifier ce terme de “directeur” s’agissant du responsable Arts et Lettres.

    Signaler
    • Alain Dex Alain Dex

      Si on veut être précis, il y a un directeur (Chagny), des responsables de division (dont Casse) et des responsables de département, chaque division de l’Alcazar comportant plusieurs départements.

      Signaler
    • marguerite.deschamps marguerite.deschamps

      Je pense que “Le Directeur” désigne M. Chagny et non M. Casse. Son départ et sa réintégration dans les services de l’Etat permettrait au Système précédent de perdurer…

      Signaler
    • Benoît Gilles Benoît Gilles

      Bonjour, votre remarque est très juste, j’ai donc corrigé. Il est effectivement responsable de division et conservateur territorial.

      Signaler
  2. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    https://marsactu.fr/bibliotheques-la-justice-casse-la-promotion-trop-facile-dun-leader-de-fo/

    J’étais élu au sein du Conseil municipal de Marseille de 2008 à 2014 et, même quasi totalement privée d’information comme nous l’étions dans l’opposition, nous voyons bien lors des décisions votées que c’est FO qui dirigeait les bibliothèques et non pas la hiérarchie administrative officielle dont les décisions, notamment d’organigramme, étaient annulées par la majorité à la demande du syndicat.

    Signaler
    • julijo julijo

      effectivement, c’est la réalité que nous autres citoyens, électeurs et contribuables marseillais ressentions à la lumière des faits.
      je fais partie des électeurs du PM qui ont pensé à juste titre que le travail de détartrage des façons de faire de l’ancienne nullicipalité serait énorme, et difficile. je n’attendais pas de résultats immédiats connaissant la gabegie ambiante. avant.

      mais pourquoi dans des dossiers si flagrants, déjà ouverts et documentés faut-il à la marie actuelle tant de temps ???
      tout est connu, alors ? je crois que les élus PM avaient pour mandat d’assainir ?

      fo a bon dos, mais les employés municipaux, promus indument, sont connus de tous et de partout dans les services. fonctionnaires territoriaux il est compliqué de licencier, mais ça se déplace un fonctionnaire, ça se dégrade un fonctionnaire, bref, il y a plein de moyens !

      le PM est élu depuis 2020. une opération genre “mani pulite” serait bienvenue, non ?

      Signaler
    • Tarama Tarama

      On voit toute la difficulté à s’extirper du vieux monde, dont Coppola fait partie.

      Signaler
  3. mrmiolito mrmiolito

    Ca fait effectivement plus de 20 ans qu’on parle de ce nuisible, grâce à qui nous avons, entre autres, perdu plusieurs directeurs de grande valeur et un nombre incalculable d’agent.e.s parti.e.s ailleurs pour ne plus le subir.

    Signaler
  4. Patafanari Patafanari

    Le système Payan est la continuation du système Gaudin, héritier du système Defferre. Sans doute Madame Rubirola n’a -t-elle pas voulu rentrer dans la “combinazione”.

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Des arguments étayés à ce que vous avancez ? Ou affirmation gratuite pour juste jeter le discrédit ?

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Ah j’espère cher Patafanari que vous avez du dossier à nous faire partager. Sinon n’hésitez pas à le confier à Benoît Gilles, il est journaliste et donc ne trahira pas sa source. Nous non plus d’ailleurs

      Signaler
    • polipola polipola

      ah oui c’est vrai. Gaudin et Payan, exactement les mêmes.

      Signaler
  5. BRASILIA8 BRASILIA8

    Mme Fortin qui s’est présentée en tête de liste dans le 6/8 expliquait dans sa profession de foi que son expérience d’entrepreneuse la prédisposait à prendre en charge les problèmes de gestion du personnel .Elle a donc refusé le poste de maire de secteur pour devenir adjointe au maire en charge du personnel .
    On voit pour quels résultat.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Après, on ne peut trop taper sur Fortin, visiblement elle n’a pas fréquenté le milieu des voyous marseillais, on ne peut exiger d’elle une négociation avec une bate de base ball et heureusement.

      Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Il me semble que Marsactu nous a fait un article (au moins un) sur la reprise de tout l’organigramme des services et personnels de la municipalité par Mme Fortin. Elle n’a donc pas rien fait, et elle n’est pas responsable de ce que raconte cet article, l’emprise de FO et de quelques piliers nuisibles. Une fois fonctionnarisés (par l’ancienne équipe municipale) ces nuisibles sont devenus indeboulonnables.
      Le PM ne pouvait pas virer tout le monde en arrivant.

      Signaler
  6. BRASILIA8 BRASILIA8

    Mme Fortin nous a fait un tour de passe passe à la Rubirola/Payant
    et son “expérience ” en matière de gestion de personnel n’a pas l’air de lui être très utile ou peut être est elle très limitée ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Ou alors le personnel qu’elle gérait était des gens normaux et pas cette équipe FO qui opère avec des méthodes que je qualifierai de “très particulières”.
      La preuve sous l’ère de la gaudinie,ce n’est pas l’inspection du travail qui est intervenue mais la Gendarmerie,c’est dire. Et dans l’épisode du seul Conservateur de bibliothèque qui a à peine son Bac ,tout comme l’Ingenieur qui a trouvé sa nomination dans un Kinder surprise ,cela risque de se terminer de la même manière.
      A suivre.

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Brasilia8 vu l’ampleur des dégâts et la médiocrité du bonhomme, in faut des tueurs, pas des élus. Donc la justice. Et la procureure Laurens visiblement ne chôme pas, contrairement à son prédécesseur Tabarens

      Signaler
    • GlenRunciter GlenRunciter

      Hélas maitre braillasse,
      Malgré un toilettage sévère de l’organigramme et le remplacement de la quasi totalité des directeurs,
      certains auraient réussi a sauver leur place.
      Lorsqu’on veut éviter des erreurs de coupe quoi de plus naturel que de prendre conseil auprès d’un ingénieur élagueur…

      Signaler
  7. Tarama Tarama

    Ce monsieur a-t-il une quelconque compétence de bibliothécaire, ou comme je ne sais plus quel grand ponte FO, est-il passé de la catégorie C de la fonction publique territoriale a des fonctions de direction du navire amiral des bibliothèques de la deuxième ville de France par la seule opération du Saint-dicat ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      En posant la question,vous avez la réponse.

      Signaler
    • GlenRunciter GlenRunciter

      Des compétences ? Pour quoi faire ? Puisqu’on vous dit qu’il a un copain in-gé-nieur ! Et pourquoi pas aimer les livres tant que vous y êtes !

      Signaler
  8. ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

    « Ce rapport a été fortement contesté par Force ouvrière dont le conservateur est un représentant historique »
    Puisse cette affaire, et toute les autres, faire aller aux urnes professionnelles tous les employés de la Ville pour que FO recueille ce qu’il mérite : une bonne raclée

    Signaler
  9. Lissia Lissia

    Très bien, de parler de cette situation, mais alors il faut tout dire et ne pas laisser planer un doute pernicieux avec cette expression – involontaire ? – : “Etonnamment” dans ce paragraphe :”L’auteur de cette alerte est le directeur des bibliothèques lui-même, Pierre Chagny. Étonnamment, alors qu’il est le supérieur hiérarchique de Patrick Casse, il ne choisit pas de dénoncer ses supposés agissements par “les voies classiques du rapport disciplinaire, du signalement ou de l’information auprès de la hiérarchie””

    Il faut permettre au lecteur de comprendre ! Et lui donner à lire ce qu’exprime le Directeur (que je ne connais pas du tout) de l’Alcazar dans son alerte éthique. Il écrit noir sur blanc :

    “(…) je n’ai pas souhaité —comme le permet le dispositif d’alerte éthique— transmettre ce dossier à la chaîne hiérarchique. Ce choix s’explique par la volonté de protéger les témoins en évitant les fuites de confidentialité, fuites de confidentialité dont les témoignages confirment l’existence récurrente, voire systématique.”

    Vous voyez que ça va déjà mieux en le disant et que la procédure choisie de l’alerte s’éclaire ‘étonnamment de façon pertinente. Non ?

    Signaler
    • Benoît Gilles Benoît Gilles

      Bonjour, cela reste une position étonnante et justifie l’emploi de cet adverbe. le directeur des bibliothèques est un cadre de la municipalité qui, énonce clairement, la défiance qu’il a envers sa hiérarchie en ce qu’elle serait incapable de protéger ses propres agents. En cela, il justifie l’existence d’un système dont la haute administration serait complice, volontairement ou involontairement.

      Signaler
  10. Unjoursansfin Unjoursansfin

    Il y a peu le véritable directeur a appris par voie de tract FO qu’il allait être viré (non renouvellement de son détachement). Hormis l’élégance, la grande humanité et l’empathie remarquables de ce procédé dont est coutumier le syndicat de moins en moins majoritaire une grave question se pose :

    la mairie a -t-elle réellement pris fait et cause en catimini pour quelqu’un qui est allé jusqu’à menacer de mort les enfants d’agents ? Si oui qui exactement et jusqu’à quel niveau ?

    Si c’est un mensonge pourquoi n’a-t-elle pas démenti immédiatement et publiquement cette ignominie et déclaré son soutien au lanceur d’alerte ?

    La réponse à ces questions permettra de déterminer si le printemps marseillais veut et peut tenir ses engagements de campagne. En un mot : à quand la fin de la cogestion ? Notre vote en 2025 en dépend.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Quand vous êtes élu sur la base d’une escroquerie (socialiste un jour , socialiste toujours), quand issu du système vous pactisez avec FO en négociant son appui contre la continuité de la gestion de la” magouille sociale” de la ville de Marseille ,en politiquement correct il eut fallut que j’écrive” politique sociale”, que pouvez-vous attendre du PM ?.
      La signature et les engagements de cette équipe ne valent rien, l’intervention de Coppola est révélatrice à ce titre.
      Meilleur ou pire que Gaudin? Ce sont les mêmes sous des aspects différents mais avec un trait commun,profiter et se prendre pour ce qu’ils ne sont pas.
      Anecdotes marquante mais pas si étonnante du maire: son gros soucis,la décoration de son bureau,cela lui a pris des semaines.Revelateur du personnage et de ses priorités.
      Alors 2025 ?, Allez voter pour des plus bêtes que soit, et avec cette équipe nous sommes servis,non merci.,je n’en vois pas l’intérêt.

      Signaler
  11. Lecteur Electeur Lecteur Electeur

    Le CHSCT prend Il a connaissance d’un rapport rédigé par le Directeur du réseau des médiathèques. Le CHSCT est présidé par l’un des représentants de la collectivité, désigné par l’autorité territoriale (Maire, Président)..

    Par conséquent ce représentant de la collectivité, vraisemblablement l’adjoint délégué aux personnels aurait du faire jouer l’article 40 du code de procédure pénale :
    “« S’agissant des élus, la loi n° 2004-204 du 9 mars 2004 portant adaptation de la justice aux évolutions de la criminalité a créé deux nouveaux articles au code général des collectivités territoriales qui imposent à des élus de dénoncer au parquet des infractions dont ils auraient connaissance. Ainsi l’article L. 2211-2 établit que, conformément à l’article 40 du code de procédure pénale, le maire est tenu de signaler sans délai au procureur de la République les crimes ou les délits dont il acquiert la connaissance dans l’exercice de ses fonctions »”

    L’élu ne l’a pas fait, mais il devrait savoir que « L’article 434-1 du code pénal, la non-dénonciation d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets constitue un délit qui pourrait, le cas échéant et sous réserve des dispositions de l’article 26 de la Constitution, donner lieu à l’engagement de poursuites. ». Réponse du Ministère de la justice publiée dans le JO Sénat du 01/10/2009 – page 2308
    https://www.senat.fr/questions/base/2009/qSEQ090408239.html

    Par ailleurs concernant le renouvellement de la mise à disposition de l’actuel Directeur des bibliothèques de Marseille, conservateur d’Etat, M. Pierre Chagny que je n’ai pas l’honneur de connaître mais dont je salue l’honnêteté et le courage, cette mise à disposition est régie par une convention entre l’Etat et la ville. Voir un exemple de convention type : https://metz.fr/pages/conseil_municipal/seances/cm100701/doc/100701_cm_point47_annexe01.pd

    Si le maire ne souhaite pas le renouvellement de cette convention il doit transmettre à l’Etat un avis motivé, mais dans ce cas précis il risque de devenir complice des agissements du « conservateur » FO et le maire sera lui-même passible de poursuite car normalement l’enquête préliminaire qui vient de se déclencher peut très bien se conclure par une première mise en examen et la désignation de juges d’instruction…

    Signaler
    • Alain Dex Alain Dex

      Sur la situation de M. Chagny : on parle d’un détachement pas d’une mise à disposition, donc pas de convention. La différence, c’est que c’est la Ville qui paie, pas l’État.

      Signaler
  12. Lissia Lissia

    Monsieur Gilles vous avez répondu aujourd’hui à mon commentaire d’hier. Je vous pose deux questions simples :
    1/ Avez-vous lu l’ensemble des documents ?
    2/ Etes-vous adhérent à FO ?
    Merci de vos réponses. Simples, précises et directes.

    Signaler
  13. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Nous sommes en 2022. Toutes les dérives décrites dans cet article sont connues depuis… 2011. Elles ont été précisément décrites ici : https://www.lemonde.fr/idees/article/2011/01/20/marseille-gache-ses-talents-culturels_1467882_3232.html

    Les complices du système, élus, fonctionnaires ou syndicalistes toxiques, qui l’ont laissé perdurer pendant encore une décennie au détriment de la santé et de la carrière professionnelle de nombreux agents municipaux, devraient être poursuivis au même titre que l’auteur des faits présumés de harcèlement.

    Signaler
  14. eolienne eolienne

    Merci pour ce rappel, Electeur du 8e. Très éclairant. Il rappelle les dysfonctionnements de gestion et le mal-être des personnels du réseau des bibliothèques depuis de nombreuses années.
    Ouf ! Le départ à la retraite de Patrick Casse sera une bonne chose. Espérons qu’avant son départ une enquête approfondie, éventuellement accompagnée des sanctions qui en découlent, seront effectuées et exemplaire. Que l’ère Payan/Fortin/Coppola améliore très sensiblement la gestion qui avait cours sous l’ère Gaudin et antérieurement, dans des relations claires et impartiales Syndicats/employeurs. J’élargis mon souhait à l’ensemble des services pour le mieux être de tous les habitants de notre ville.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire