[Deux ans de Printemps] Grande misère et petites victoires des services publics municipaux

Décryptage
le 4 Juil 2022
26

Le 4 juillet 2020, la majorité emmenée par le Printemps marseillais plaçait une maire de gauche dans le fauteuil de Gaudin. Deux ans et un switch plus tard, Marsactu esquisse un premier bilan en trois épisodes. Premier volet : la difficile mue des services publics municipaux.

Le mémorial de la Marseillaise, musée municipal, n'a pas rouvert ses portes au public depuis plusieurs années. (Photo : LC)

Le mémorial de la Marseillaise, musée municipal, n'a pas rouvert ses portes au public depuis plusieurs années. (Photo : LC)

L’évènement valait bien une fanfare. Ce mercredi, alors que les élus débattent en conseil municipal, la Ville célèbre par une “après-midi festive” la réouverture de la bibliothèque des Cinq-Avenues, équipement culturel de proximité fermé depuis plus de deux ans, faute de personnel. L’élu à la culture, Jean-Marc Coppola ne tabasse pas la grosse caisse. Il […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. MarsKaa MarsKaa

    Merci beaucoup pour ce bilan en 3 actes, une très bonne idée. On a besoin d’y voir clair.

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    On peut se dire que l’état de décrépitude laissé par la gaudinie était tel et qu’en plus les mauvaises habitudes du personnel prises et animées par FO, font que la tâche était immense pour PM.
    On peut constater aussi que les rénovations attendues de la part de PM sont toujours pour être sympa, dans la phase de réflexion.Sans s’attendre à un miracle , PM aurait dû, pû faire mieux.
    Deux ans déjà, plus que deux années et demi pour agir. Le dossier école est financé ( merci l’Etat),pour le reste ,entre la faiblesse des zėlus,les peaux de bananes de la mère Vassal et l’inertie volontaire des personnels municipaux rien à attendre.
    Cette ville sombre et ce ne sont pas les fêtes organisées qui vont masquer cette triste réalité.

    Signaler
    • RML RML

      Les fêtes organisées? Vous parlez de quoi?

      Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    On savait que ce serait long et difficile, et que la déception serait au rendez-vous. A la fin de l’article, cette phrase résume bien le problème : “l’impossibilité de faire oublier un quart de siècle en deux ans.” Un quart de siècle dont combien d’immobilisme et de je-m’en-foutisme, quand on voit l’état des écoles, des transports collectifs, du centre-ville (dont la rénovation n’a commencé, précipitamment, que deux ans avant les municipales !), des piscines, etc. ?

    Pour ma part, je préfère toujours Rubirola à Vassal, Payan à Gaudin, Camard à Bernasconi, Benarroche à Moraine. Sans me forcer.

    Signaler
    • polipola polipola

      ah quand même 😉

      Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Tout pareil Electeur du 8e, il n’y a pas de baguette magique, et on le savait en votant PM. La tâche est rude. Malgré l’impatience, notamment sur la question des écoles ou des bibliothèques. aucun regret d’avoir virer la bande à Gaudin.

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Avoir Vassal en Maire aurait eu une vertu essentielle : la mise de la ville sous tutelle.

      Signaler
    • Bouyaka13 Bouyaka13

      Camard est d’une nullité c’est affligeant…electeur du PM j’en suis a regretter Bernasconi c’est pour dire l’etendue du neant de cette femme…

      Signaler
  4. zebulon13 zebulon13

    A trop vouloir faire table rase du passé la nouvelle municipalité a tout détruit même ce qui fonctionnait ben. A ce jour, la défiance est telle envers les employés municipaux que plus rien n’avance. Au travers de réorganisation et de restructuration les dossiers finissent par ne pas avancer. Les élus(es) veulent chacun chacune “pisser” au quatre coins de leur plate-bande comme l’ont fait leurs prédécesseurs en tirant la couverture à eux. La co-gestion avec FO continue comme avant et l’on voit toujours des directeurs généraux un peu léger prendre les rênes de certaines DGA. Monsieur Payan l’usurpateur essaie de faire du Gaudin quand il préside le conseil municipal et entourloupe son petit monde à coup de poudre aux yeux. Déjà deux ans que la ville continue à s’enfoncer dans le marasme. Gaudin a mis la ville dans la tombe, le printemps marseillais est en train de l’enterrer.

    Signaler
    • Andre Andre

      Je souscris à vos propos. Comment expliquer que depuis plus deux ans les services municipaux ne soient toujours pas en ordre de marche, que la réorganisation des services soit toujours “à l’étude” et qu’on ait encore recours à des cabinets de conseil (il n’y a pas qu’à Paris..) pour décider par quel bout prendre la renovation des équipements publics?..

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Eh bien Zebulon13, on aurait voulu la Dame Patronesse de Mazargues en Madame la Maire ?
      Va falloir me faire la liste de ce qui marchait bien dans cette mairie du temps de Jean-Clôde. Ainsi que des hautes compétences des anciens DGA.
      Cette liste de ce qui allait mieux avant, la voici :




      Signaler
  5. Neomarseillais Neomarseillais

    Merci pour ce début de bilan, en tant que parents d’élève, il est vrai que le PM a marqué des points avec la fin des grèves de Tata à répétition ! Pour le reste on sait que les choses sont complexes et l’inertie immense.

    Signaler
    • zebulon13 zebulon13

      Ce n’est pas le PM qui a mis fin aux grèves mais bien les syndicats qui ont œuvré pour cela. Oui c’est étonnant mais ce sont quand même FO, la CFTC, la CFE-CGC entre autre qui ont voté pour un autre prise en compte des journées de grève.

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      @zebulon13 avez vous conscience des énormités que vous écrivez ?

      Signaler
    • juH juH

      Il y a peut être moins de grèves mais le taux d’encadrement est toujours le plus mauvais de France : 1 adulte pour 25 en maternelle et 1 pour 50 en élémentaire… Ou comment casser le thermomètre.
      Mais bon, tant que les parents peuvent se débarrasser de leurs minots pour aller bosser, ils ferment les yeux.
      Et quand il y aura un accident grave, on fera toujours semblant ?

      Signaler
  6. Andre Andre

    Le passif et le manque de moyens n’expliquent pas tout.
    Interrogez des personnels, ils vous diront que c’est le même bazar qu’auparavant, les recrutements en panne, la désorganisation la règle, une multitude de chargés de mission debarqués d’on ne sait trop où, des responsables… coupables de l’inertie gaudinienne toujours en place, des embauches partisanes…
    Pourquoi a-t-on mis si rapidement sur la touche un.directeur général des services qui venait d’être recruté ? Est ce du fait qu’il l’avait été par l’ancienne maire alors que le nouveau voulait installer un proche? Est ce du fait que ce monsieur voulait faire un peu trop de “ménage” et se mettant à dos le syndicat FO dont, comme toutes les municipalités, les élus briguaient le soutien?
    La sécurité des immeubles délabrés sur laquelle cette équipe municipale avait fait campagne n’est pas mieux pourvue. Des recrutements au compte goutte, beaucoup de départs, un traitement des périls en flux tendu. La rumeur dirait que ce domaine est mal considéré car, procédant inévitablement à des évacuations, le service en question ne rend pas…service,politiquement parlant à la nouvelle municipalité.
    On peut toujours se réjouir du départ de la clique gaudinienne, mais j’espère qu’on n’aura pas à le faire au sujet de l’équipe en place.

    Signaler
  7. didier L didier L

    Et FO dans tout ça …

    Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    Bien sûr 8e ,aucun regrets pour la gaudinie et cette équipe de nuls et de malfaisants.
    Mais l’ingénieur Rué est toujours là et toujours aussi toxique.
    Payan est trop ” politique” , Marseille ne peut plus se payer ce genre de luxe.Cette comédie,caprices et autres prises de bec entre composante des différentes tendances de PM est proprement ridicule de la part de personnes qui pensent avoir de l’envergure et qui ne représentent qu’eux mêmes. Fortin qui a une tête bien faite,doit enfin se révéler dans la réorganisation de ce foutoir municipal ,elle a 24 mois pour aller au charbon ,sinon tout ça pour ça.
    Alors “mefi” si rien de mesurable n’est réalisé,avec la ” normalisation” du RN ,et si jamais une personnalité émergeait de ce côté là, il y aurait vraiment danger dans le climat actuel.

    Signaler
    • zebulon13 zebulon13

      Ne vous inquiétez pas, les enfants spirituels de M. Rué sont à l’affut !!! On est pas encore sorti de l’auberge 🙂

      Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Marseille “bashingeuuuuuuu” comme disait l’ancien maire. Le traitement que vous évoquez dans le Monde est effectivement rarement réservé à une ville, mais nottre ville , comme dirait la pub , elle le mérite bien !.
      Des zélus pris dans des affaires sordides d’immobilier , un premier adjoint condamné pour évasion fiscale, des candidats qui trafiquent des pouvoirs, le maire lui même qui paye pour ne pas être condamné avec ses principaux collaborateurs, des zélus totalement impliqués dans une catastrophe (rue d’Aubagne), une administration totalement vérolée par un syndicalisme maison, des recrutements des promotions dont les critères étant non pas celui de la compétences mais de l'”amitié”, des écoles dans un état sordide, sauf pour le privé bien sûr.
      Je peux continuer , ma besace est pleine.
      Alors oui, il faut nettoyer la plaie. Il faut changer l’ancienne équipe . SIC , si ils sont si bons, ils retrouveront un job ailleurs.
      Une équipe si mouillée ne peut travailler avec la nouvelle équipe. C’est la régle.

      Signaler
    • Gloubi Gloubi

      Braillasse : Marseille bashing ? L’article du monde n’en fait pas .
      C’est la règle ? faux et archi faux . Un fonctionnaire en France n’est pas politique .
      Je garde votre argument savoureux :   s’ils sont bons , ils retrouveront un job. Vous devriez postuler pour régler la question du chômage .

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Sic vous faites preuve d’une mauvaise fois manifeste. Si la plupart des directeurs de service sont partis (très curieusement) au département ou à la métropole dans l’année qui a suivi l’élection, pensez-vous que ce soit du au hasard ou au miracle de la carte LR ?
      Ancien de l’éducation nationale, j’ai vu trois miracles de deux enseignants et un CPE promus au rang d’inspecteur général, soit le grade le plus haut qui soit, un par la grâce de sa carte PS (Jospin PM), les deux autres pas la bénédiction de leur carte UMP (Sarkozy Pdt). Alors un fonctionnaire pas politique, chez les bisounours peut être, mais pas dans la vraie vie. Et vous noterez que ce n’est pas spéciifquement marseillais.

      Signaler
    • Gloubi Gloubi

      Ruedelapaixmarcelpaul , il faudrait être un peu plus professionnel dans vos commentaires . 3 directeurs ou équivalent dont partis à la métropole ou au département . 3 . Sur 60 .

      Signaler
  9. polipola polipola

    C’est marrant quand même la manière que nous avons de toujours voir les coupables de dysfonctionnements divers et variés du côté des politiques/élus et jamais du côté de la population.

    Un service municipal qui ne fonctionne pas bien ? C’est sans doute à cause de la mairie.
    Des recrutements en panne ? La Mairie pardi !
    Un système gangrèné par l’incompétence, le clientélisme, la paresse ? C’est encore la Mairie !

    Balayons un peu devant notre porte parce que les gens (aussi) sont responsables (parfois) des insuffisances, des manquements, des frustrations. En tout cas, je tire mon chapeau à ceux qui continuent de vouloir faire le taff (oui, il y en a qui le font vraiment) parce que gérer des gens, c’est (souvent) insupportable.

    Enfin, non 25 ans de gaudinisme n’excuse pas tout mais franchement, ça excuse quand même pas mal de choses. Attention, je ne dis pas que le PM n’a rien à se reprocher, mais ce serait quand même bien de louer l’effort qu’ils font d’assainir en profondeur plutôt que de seulement mettre du vernis à paillettes.

    Signaler
  10. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Pourquoi ne pas privatiser le stade vélodrome alias Orange,, pour donner à la ville une marge de manœuvre.?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire