Deux expulsions à Emmaüs Pointe-Rouge en plein confinement agitent la communauté

Actualité
le 18 Juin 2020
4

Fathi Bouaroua, coprésident démissionnaire d'Emmaüs Pointe Rouge dénonce "l'expulsion sèche" de deux compagnons de la communauté survenues en avril, en plein confinement. Les responsables salariés de la communauté considèrent que les personnes exclues mettaient en danger le groupe et affirment que des solutions ont été proposées pour les héberger à l'extérieur.

L'entrée de la communauté Emmaüs Pointe Rouge. Source : capture d'écran google street view.

L'entrée de la communauté Emmaüs Pointe Rouge. Source : capture d'écran google street view.

« Ma lettre de démission part aujourd’hui ! » Ce jeudi 11 juin, Fathi Bouaroua, le désormais ex co-président d’Emmaüs Pointe-Rouge claque la porte en rendant public deux exclusions de la communauté, qui se sont produites deux mois plus tôt, en plein confinement. Pour le militant, très mobilisé pour la solidarité envers les plus démunis durant la […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Happy Happy

    Attention aux accords dans la relation de ces désaccords !
    « On nous fait passer pour des gens qui expulseNT, qui ne respecteNT pas le droit, »
    « Ce sont des pratiques d’un autre âge que les compagnons partout en France connaissent bien et appelleNT le PSG, pour pécule, sac et gare. On leur donne leur pécule, ils prennent leur sac et on les conduits à la gare » [pas de s à conduit]
    Quant à la citation mise en exergue, je ne la comprends pas : « Ce sont toujours les compagnons qui dénoncent et sont suspectés de se venger. » Ce ne serait pas plutôt : « qui sont suspectés de se venger » ?

    Signaler
  2. chouze chouze

    S asseoir autour d un table eut été préférable ,a ce déballage de linge sale en public..

    Signaler
  3. ANGIE13 ANGIE13

    Dommage d’étaler ça dans les médias…Dommage pour la solidarité. Fathi paye aussi sa grande g….
    , son ego surdimensionné, ses prises de position trop engagées et unilatérales et son addiction à l’exposition aux médias.. si des règles existent à Emmaus elles doivent etre respectées

    Signaler
  4. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Dommage !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire