Istropolis : le conflit d’intérêts de Bernardini peut-il plomber le centre commercial ?

Actualité
Benoît Gilles
13 Mar 2017 0

Dans quelques jours, la commission nationale d'aménagement commercial doit donner son avis sur l'implantation d'un centre commercial à Istres. Parmi les arguments des commerçants qui contestent le projet, un probable conflit d'intérêts : le maire François Bernardini siégeait dans la commission locale qui a autorisé ce projet alors que sa fille était pendant quatre ans en charge de la commercialisation.

Le maire d’Istres, François Bernardini, avait-il le droit de siéger dans les commissions qui ont autorisé Istropolis, un projet commercialisé par sa propre fille ? C’est une des questions que la commission nationale d’aménagement commercial va devoir trancher dans les prochaines semaines. Marsactu avait levé ce lièvre en décembre dernier, lorsque la commission départementale d’aménagement […]

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE

Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l’Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l’indépendance de votre journal




1
commentaires

A la une

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

La SNCF oblige ses usagers des quartiers Nord à circuler en...

"Ils voudraient accentuer la ghettoïsation, ils ne s'y prendraient pas autrement..." Mohamed Mourimoudou ne décolère pas. Enseignant en EPS au collège Elsa Triolet (15e)...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire