[En quête de Castors] Le temps de la construction

Série
le 25 Août 2022
2

Dans les quartiers Nord de Marseille, de curieuses maisons réunies en lotissement portent le nom d'un rongeur. Castors des Aygalades ou du Merlan, ils sont les derniers témoins d'un formidable mouvement d'auto-construction, né après-guerre. Pour cette dernière série d'été, Marsactu remonte le cours de cette histoire. Après la recherche des origines, place au chantier.

Lucien Caïn, fils de Castor du Bloc 20 – 64 rue Germinal – 1962/1980. Via citescastorsdefrance.fr/ https://www.cites-castors.com/

Lucien Caïn, fils de Castor du Bloc 20 – 64 rue Germinal – 1962/1980. Via citescastorsdefrance.fr/ https://www.cites-castors.com/

Combien de parpaings, combien d’heures passées à suer sur le chantier avant de pouvoir s’asseoir à la table de sa maison, avec un toit sur la tête et une chambre pour les minots ? Avant de voir le jour, dans les années 1950, les différents lotissements Castors de Marseille ont donné lieu à des années […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Louise LM Louise LM

    Merci pour ce retour sur l’histoire de la ville
    j’ai vécu dans le 14ème, pas loin de ces cités
    intéressant aussi de ne pas occulter les tensions qui apparaissent forcément

    Signaler
  2. FM84 FM84

    Excellent article qui nous fait mieux connaître cette étonnante entreprise d’auto construction collective.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire